,

Au coeur de la toile – vacances de Noël 2018

L’été dernier, j’avais commencé une nouvelle série d’articles intitulée « Au coeur de la toile ». Quelques photos et quelques mots pour partager avec vous nos activités en période de vacances.
Je n’avais pas réitéré l’opération pour les vacances de Toussaint car elles avaient été consacrée à la préparation de la fête des morts et un article spécifique avait été publié pour l’occasion.

Aujourd’hui, c’est au tour des vacances de Noël, terminées depuis deux semaines déjà, de passer à la loupe. Elles ont été bien remplies mais pas par le trop plein habituel d’effervescence et d’excitation. Pour une fois la période de vacances la plus fatigante de l’année ne l’a pas été, nous avons choisi de nous reposer et de nous ressourcer et nous ne le regrettons pas !

Durant ces deux semaines, il y a donc eu :

  • Une célébration

Juste avant les vacances, l’hiver a fait son apparition mais nous avons attendu d’avoir claqué la porte de l’école pour y penser plus sérieusement et fêter l’événement. La fête de l’hiver et Noël n’ont presque fait qu’un et pour cette occasion :
– Nous avons décoré et je vous en ai parlé ici plus en détails.


– Nous avons cuisiné. Il y a une chose que nos garçons attendent chaque jour en hiver : la neige. Point de neige chez nous pendant les vacances alors pour s’en donner l’illusion, la pâtisserie a été notre meilleure alliée. Des muffins au chocolat surmontés d’un dôme de chantilly mascarpone maison ! Nous avions déjà expérimenté cette recette un bon mois avant avec des petits ajouts pour transformer la chantilly en bonhomme de neige, une recette trouvée dans le magazine Zodio. Simple et délicieuse, les enfants sont tellement fans de cette chantilly qu’ils terminent le reste à coup de poche à douille directement dans le gosier 😉
Et c’est une recette que maîtrise désormais Marmouset de bout en bout !

Pour 10 muffins : 100 gr de chocolat pâtissier, 90 gr de beurre, 70 gr de sucre, 50 gr de farine, 3 oeufs

 

Faire fondre au bain-marie le beurre et le chocolat cassé en morceaux.
Séparer les blancs des jaunes.
Fouetter les jaunes avec le sucre.
Ajouter le beurre fondu avec le chocolat.
Ajouter la farine.
Monter les blancs en neige puis les incorporer.
Remplir les moules aux 2/3.
Mettre au four 25 minutes environ à 150°C

 

Pour la chantilly vanille : 200 gr de crème (30 % de matière grasse), 50 gr de mascarpone, un peu de vanille (poudre, gousse, pâte,…), 35 gr de sucre

Mélanger tous les ingrédients au batteur pendant de longues minutes jusqu’à ce que cela épaississe. Utiliser une poche à douille pour dresser.

 

 

 

 

 

 

– Nous avons déballé des paquets et surtout un dont je vous parlais par anticipation ici


– Nous avons reçu de gentilles attentions des voisins, des petites visites, des biscuits offerts, de douces embrassades et de bons moments partagés… bref chez nous à Noël, c’est « Wisteria Lane » (oui j’ai des références 😉 ).

 

  • Une exposition éblouissante

Nous sommes allés voir l’exposition « Espèces en voie d’illumination » au Jardin des Plantes à Paris, une merveille qui a pris fin début janvier. Des espèces éteintes ou en voie de l’être mises en lumière de manière spectaculaire pour faire réagir et éveiller les consciences. Puis dans la suite de la visite, des espèces plus communes, à leur tour illuminées. Il a fallu attendre longtemps pour enfin entrer dans ce paradis de lumières mais ça valait le coup et rien que pour le plaisir de se balader de nuit dans la ménagerie, et marcher parfois dans le noir complet, une expérience à renouveler !

 

  • Un spectacle poétique et la découverte d’un endroit charmant

Nous sommes allés à l’Aktéon pour la première fois, un tout petit théâtre dans le 11ème arrondissement de Paris, pour voir « Le bonnet de Noël » par la compagnie Midi 2. Le spectacle était parfait pour les petits, une version du conte traditionnel « La Moufle » avec des suppléments. Un bonheur visuel et auditif avec des jeux de lumière et de son simples et magiques et des petits montages pour de grands effets. Un spectacle très poétique entrecoupés de chansons revisitées sur des mélodies connues. Un véritable succès auprès des petits comme des grands (personnellement, j’étais à fond !).

  • Un peu de bricolage

Ces vacances ont été l’occasion d’une belle découverte, celle du blog de Minireyve et sa maison nature en bois recyclé. Elle fut l’inspiration de nos premiers jours de vacances qui m’a complètement fait mettre de côté ce que j’avais prévu de faire pour me lancer dans une chouette activité de bricolage avec les enfants ! Le pistolet a colle a chauffé pendant 2 jours et la scie sauteuse a fait tremblé les murs pour un résultat à la hauteur de nos espérances. Vous pouvez retrouver le tutoriel dans cet article.

 

  • De nouveaux albums

Nous avons eu la chance de pouvoir choisir trois beaux albums parmi la sélection de Noël de l’un de mes partenaires, les Editions Fleurus. Juste avant Noël, nous avons donc fait le plein de magie avec ces trois livres et ils ont emporté un franc succès.
Oh la barbe du Père-Noël de Emmanuelle Kecir-Lepetit / Nicolas Archieri
Un album avec une histoire simple, facile à comprendre, parfaite pour les plus jeunes et qui a beaucoup amusé Caillou qui me l’a réclamée chaque soir pendant un certain temps. Il y a d’ailleurs repéré une expression qu’il a fait sienne pendant plusieurs jours : « c’est enrageant ! » 😉

Eugène, le petite renne qui en veut toujours plus de Louison Nielman et Thierry Manes.
Un livre de la collection Petit Zen, une chouette collection qui traite des petits tracas classiques des enfants, des émotions un peu difficiles à dépasser à leur âge et que nous n’arrivons pas toujours à bien gérer en tant que parents. Des livres qui offrent donc un coup de pouce pour mettre en mot tout cela et qui au fil des pages présentent des petites astuces de relaxation, des petits gestes d’apaisement intégrés dans l’histoire mais que l’on peut s’approprier facilement pour les réutiliser en cas de besoin.

Et celui là était vraiment fait pour Marmouset, j’étais obligée de le choisir parce qu’en fait Eugène, c’est Marmouset. Marmouset aussi en veut toujours plus, plus que son frère, que les autres, que maman ou papa, toujours mieux, toujours en premier, … et c’est source de « crise » régulière. J’ai apprécié les petits exercices du livre parfaitement intégré dans le récit que Marmouset m’a demandés plusieurs fois, en dehors du contexte, comme : attraper les flocons, le massage du petit renne, …
Quand je lui ai demandé s’il aimait cette histoire et pourquoi, la réponse a été sans appel, « oh oui car le petit renne il en veut toujours plus, c’est comme moi ! », réponse additionnée d’un grand sourire malin. Sur le coup, ça n’a pas forcément eu l’impact dont je rêvais secrètement : l’effacement total du problème, la disparition de ces émotions trop fortes pour lui. Oui ce n’est pas magique non plus, mais ça aura eu le mérite d’ouvrir la discussion et c’est maintenant, après un temps de maturation donc, que je constate que, même s’il a encore ce besoin de vouloir un peu plus, c’est nettement moins présent qu’avant et surtout beaucoup plus facile à surmonter pour lui.

Les jolies maisons des contes de Géraldine Cosneau.
Un livre de contes avec peu de texte puisqu’il ne s’agit pas de raconter mais de jouer, observer, décrire et déduire. Un livre qui invite à deviner quels habitants bien connus demeurent en ces lieux merveilleux que l’on découvre au fil des pages. Le livre préféré de Marmouset et le mien aussi.  A chaque double page, on ouvre les caches qui dévoilent quelques indices du conte, on observe tous les détails et on devine de quel conte il s’agit, puis on peut ouvrir le grand cache pour découvrir l’habitant des lieux et confirmer nos hypothèses.


Ce livre là nous a permis de nous plonger dans de nouveaux contes encore inconnus des garçons et les vieux vinyles Disney correspondants ont défilé sur la platine. Marmouset a aussi eu droit à quelques dessins animés sur les temps de sieste de son frère : Aladin, Robin des bois et Peter Pan. Il arrive depuis peu à tenir devant un long film, et a pris beaucoup de plaisir.

 

  • Un peu de lecture et d’écriture

Après avoir joué pendant un mois avec les Alphas pendant les vacances d’été, Marmouset était passé à d’autres occupations et y retournait très rarement. Avec le retour de l’école et le fait d’être dans une classe à deux niveaux avec des plus grands, il s’est à nouveau intéressé de très près aux lettres et aux sons, il nous interroge, fait de plus en plus de liens, combine de mieux en mieux et consolide ses premières acquisitions du principe alphabétique. J’ai eu la surprise de la voir s’entraîner à décoder de petits mots, des prénoms d’enfants de ma classe quand je la rangeais avant les vacances, … des noms sur les panneaux dans la rue, … et je lui ai donc proposé pendant ces vacances de reprendre nos petits jeux avec les alphas, ce qui l’a ravi. En complément, nous avons commencé à feuilleter d’autres méthodes de lecture pour le plaisir.

 

  • Un séjour fantastique à la ferme

A la fin de la première semaine de vacances, nous avons chargé la voiture, direction la Suisse pour 6 jours ! Nous allions y retrouver plusieurs amis. Une destination qui réunissait le bon air de la montagne et de la ferme dans un même lieu, paisible. La toux de Caillou qu’il traînait depuis des semaines s’est d’ailleurs instantanément arrêtée, comme quoi !
L’étable avec les vaches à 5 mètres à peine de la maison. Les poules juste en face, les lapins, les ânes, les poneys, les canards, les chats, les chèvres et même deux dromadaires !


Des jeux pour les enfants, des buts et du matériel de hockey, des voiturettes à pédales, des trampolines, des balançoires, des balades à la demande en tracteur, en forêt, en poney, … le paradis ! S’occuper des animaux chaque jour, observer la traite, les soins, trier nos déchets alimentaires en conséquence (pour le fumier, le thé, le café et les oeufs, pour tel ou tel animal, les épluchures de ceci ou cela, les coquilles de noix, …), aller chercher les oeufs et le lait chaque matin, commander le pain et les brioches chaque soir pour le matin, prendre l’air,  se balader dès qu’on le souhaite, admirer de beaux paysages,… que demander de plus ! Un accueil par un fermier adorable, un chouette espace pour réunir tout le monde, adapté aux petites collectivités. Bref tout pour passer des vacances heureuses et se ressourcer sans problème même avec 8 enfants de moins de 5 ans.

 

  • Des courses de luge

C’était le moment tant attendu par les garçons, Marmouset ayant déjà prétendu qu’un Noël sans neige, ce n’était pas vraiment Noël. Il se trouve que ça tombait bien car en Suisse, de la neige il y en a. En arrivant sur le lieu de notre séjour, la neige était déjà visible sur le haut des montagnes mais le contrat n’était pas parfaitement rempli car nous n’avions pas mis les deux pieds dedans alors lorsque la veille de notre départ, une fine couche blanche avait recouvert tout le paysage, ce fut l’émerveillement. Des luges comme je n’en avais jamais vues, fournies par notre hôte : des bob avec volant, des petites motos, une sorte de coupole, un petit traîneau en bois traditionnel, bref de quoi descendre à toute allure de tas de manières différentes, rire et profiter.

 

  • De la reproduction et de l’aquarelle

Marmouset peut être vite excité et impatient mais il y a une chose qui le passionne et le calme instantanément, c’est le dessin et encore plus particulièrement l’aquarelle. Il peut y passer des heures et adore que je lui propose de reproduire un paysage ou un objet. Il cherche même tout seul des modèles à reproduire et s’entraîne en devenant de plus en plus précis. En général, il fait ça sur plusieurs jours car ça prend du temps de faire un croquis, de le colorer, de refaire des contours au feutre, …
Cette passion du dessin est là depuis longtemps mais en ce qui concerne l’aquarelle, c’est plus récent. L’été dernier, je lui ai présenté cette vidéo découverte grâce à Elsa du blog « Où es-tu Coquelipop ? » Un petit cours d’aquarelle très bien fait qui l’avait émerveillé et dont il me parle régulièrement.

Caillou, quand à lui a passé un cap et se met à présent au dessin figuratif. Après de longs mois de gribouillages, d’essais, d’expérimentations, d’observation, il est désormais passé dans une phase de représentation par le dessin avec intention. Il annonce donc ce qu’il veut faire, le fait, le décrit. Il utilise beaucoup les formes géométriques travaillées à l’école et essaie comme son frère de faire de la reproduction à l’aquarelle avec une touche plus imaginaire 🙂

  • Des parties de jeux de société

Du côté des enfants comme des adultes car nous sommes fans de jeu et nos amis aussi, les soirées à la ferme furent donc exclusivement remplies par cette activité.
Chez les enfants : le jeu du loup, Piratatak, Monstres au placard et Dobble kids sont les quatre jeux qui ont été au centre de l’attention.
Piratatak en numéro un ! Un jeu reçu à Noël dont Marmouset s’est vite emparé. Les parties se sont enchaînées sans jamais aucune perte de motivation et de plaisir ! Marmouset a parfaitement intégré les règles et a élaboré des stratégies en conséquence. Il ne reste plus qu’à progresser encore un peu pour accepter de ne pas toujours gagner mais Marmouset a sa technique pour contrer son émotion de déception, « oui mais maman j’étais dans ton équipe hein ? » 😉

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *