,

DIY – Customiser une étagère hexagonale

Aujourd’hui, un nouvel article déco pour personnaliser une étagère en un tour de main.

Les enfants partagent désormais la même chambre et l’ancienne chambre de Caillou est devenue une salle de jeu. Dans leur chambre, le lit superposé prenant déjà pas mal de place, je ne voulais pas encombrer le moindre centimètre qui restait avec des meubles imposants. Je voulais une chambre/salle d’activités pratique, aérée et où les espaces seraient facilement accessibles pour les garçons.
Entre le lit et le placard à vêtements, il y a un morceau de mur que je souhaitais exploiter le mieux possible mais pour faciliter l’accès au placard et ne pas boucher complètement le passage, il me fallait quelque chose de peu encombrant. J’ai donc décidé de peindre à même le mur un tableau gris aimanté et à craie que j’ai entouré à l’aide de masking tape assez large. Pour terminer l’habillage de ce mur sans l’alourdir, deux petites étagères feraient l’affaire.

 

Pour avoir des étagères personnalisées et décoratives, il vous faudra :

  • des étagères hexagonales ou de la forme de votre choix
  • de la peinture, des échantillons ou des restes suffiront
  • des petits pinceaux plats classiques
  • de l’adhésif fin de marquage (que l’on utilise pour repeindre un mur par exemple)
  • du masking tape de large épaisseur
  • une règle
  • un crayon à papier
  • un cutter

Vous trouverez des étagères hexagonales brutes à décorer dans de nombreux magasins de loisirs créatifs souvent par trois, de tailles différentes. J’ai choisi les miennes chez Alinéa, elles ne sont pas brutes mais elles étaient vendues à l’unité et déjà équipées d’un système d’accrochage ce qui est pratique.

Etagère numéro 1 : masking tape

Pour cette première étagère, rien de plus simple. Il suffit de peindre le rebord visible avec la couleur de son choix, en une ou deux couches.
On habille ensuite le fond avec du masking tape. Je suis tombée dessus par hasard dans ma librairie préférée, un masking tape large et à colorier mais que j’ai laissé en noir et blanc pour le moment. Les enfants pourront le décorer plus tard s’ils en ont envie. J’ai collé de grandes bandes en ajustant les motifs puis j’ai coupé au cutter ce qui dépassait exactement comme la pose d’une tapisserie en quelque sorte.
Le masking tape est le même que celui avec lequel j’ai entouré le tableau peint sur le mur.
L’avantage du masking tape est indéniablement le fait qu’on peut le changer indéfiniment donc si on modifie la déco, si on place l’étagère ailleurs, ou lorsque les enfants grandiront et que leurs goûts évolueront, on pourra la transformer à nouveau en un tour de main.

Etagère numéro 2 : peinture

Pour la seconde étagère, j’ai choisi deux couleurs de peinture dont l’une est la même que sur le rebord de la première étagère pour faire un rappel. J’ai tracé au crayon à papier le motif que je souhaitais pour le fond, très facilement en reliant tous les coins de l’hexagone entre eux. J’ai utilisé l’adhésif de marquage pour délimiter les parties à peindre. Il a fallu un peu de patience puisqu’on ne peut pas peindre tous les morceaux en même temps.

 

Et voilà le résultat, deux étagères qui prennent peu de place mais permettent de donner une petite touche déco à ce petit coin tableau dans leur chambre. Les garçons ont choisi chacun une petite plante grasse dont ils devront s’occuper à placer sur l’une des deux étagères et la sur la seconde, nous avons posé une cloche en verre qui servira à abriter les petits trésors récupérés par les garçons dans la nature en fonction des saisons et donc à les symboliser.

,

DIY – réaliser une déco en tricotin

Aujourd’hui, je viens vous parler tricotin.

Le tricotin, c’est quoi ça ?

Le tricotin, c’est une espèce de tube troué, surmonté de 4 crochets, dans lequel on fait passer un fil de laine que l’on fait tourner autour des crochets et que l’on entrecroise d’une certaine manière à l’aide d’une aiguille pour progressivement former une sorte de grand serpent tressé. Bref, dis comme ça c’est peu clair mais c’est un moyen très simple pour tricoter, attention, pas un pull ni une écharpe, simplement un tube de laine.

Le tricotin, je l’ai connu durant mon année de cp ou ce1, la maîtresse nous avait initié et nous avions la possibilité, lorsqu’un travail était fini, d’aller s’adonner à cette activité au fond de la classe dans le coin lecture pour nous occuper. Elle avait vraiment trouvé LE truc, car le tricotin, enfant, quand on commence, on ne veut plus s’arrêter, on a envie de faire le tube le plus long possible alors on se concentre et on peut rester calme pendant des heures. De la persévérance et de la patience donc mais aussi une certaine estime de soi simplement par le fait de créer quelque chose de ses mains.

Bon ok, mais concrètement, le tricotin, ça sert à quoi, on en fait quoi ?

Lire la suite