, ,

DIY – Un bateau pirate en bois

Il y a deux semaines, j’ai découvert la blogueuse Minireyve et ce serait mentir que de ne pas dire que j’ai été complètement séduite par son univers, ses photos, ses créations, …

Pour la petite histoire, une personne, que je suis sur Instagram, parlait de son envie de faire la même maison de poupées qu’elle. Je ne sais plus ce qu’elle en disait au juste mais ça a piqué ma curiosité et grand bien m’en a pris ! J’ai donc découvert un nouveau blog, un nouvel univers et surtout une création qui a fait immédiatement frétiller d’envie, à la fois la petite fille, la bricoleuse et l’amoureuse de la nature qui sont en moi ! Il n’en fallait pas plus pour me faire ressortir mes Petits malins (bon ok ceux de mes enfants 😉 ) et dégainer ma scie sauteuse !

Comme je m’emballe vite, j’ai tout de même montré la petite maison aux enfants, histoire de voir s’il avaient le même engouement que moi (et histoire de pas bosser pour rien, ou en tout cas pas que pour moi, il me fallait une autre excuse 😉 ). Bien entendu, ils ont tout de suite lancé : « on le fait maman ! ».
Comme ils s’emballent encore plus vite que moi et parfois (souvent) sans réfléchir, j’ai dû reprendre mon rôle de mère (ça m’arrive) pour tempérer. « Euh, doucement les gars ! Faut réfléchir, rassembler, dessiner, imaginer, on va s’inspirer oui mais il faut voir ce qu’on a comme matos quand même avant et ce qu’on veut faire exactement. »

Et puis, de fil en aiguille, alors que Caillou ne cessait de dessiner des bateaux et que Marmouset cherchait des pièces d’or dès qu’il le pouvait, ils en sont arrivés à la conclusion suivante : il nous faut un bateau pirate !

Ok, aussitôt dit,… aussitôt en action ! Avec l’excitation qui va avec, chouette, un nouveau défi, c’est ce que je préfère et c’est encore plus rigolo que juste recopier. On a donc organisé une réunion de travail pour réfléchir au projet 😉 C’était du sérieux !
Chacun son rôle :
– Paparaignée pour les esquisses du plan de base (au moins on serait sûr de ne pas se lancer dans du grand n’importe quoi parce qu’avec une mère et des enfants surexcités,…).
– Les enfants pour lister les équipements du bateau et ramasser des éléments correspondants dans le jardin.
– Et moi, pour les découpes à la scie sauteuse et le montage avec les enfants.
Un vrai travail d’équipe !
Duquel a fini par émerger le bateau tant attendu.

Et si ça vous donne envie, voici les étapes de réalisation et le détail des équipements de notre bateau pirate en bois. Comme l’explique Minireyve pour sa maison, une fois la base réalisée, le principal est fait et vous pouvez laisser libre cours à votre imagination.

Matériel

– des chutes de planche (ici mdf 10 mm d’épaisseur)
– des branches mortes de différents diamètres : ici, des branches coupées qui datent et que l’on entrepose régulièrement derrière notre bac à compost au besoin.
– quelques outils : marteau, tournevis, pointes, vis (juste une), sécateur, scie à main, scie sauteuse, vrilles à bois de différentes tailles, pistolet à colle
– de la ficelle, laine et/ou macramé
– une chute de tissu
– un support de travail : établi, calendrier épais, journal, …, car l’activité est salissante

 

Réalisation

Dans un premier temps, il faut dessiner et découper à la scie sauteuse les éléments de base dans les chutes de planche.
Voici ce que ça donne.

Puis, on les assemble au pistolet à colle. La petite branche a été sciée et collée de part et d’autre de la vigie (oui en plus ça fait réviser du vocabulaire 😉 ).


Pour consolider l’assemblage, nous avons utilisé des pointes pour le morceau arrière (au-dessus et en-dessous) et une vis pour fixer le mat à la coque du bateau.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après le montage de la structure de base, il n’y a plus qu’à utiliser des petites branches et brindilles pour ajouter barrières et piliers.
Après avoir fixé des barrières pour matérialiser la partie avant du bateau, nous avons finalement ajouté une planche pour le pont avant. J’avais une hésitation car je ne voulais pas entraver les mouvements de jeux des enfants et je voulais que tout le bateau soit facilement accessible. Le pont a donc été collé à la structure de l’avant une fois terminée mais sans ajouter de piliers supplémentaires tout du long pour que les petites mains puissent passer.

 

Equipements

Niveau équipements sur le bateau, il a été demandé et réalisé :
– une échelle pour accéder à la vigie
– un escalier pour accéder au pont arrière
– un filet
Pour le filet, nous avons utilisé 6 fils de macramé attachés ensemble et ensuite nous avons noué les fils deux à deux puis de nouveau deux à deux à intervalles réguliers et ainsi de suite pour créer une sorte de quadrillage en losanges.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

– un drapeau
– une voile que l’on peut remonter
– un canot et sa rame que l’on peut accrocher à l’arrière du navire, entièrement monté par Marmouset.. On ouvre une petite branche en deux au sécateur et on coupe des tronçons égaux qu’il suffit de coller autour de la planche de base au pistolet à colle.

 

 

 

 

 

 

 

 

– un coffre au trésor avec des pièces réalisées à la cire de bougie ( à la manière de sceaux)
– une carte au trésor dessinée par Marmouset


– quatre canons, deux fixés et deux libres, et un bac à boulets de canon


– une table et deux tabourets

– un baquet haut de rangement
– une longue vue réglable

 

 

 

 

 

 

– un gouvernail, le seul élément non recyclé qui est en fait une réalisation au stylo 3D, un cadeau fait par Paparaignée il y a bien longtemps et que je n’avais jamais testé, et c’est bien compliqué !

Et voilà de quoi créer des scénarios dignes des meilleurs films de piraterie.

Détachez le canot et partez en repérage sur l’île !

Observons la carte, le trésor ne doit pas être loin.

J’aperçois un bateau ennemi, préparez les canons !

Armez les canons !

C’est bon capitaine, nous avons le trésor ! 
Parfait ! Rattachez le canot et hissez la grand voile !

 

2 réponses
    • Marie
      Marie dit :

      Merci 🙂 Ah ça c’est une bonne excuse pour s’y mettre, faire plaisir à ses Petits Malins et surtout pouvoir les ressortir du coup, la base 🙂

      Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *