,

DIY – passion volcan

Je ne sais plus si je vous l’ai dit mais ici la folie volcan a fait son apparition il y a pile un an et s’est mêlée à la folie dinosaures présente depuis plusieurs années celle-ci. Je savais que les enfants et en particulier Caillou aimait ça mais pas à ce point. Il y avait toutes ses questions auxquelles je ne savais pas répondre bien souvent (merci internet) et le rendez-vous de mi-année avec sa maîtresse de moyenne section, qui, dans la conversation, m’a dit qu’il passait énormément de temps à dessiner des volcans, à lire des documentaires qu’elle avait apportés sur le sujet et à parler d’expérience d’éruption qu’il voulait présenter à la classe. Bref le message était clair.

Aujourd’hui, je viens donc vous proposer 2 activités manuelles sur le thème du volcan.

Lire la suite

, ,

Diy – spécial Pâques

Aujourd’hui, je viens partager avec vous nos idées d’activités liées à Pâques. Pour ceux qui suivent la page facebook du blog, vous en avez déjà eu un aperçu avec quelques explications au fur et à mesure de notre avancée. Je viens donc compiler tout cela correctement ici.

Vous me direz qu’il est un peu tard pour poster cet article mais la situation actuelle de confinement fait que certains bénéficient de plus de temps et qu’on a souvent besoin d’idées pour occuper les enfants alors ça pourra toujours  inspirer, ou être adapté différemment, ou encore permettre de fêter Pâques même en décalé (la notion de temps n’ayant plus grande importance en ce moment). Et au pire, je serai en avance pour l’année prochaine ;).

Lire la suite

, ,

Poissons d’avril

Aujourd’hui, nous sommes le 1er avril et malgré le confinement, pas question d’échapper à la tradition !
Et même si l’on se collera des poissons juste entre nous, les garçons adorent ça et ne s’en lassent pas. Eh oui, vous aurez remarqué que pour les enfants les blagues les plus courtes ne sont pas les meilleures et que le comique de répétition à de l’avenir devant lui 😉 enfin chez nous en tout cas !

Lire la suite

,

Diy – Le sapin de Noël en masking tape

Jusqu’à hier, 14 décembre, nous n’avions toujours pas de sapin mais nous n’étions pas inquiets. Nous avions gardé nos vases et bocaux de fleurs sèches et d’éléments ramassés dans la nature de notre Halloween- fête de l’automne, et nous avions agrémenté tout cela de petites guirlandes lumineuses et d’anciennes petites décos des années passées : rennes scintillants, bonhomme de neige origami et sapins en cartons… Et cela nous satisfaisait plutôt bien. Enfin je le croyais.

Cela n’empêchera pas le Père-Noël de passer, ni l’esprit de Noël d’être là mais quand même, il manquait un petit quelque chose. Sans me le dire, je devais tout de même le penser un peu parce que je n’avais pas rangé la boîte de décos de Noël qui traînait toujours dans le salon. C’est bien que j’envisageais au fond de moi d’y piocher encore un peu. Les enfants parlaient sapin de temps en temps eux aussi, ils étaient ravis d’en avoir eu un vrai l’année dernière mais savaient que pour des raisons pratiques et écologiques, et aussi parce que l’on aime le changement, nous ne recommencerions pas cette année. Et ça ne les chagrinait pas du tout mais ils me connaissent et attendaient tout de même qu’il se passe « un truc ».

Lire la suite

, ,

Un Halloween pour célébrer l’automne et la nature morte

Cela fait un moment que l’on parle de l’automne avec les garçons.
C’est une saison qu’ils aiment bien car on y trouve beaucoup de graines, il y a beaucoup à ramasser, à observer, les couleurs changent et ça se voit. Et surtout cette année, dans leur nouvelle école, ils ont découvert la fête de l’automne et m’ont beaucoup raconté sur le sujet. Ils ont passé du temps à confectionner des couronnes, à chanter, à travailler sur les couleurs et le jour J, parés de leur petits sarouels de saison, ils sont partis à l’école, leur petit panier de noix en main. Ils ont visiblement beaucoup apprécié cette célébration qui leur a appris à regarder encore plus autour d’eux et les déplacements de l’école à la maison et inversement s’en sont ressentis.
Lire la suite

,

Un déguisement de dinosaure en carton

Dans un peu plus d’une semaine, c’est Halloween ! L’occasion parfaite de confectionner des costumes.
Et cette année encore, ils seront entièrement en carton, ma matière de prédilection. Un bon moyen de recycler et de s’amuser puisque c’est une matière que l’on trouve sans difficulté et que les enfants peuvent peindre ou décorer facilement.
Pour cette fête, j’ai choisi de transformer mes garçons en dinosaures, et cette idée a remporté l’adhésion générale.

A vrai dire, comme souvent, je n’ai pas eu cette idée seule. L’inspiration m’est venue de cette vidéo découverte par hasard sur Facebook il y a quelques mois : cliquer ici
Les enfants, en particulier Marmouset (mais Caillou l’a rejoint depuis peu), ayant atteint la phase « dinosaure » de l’existence, j’ai mis cette vidéo dans un coin de ma tête et de mon ordinateur pensant déjà à l’occasion où je la ressortirais.

Le temps est donc venu. Et puis ce déguisement pourra aisément resservir s’ils me demandent un anniversaire sur ce thème (hé, hé pas folle la guêpe) ou/et pour Mardi Gras, il faut rentabiliser le travail.

Lire la suite

Activités rafraîchissantes

Comme promis sur la page Facebook du blog, voici les activités qui nous ont apporté un peu de fraîcheur pendant la canicule et l’ont rendue ainsi un peu plus supportable. A refaire inlassablement par temps chaud durant ce mois d’août.

Lire la suite

,

Des cartons et tout un monde

Depuis le temps que vous voyez passer nos quelques délires cartonesques sur Instagram, pour ceux qui m’y suivent, il était bien temps de consacrer un petit article à la chose.
Amis fétichistes du carton de colis, vous trouverez donc dans ce qui suit de quoi assouvir toutes vos fantasmes je l’espère 😉

Ce n’est pas nouveau, déjà plus jeune, j’aimais fabriquer des décors avec ce que j’avais sous la main. Et maintenant que je suis adulte (enfin je crois), mais surtout maman, j’ai la bonne excuse d’avoir des enfants pour continuer à réaliser tout ce qui peut sortir de mon imagination et tenter de les contaminer.
C’est ainsi que depuis environ 2 ans et demi, il est de tradition dans la famille Araignée de vénérer les colis reçus, non pas pour leur contenu mais presque plus pour l’emballage 😉  Le gros carton de colis est devenu l’une de nos matière première pour créer, imaginer, inventer,  bref, si ce n’est faire un recyclage pérenne, au moins lui donner une deuxième vie pendant quelques temps.
Dans mon esprit c’est toujours hyper facile, dans la réalité un peu moins. Comme d’habitude, j’ai des idées et des envies mais comme d’habitude je suis trop pressée et je manque parfois (souvent) de logique ou d’esprit pratique dirons-nous. Mais j’ai une qualité qui heureusement arrange toujours les choses, la persévérance (bref je suis têtue comme une mule et tant que j’ n’obtiens pas ce que j’ai décidé, je ne renonce pas voire je m’acharne).

Lire la suite

, ,

DIY : fabriquer une étoile à tisser

Dans un espace accolé à ma classe, se trouve un petit coin destiné à des activités que je change à chaque période ou presque et qui permettent aux enfants d’acquérir diverses compétences utiles et pratiques pour la vie de tous les jours où simplement de se détendre et de créer.

A la période précédente, il y avait donc un coin bricolage avec de véritables outils et différents matériaux de récupération pour apprendre à planter un clou, le retirer, utiliser un tournevis plat et cruciforme, mesurer, tracer, … pour expérimenter donc mais aussi pour laisser libre cours à son imagination.
Cette fois, c’est un coin couture que j’ai voulu mettre en place avec plusieurs objets dont une étoile à tisser.

J’ai découvert l’étoile à tisser très récemment, elle permet de tresser des fils entre eux pour produire une sorte de petit boudin comme dans un tricotin. Pour mieux comprendre son fonctionnement, vous pouvez regarder cette vidéo.
Petite, j’adorais le tricotin, découvert en CP grâce à ma maîtresse qui lorsque l’on avait fini un travail nous permettait de nous occuper au coin lecture avec des livres ou en tricotant avec cet objet. Je l’ai toujours et à la base je voulais y initier les enfants mais l’étoile à tisser est bien mieux adaptée à leur âge. Son utilisation est bien plus aisée que celle du tricotin et peut donc se faire assez tôt.

Lire la suite

, ,

Les plaquettes rugueuses des nombres pairs et impairs

Aujourd’hui, un petit article rapide sur un matériel inspiré de la pédagogie Montessori que je viens tout juste de fabriquer pour ma classe : les plaquettes rugueuses des nombres pairs et impairs.

Il s’agit de plaquettes en bois faisant apparaître des constellations en relief et permettant d’appréhender la notion de nombres pairs et impairs par la vue et le toucher.

Sur les plaquettes, les points qui forment les constellations sont placés de manière à former deux colonnes et donc à être par deux, s’il reste un point qui ne peut être en binôme, il est placé en bas, entre les deux colonnes.

Ainsi lorsque l’enfant appréhende la notion par le toucher, il constatera que lorsqu’il peut passer le doigt entre les points, le nombre est pair et lorsqu’il ne peut pas, le nombre est impair.

Lire la suite