,

Fête de l’hiver et décos de Noël : recyclage, nature et lumière

Après vous avoir expliqué pourquoi cette année, un vrai sapin trônait dans notre intérieur, il a bien fallu le décorer l’animal, et je viens donc vous parler de ce que nous lui avons fait revêtir pour l’occasion.
Oui il est un peu tard, Noël est passé, c’est vrai (ou alors on pourrait dire que je suis très en avance pour Noël prochain sinon 😉 ) mais ce n’est pas grave, ça donne toujours des idées déco pour d’autres occasions et je le classerai dans les articles à vous faire relire l’année prochaine à l’heure cette fois !

Mais ça va peut-être vous inspirer tout de suite finalement, notamment si vous êtes des adeptes des tables des saisons car cette année, notre sapin a été notre support pour accueillir et célébrer l’hiver. Pour ceux qui ne connaissent pas, il est de tradition chez certains de faire des tables ou des bacs au moment des changements de saison. Une manière de suivre l’évolution de la nature, d’observer autour de soi, de se raccrocher à la terre et de matérialiser le temps qui passe. Et l’occasion d’amener des discussions, des apprentissages et des activités.

Notre dédicace à l’hiver est une première, on a toujours eu l’habitude de parler beaucoup de l’automne et du printemps que l’on adore mais les solstices ont toujours été délaissés. Et il n’y a pas de raison, il y aussi de belles choses à voir en hiver après tout, une saison froide et sombre mais tellement illuminée et chaleureuse en même temps. Nous avons donc eu envie de décorations reflétant tout cela : nature, lumière et chaleur d’hiver, tout en recyclant au maximum comme souvent.

  • Animaux et personnages à base d’éléments naturels

Pour faire ces animaux, il vous suffit de récolter quelques fruits, graines et autres éléments naturels, l’occasion d’une bonne balade en forêt.
Ensuite, il faut s’équiper d’un pistolet à colle et il n’y a plus qu’à imaginer avec ce que l’on a. Au besoin, on peut éventuellement ajouter des yeux mobiles et des éléments en feutrine ou en cure-pipe comme pour le personnage du lutin par exemple.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons fait plusieurs réalisations à la maison qui ont servi de modèles à mes élèves de grande section pour réaliser les leurs. Ils ont pu chacun choisir un animal ou personnage à réaliser et ont dû observer quels éléments le composaient, apprendre à les nommer et à les reconnaître, puis les retrouver sur notre table de l’automne.

Pour terminer, après la réalisation, ils ont pu remplir cette petite fiche en guise de mémoire de leurs apprentissages.

Vous pouvez laisser les figurines au naturel, ici nous les avions bombés en argenté pour coller à la décoration de l’école (chaque année nous choisissons deux couleurs et cette année c’était bleu et argent) et les ajouter au village de Noël installé pour l’occasion.

  • Boules de nature

Les boules de nature sont dans le même esprit que celles du sapin de l’année dernière et vous pouvez donc en apprendre plus en cliquant ici. Nous avons repris nos boules transparentes en plastique, dont nous sommes vraiment ravis car nous pouvons les utiliser tous les ans et les remplir en fonction de nos envies. Cette année, elles contiennent des marrons, des glands, des cupules, des samares , des aiguilles d’épicéa, des roseaux, …, encore une manière de revoir du vocabulaire et surtout, si vous êtes instit en maternelle, une bonne manière de réutiliser toutes les trouvailles des élèves et les vôtres qui envahissaient le coin « automne » de la classe (alimenté en grande partie par des bouquets de feuilles ramassées dans la cour par les enfants et dont vous avez pourtant tenté de vous débarrasser à chaque récré 😉 ) ou les éléments de votre table de l’automne qui peuvent être communs à l’hiver.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Déclinaison de cocottes

Si vous ne le saviez pas encore, dans la famille Araignée, la cocotte est le doux nom donné à la pomme de pin. Ne me demandez pas pourquoi, c’est comme ça depuis aussi longtemps que je me souvienne, dans ma famille et dans ma région natale, les Vosges (par pitié, si tu es vosgien et que tu me lis, sors moi de ce moment de solitude et dis moi que toi aussi tu appelais ça comme ça). Il paraît qu’au Quebec, on appelle ça aussi comme ça (aurais-je un ancêtre québécois ?). Bref quoiqu’il en soit, ici, on voue presque un véritable culte à ce fruit magnifique puisque même offert en cadeau d’anniversaire, il met les garçons en joie ! On en a toujours un panier à la maison et on en ramasse partout avec toujours cette même admiration. De temps à autre, les enfants aiment les manipuler, les aligner, imaginer, les intégrer à leurs constructions ou leurs jeux, à leurs décors et les utiliser de différentes manières. Nous avons donc décidé de la glorifier de deux manières ici (outre le fait de les avoir utilisées comme base pour nos personnages et animaux) :

– En leur apposant simplement de la colle sur les écailles et en saupoudrant de paillettes argentées (tête en bas). On leur ajoute ensuite un fil à l’aide du pistolet à colle et on la suspend ainsi.

– En en fabriquant en papier. On a utilisé pour cela un très beau papier offert par l’une des mes soeurs à Caillou pour son anniversaire. Un moment que l’on se demandait comment on allait le mettre en valeur tant on le trouvait si joli. Et bien nous avons trouvé.
Pour une cocotte, il suffit de couper 2 carrés de 12 cm de côté, 4 de 10, 4 de 8, 2 de 6 et 2 de 4 et on plie chaque carré en éventail.

On plie chaque éventail formé en deux (en mettant de la colle au milieu pour former un demi cercle) et on colle les éventails demi cercle deux à deux pour réaliser un cercle ondulé.


Pour terminer, on colle les cercles par le centre avec le pistolet à colle en les classant par taille et au ajoute une ficelle ou un brin de laine.
Voici ce que ça donne.

  • Empreintes sur bois

Pour cette décoration, nous avons utilisé des feuilles que l’on a en abondance au jardin et qui survivent durant l’hiver : rosier et lierre (mais ça peut être l’occasion d’en répertorier bien plus) et nous les avons passées à l’encre de chine pour les imprimer sur des rondins de bois. De l’autre côté, Marmouset a émis le souhait de faire des dessins à l’encre avec un pochoir que l’on venait de retrouver dans les affaires de dessin.

 

  • Etoiles en sucre

Une petite décoration simple et en laine, une matière qui nous semblait bien aller avec notre saison du moment. Vous pourrez donc recycler vos restes si vous avez tricoté ou si vous en utilisez pour d’autres activités. Il faudra juste avoir pensé à les garder dans un bocal tout au long de l’année.

Pour cette décoration, on utilise une technique dont il paraît qu’elle rappelle des souvenirs à ceux et celles dont les grands parents faisaient des objets de toute beauté avec des napperons et qui ne sont toujours pas revenus à la mode à l’heure actuelle (on se demande pourquoi, vraiment 😉 ).
Sur une planche de liège (fonctionne aussi avec du polystyrène genre une barquette d’alimentation par exemple), il suffit de disposer des pointes à chaque angle d’une étoile (en papier ou autre qui vous servira de gabarit). Ici, nous avons utilisé en guise de pointe les petits clous d’un jeu de marteau appartenant aux enfants, facile à manipuler par ces derniers.
On mélange ensuite un peu d’eau (vraiment très peu) avec du sucre glace pour réaliser une colle alimentaire, pas trop liquide, pas trop pâteuse. On trempe un grand morceau de laine dedans pour faire le contour de l’étoile en passant une fois devant une fois derrière les petits clous. Puis on trempe plusieurs moreaux de laine dans le mélange de sucre et on les place à l’intérieur de l’étoile. On repasse sur toute l’étoile avec le pinceau imprégné du mélange pour être sûr qu’il y en ait bien partout. On laisse sécher au moins une nuit.


Le lendemain, si c’est bien sec, on retire les pointes, et on décolle l’étoile délicatement à l’aide d’un couteau (un peu en mode scie). Parfois, il faut remettre un peu de colle alimentaire à certains endroits qui tiennent mal ou à l’arrière.

 

  • Rennes bâton de glace

L’hiver amène le froid et souvent un peu de gel, de glace ou de neige. La glace devait donc apparaître sur notre dédicace hivernale. Nous avons décidé de ressortir des décorations datant de l’année dernière, qui nous semblaient parfaitement coller avec ce thème. Pour cette décoration, nous avons en effet recyclé des bâtons d’esquimaux en ajoutant un pompon, des yeux mobiles et des restes de cure-pipe.

  • Ampoules usagées

Nous avons réalisé cette décoration en découvrant ce tutoriel vidéo. Elle nous semblait parfaite à la fois pour recycler de vieilles ampoules et en même temps pour la symbolique de la lumière dans la saison où elle est le moins présente naturellement mais où les villes et les villages sont pourtant bien plus illuminées que d’habitude.
Nous avons suivi le tutoriel, nous avons récupéré des ampoules dans un point de recyclage d’un magasin de bricolage et nous n’avons même pas eu à les peindre pour faire les rennes car elles étaient déjà marrons ! Nous avons aussi transformé d’autres ampoules en bonhommes de neige. Les enfants ont passé une couche de vernis colle pailleté (qui sèche en 2 minutes) et je les ai aidés avec le pistolet à colle pour fixer les yeux, le nez et leur faire un chapeau.
Testé et approuvé par mes élèves également !

  • Carton recyclé

Et pour cette dernière décoration, prenez un carton de colis puisqu’on n’en manque pas à cette période. Là aussi la symbolique nous allait bien. Découpez des rectangles et laissez l’imagination de vos petits faire le reste avec ou sans inspirations, ici une simple photo aperçue dans le magazine Zodio destinée à donner des exemples de petites étiquettes pour attacher aux cadeaux.

 

Notre ode à l’hiver est accomplie. Lorsque le sapin quittera la maison, on choisira ce qu’on souhaite garder, accrocher ailleurs, ou mettre en carton pour l’année prochaine, ce qu’on rendra à la nature ou ce qu’on transformera à nouveau. La nature aura déjà évolué, on tentera de la suivre et de continuer à l’observer et à lui rendre hommage comme il se doit ou plutôt comme on le souhaite. Et on commencera certainement à voir que le printemps ne sera plus très loin…

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *