,

DIY – le sapin en carton

Cette année, comme souvent, notre sapin sera fait maison en mode « récup ».
Un sapin recyclé et recyclable, simple, qui demande peu d’efforts et se monte en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Et bien entendu l’occasion d’une petite activité avec les enfants ! Le sapin idéal en somme 😉 dont je vous livre le tutoriel tout de suite.

Etape 1 – La structure

Naturellement, on s’est tourné vers notre matériau de prédilection : le carton.
Au début on imaginait un sapin géant fait de deux grands cartons imbriqués l’un dans l’autre mais nous n’avions pas de carton assez grand et on voulait un sapin qui ne nécessitait aucun achat, un assemblage rapide, amusant et efficace.
On garde régulièrement les cartons de colis que l’on reçoit ce qui nous permet d’en envoyer nous aussi quand besoin mais également d’avoir du carton sous la main pour des activités créatives quand ça nous chante. Pour que cela prenne moins de place, on les démonte, on les plie et hop debout dans un grand sac au garage. Je suis donc allée chercher le fameux sac, on a monté quelques cartons et on a testé des échafaudages jusqu’à trouver celui qui nous convienne. Un véritable moment de jeu de construction grandeur nature, je me demande d’ailleurs pourquoi je ne sors pas des cartons plus régulièrement juste pour le plaisir de voir les enfants les empiler, les remplir, les vider, les transformer, uniquement par le biais de leur imagination, en bateau, voiture, cheminée du Père-Noël, parc de petite soeur, cachette secrète, …. on n’a jamais fait mieux en terme de jeu, ça dure des heures sans jamais un moment d’ennui et c’est la tranquillité assurée pour les parents.

La structure, si elle peut être fragile au début et menacer de s’effondrer, se tient une fois tous les cartons agencés mais j’ai tout de même mis un point de colle au pistolet entre les deux cartons sur le tronc, on pourra aisément les décoller après les fêtes pour les récupérer.
J’ai retiré quand je le pouvais les étiquettes un peu trop voyantes, quoique les adresses de livraison ou les noms d’expéditeurs peuvent avoir leur charme 😉 et nous avons coupé quelques branches de sapin à disposer dans certains cartons pour habiller le tout.

 

Etape 2 – la décoration

Après la structure, il ne nous restait plus qu’à décorer et pour cela nous avons simplement pioché dans notre caisse de Noël :
– notre étoile en carton qui a bien 5 ans maintenant
– une petite guirlande lumineuse étoilée achetée il y a 2 ans
– diverses décos des années précédentes en papier, pommes de pin, éléments naturels agrémentés de paillettes ou bombe argentée,… que vous pourrez retrouver notamment ici et ici.


L’avantage de ce sapin est que l’on peut poser des décorations au lieu de suspendre, on peut donc élargir le champ des possibles et les charges peuvent aussi être plus lourdes.

On peut faire le choix d’éparpiller les décorations pour un ensemble harmonieux ou de créer un univers dans chaque case : une couleur, un matériau ou un type de déco par case par exemple. On peut aussi envisager de faire ce sapin le premier décembre et que chaque jour de l’Avent consiste à ajouter un personnage ou un décor à l’une des petites pièces de la maison sapin. Les amateurs de santons pourraient aussi bien l’utiliser pour créer les scènes de vie qu’ils souhaitent.
Bref, il y a de quoi imaginer et je pense que ce sapin pourra revenir une autre année pour expérimenter un aménagement intérieur différent.

A la fin des fêtes, les décorations retrouveront leur boîte, les branches de sapin iront agrémenter le jardin et les cartons seront repliés pour une prochaine nouvelle vie. Rien ne se perd comme disait l’autre.

 

Et si vous souhaitez d’autres diy « sapin », retrouvez ici les articles sur le sujet :
un sapin en papier avec un pliage géant
un sapin épuré fait de quelques branches suspendues
un sapin en masking tape

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *