Les trouvailles du week-end

Ce mois de mai, les vide-greniers s’enchaînent dans mon quartier et les quartiers tout proches.
Une aubaine, on peut y être très tôt et faire de bonnes affaires. Car les trésors partent vite et j’ai eu l’occasion de m’en rendre compte après avoir hésité devant un superbe établi ancien semblable à ceux des adultes mais pour enfant, pour faire de véritables bricolages, …, le temps que je revienne (genre 30 secondes), après avoir demandé son avis à Paparaignée, c’était vendu :( idem pour une boîte de légos en vrac. Je m’en mords les doigts (pour l’établi surtout).

Ce dimanche, de belles trouvailles tout de même. Continue reading →

J’ai testé les lingettes lavables Néobulle

Aujourd’hui, je viens tenter de vous convaincre d’arrêter définitivement les lingettes jetables pour le change de bébé !

C’est parti.
Répétez après moi : « je peux le faire, je peux le faire, je ne sais plus ce qu’est une lingette jetable, … »
Bon ok, je vais tenter une manière plus convaincante et surtout plus argumentée. Continue reading →

Passer au lavable en douceur

Aujourd’hui, je viens vous parler Défi Green et plus précisément jetable vs lavable.

S’il y a bien une chose que je me suis dite à la seconde même où il a fallu que nous nous équipions pour l’arrivée de notre premier petit, c’était que les lingettes et les couches jetables à la maison, ce n’était pas possible ! Continue reading →

Les trouvailles du week-end

Et voilà, une nouvelle année commence !  
Si, si, je vous assure, oui car lorsque le printemps arrive, je ne compte plus en année civile ni même en année scolaire mais en année vide-grenier bien entendu 😉 Et c’est la reprise !
De quoi me rendre excitée comme une enfant de 2 ans car ceux qui me suivent le savent bien, les vide-greniers, j’adore ça. Pour les autres, vous en apprendrez plus ici.
Continue reading →

Notre top 5 des goûters maison

Cela fait plus d’un mois maintenant que je me suis remise à la pâtisserie !
Enfin la pâtisserie, c’est un bien grand mot. Disons à la confection de biscuits et autres joyeusetés de ce type.

Oui, car il fut un temps où je cuisinais ! Très régulièrement même. Un temps où je testais mille et une recettes, où je m’achetais des accessoires, des moules à ceci et cela, et où, de fait, on m’en offrait tout autant. Un temps où le four tournait à plein régime et où je me croyais dans Top Chef (j’en étais très très très loin mais on peut rêver). Et même si j’aimais aussi cuisiner de bons plats en sauce, laisser mijoter, rôtir, dorer,… même si je suis une grande adepte du fameux fromage/saucisson/baguette (j’assume pleinement) bien plus que du reste, en matière de confection, j’ai toujours préféré faire du sucré. Macarons, éclairs, crèmes diverses et variés, cheesecake, gâteaux traditionnels, brioches, confitures, cupcakes,… tout y est passé.
Je suis incapable de créer, d’imaginer, d’associer et d’assaisonner, mais suivre une recette à la lettre, pas de problème, ça me plaît et la pâtisserie répond tout à fait à cela.

Et puis Marmouset est arrivé, l’épuisement aussi et l’envie et le temps pour cuisiner ont disparu, ou plutôt se sont transformés, j’ai troqué mes ustensiles et livres en tout genre pour un babycook : compotes et purées maison, voici à quoi j’ai réduit mes activités culinaires.

Aujourd’hui, le temps me manque toujours mais l’envie est de retour ! Et surtout depuis notre déménagement. Adieu la cuisine fermée, place à une pièce à vivre nous permettant de cuisiner tout en gardant un oeil sur les enfants, Marmouset m’aide souvent et Caillou peut jouer tranquillement non loin de nous (ce qui ne l’empêche pas de réclamer les bras tous les 5 minutes grrrr 😉 ).

Je n’avais donc plus aucune excuse pour ne pas m’y remettre. Qui plus est, défi green blog oblige, faire à nouveau des goûters et desserts maison faisait partie du challenge de cette année.
Depuis plus d’un mois, c’est donc chose faite.

Quasi plus de biscuits industriels, mis à part une boîte de petits beurres bio et quelques galettes de riz de temps à autre, et une grosse réduction des achats de yaourts puisque j’ai ressorti la yaourtière. Bref, bien moins de déchets et accessoirement moins de cochonneries dans nos estomacs aussi.

Pour s’y tenir, nous avons donc décrété le dimanche, jour de la pâtisserie et de la préparation des goûters de la semaine. Et depuis nos divers essais, nous avons désormais nos petits préférés ce qui n’était pas gagné car Marmouset est comme maman, il adore faire la pâtisserie mais moins la manger, il n’est pas très friand de biscuits et pourtant certains d’entre eux ont remporté son adhésion rapidement. 

Voici donc en exclusivité le top 5 de nos goûters maison ! Continue reading →

DIY – Premier repérage dans le temps

Un petit moment que j’y pense et enfin, l’emploi du temps de Marmouset est en place !
Et s’il fallait le matérialiser, c’est parce que depuis deux mois, nous entendons cette même phrase quasi quotidiennement : « On est midi ou jeudi ?« .
A trois ans passé, Marmouset nous interroge de plus en plus sur les jours de la semaine et les moments de la journée. Il essaie de se repérer mais tout se mélange, tout est mis sur le même plan, ce qui est normal. Lors de nos conversations, si nous évoquons les jours ou si nous employons des mots repères temporels « demain », « ce soir », … pour lui parler d’un événement à venir, nous avons systématiquement droit aux mêmes interrogations « Mais on est demain là ? » ou encore « c’est quand vendredi ? ».
Et chaque matin, la même rengaine alors même que nous ne sommes pas forcément en train de nous préparer à sortir : « Aujourd’hui on va où ? » sous-entendu « Quel est le programme ? Avec maman, avec papa, chez la nounou ? », …
Il s’intéresse également à l’heure, aux noms des différents repas, à la différence entre le jour et le nuit, entre la nuit et la sieste, …

Il était donc grand temps de trouver un outil pour l’aider à mettre de l’ordre dans tout ça et commencer à acquérir ses premières notions de repérage temporel : l’emploi du temps. Continue reading →

Un petit ensemble pour l’été

Aujourd’hui, je viens vous parler couture.
Si vous voulez réaliser un petit ensemble estival à votre bambin, rien de plus simple ! Il vous suffit de lire l’article et de suivre les étapes et liens indiqués. Et si je l’ai fait avec deux petits constamment dans mes jambes, c’est que c’est tout à fait abordable (même pas d’erreur et de découd vite cette fois c’est dire 😉 ).
Continue reading →

Parler et parler encore pour changer le monde – Violences obstétricales

Mon premier accouchement.Sans titre

Je m’en souviens comme si c’était hier. 

On me dira que toutes les mamans se souviennent de ce jour là.
Sauf que voilà, je ne m’en souviens pas pour les bonnes raisons.
Je ne me souviens pas du bonheur que ça m’a procuré car il a été étouffé par autre chose.
Je ne me souviens pas de l’apaisement, de la délivrance, de la sérénité, du partage, de la découverte, de la rencontre, je ne me souviens de rien de tout cela car la peur, la souffrance, la culpabilité, l’épuisement, la honte ont pris le dessus.

Sur le moment, je n’en ai pas vraiment parlé. Continue reading →

Transformer un vieux carrelage

Comme certains le savent, la fin de l’année 2016 a été marquée par un grand événement pour notre petite famille : notre déménagement ! Pour le plus grand bonheur des petits, des grands et du moustachu à 4 pattes, nous avons troqué notre appartement pour une maison avec un jardin !

IMG_5062

Mais avant de poser nos cartons, il y avait un peu de travail. Deux mois de chantier ont été nécessaires pour remettre en état notre nouveau lieu de vie. Et il a fallu faire des choix. Nous avons fait faire le principal, ce que nous n’aurions pas pu faire en étant sur les lieux, et certains travaux ont été remis à plus tard.

La salle de bain fait partie des pièces pour lesquelles nous nous sommes dit : « on verra plus tard ». Même si la configuration n’était pas la meilleure, s’il y avait des détails peu pratiques et une perte d’espace, si elle présentait de nombreuses imperfections (joints de carrelage encrassés, qui se détachent parfois, tour de baignoire qui fait stagner l’eau et inonde la salle de bain une fois sur deux si on ne fait pas attention,…), elle était parfaitement utilisable. Avec un peu (beaucoup) d’huile de coude, de vinaigre blanc, de bicarbonate de soude, de jus de citron, … et tout ce que j’ai pu essayer, je n’ai pas réussi à la faire briller de mille feux, mais elle est propre et fonctionnelle, on peut y ranger ce dont on a besoin, et on s’en accommode plutôt bien.

 

Restait tout de même un petit détail !
Depuis un peu plus de 4 mois que nous sommes dans la maison, les cartons ne sont plus qu’un lointain souvenir, et même s’il reste encore quelques petits détails de rangement et de déco, nous avons réussi à faire que chaque pièce nous ressemble. Toute sauf peut-être…
… la salle de bain justement.
Continue reading →

J’ai testé : coudre avec un patron l’Etoile de coton

J’adore coudre !

Depuis que je me suis lancée sur d’autres choses que de simples ourlets de rideaux, depuis que j’ai acheté ma super machine à coudre, depuis que j’ai réussi à faire quelques petits vêtements pour les garçons et les bébés des copines, depuis que j’ai mon coin couture rien qu’à moi, j’ADORE coudre !
Pourtant je ne couds pas de manière intensive, j’aimerais pouvoir le faire chaque semaine, chaque jour même, mais entre le boulot et les petits, ce n’est pas simple et comme beaucoup de parents, mes petits plaisirs sont limités (et en plus, j’ai un chat, l’animal qui lorsque tu as enfin 5 minutes vient systématiquement s’allonger sur ton matériel, ta matière première ou toi). 

IMG_6734
Dès que je peux (et que Chatraignée me lâche les baskets), je m’octroie donc ce petit moment de détente et de satisfaction personnelle, une activité qui me calme tout en me défiant et qui m’apporte un petit plus à la fin, la possibilité de me dire « c’est moi qui l’ai fait ». Bref, tout ce dont j’ai besoin.
J’ai plein d’idées et plein d’envies et le net est une mine d’or, Pinterest regorge de réalisations, de tutoriels et de patrons, … Tout est à portée de main et on ne peut que réussir !

Pourtant, je n’avais pas encore osé tester beaucoup de choses, souvent les mêmes vêtements, toujours des patrons gratuits, peu de risques, des réalisations faciles pour démarrer et qui ne nécessitaient pas des heures d’essais ni de déceptions avant un résultat acceptable.

Et puis j’ai remarqué que mon fournisseur officiel de tutoriels pour les techniques de couture, j’ai nommé l’Etoile de coton, vendait également du tissu et des patrons.
Oui !  Grâce à ce site, j’avais appris à coudre des appliqués, poser des pressions, faire un point invisible et autre grands basiques, bref, j’avais appris tout ce que je sais et ça avait toujours été une réussite. Des vidéos précises, claires et abordables comme je les aime. C’est donc avec confiance que j’ai décidé de tester cette fois-ci un de leurs patrons.

 

Et c’est sur une paire de moufles que j’ai décidé de jeter mon dévolu, mes mains nues en pleine cour de récréation me suppliant de faire quelque chose pour elles et mes pauvres petits gants certes technologiques puisque tactiles me permettant de pianoter sur mon téléphone mais pas de me réchauffer, c’est bien dommage puisque c’est quand même leur fonction première. Bref, au diable l’utilisation du téléphone (un peu de sevrage quelques minutes par jour ne devrait pas me faire de mal, femme de geek sors de ce corps ! 😉 ) et bonjour douceur et chaleur ! 

Une commande de tissu, une impression de patron et quelques heures de main d’oeuvre plus tard, j’avais réussi l’impensable : coudre autre chose qu’un sarouel !


Bien entendu, je n’ai pas choisi la moufle de base, non, ce serait mal me connaître, mais la moufle à rabats mesdames, messieurs ! J’aimerais vous dire que c’est parce que je préfère toujours ce qu’il y a de plus compliqué mais outre l’excitation supérieure du défi, je dois avouer que j’ai surtout en moyenne 15 manteaux à fermer, 8 chaussures à lacer, 4 bonnets à remettre, trois fois par jour, 5 jours par semaine alors il me faut pouvoir libérer mes doigts facilement.
Et voilà le travail.

IMG_6728IMG_6729

Bon ok, ma couture sur le rabat n’est pas super magnifique mais c’est de ma faute, j’ai choisi une chute de jersey pour la partie à motifs et du sweat aurait été mieux. Mais elles ne sont pas mal quand même hein ?

Les plus des patrons de l’Etoile de coton
Le prix. Je n’y connais pas grand chose à vrai dire en tarif de patrons mais sachant que je le garderai à vie, qu’il comporte toutes les tailles et qu’avec un peu de travail, je pourrai donc, si je le souhaite, offrir des moufles à l’ensemble de ma famille à Noël prochain (si tu fais partie de ma famille, tu sais ce qui t’attends, ne me renie pas 😉 ), je me dis que ça vaut le coup.

Les indications avant de commencer à coudre. Tout y est.
Le détails des fournitures (que l’on peut acheter sur leur site si on veut être encore plus sûr de ne pas se tromper) avec les mesures exactes, les types de tissus à privilégier, ceux à éviter et pourquoi. 
Les mesures à prendre pour connaître sa taille et savoir par la suite à quelles lignes du patron se référer.
Le niveau de difficulté : ici deux étoiles sur trois.
Et même le petit mot gentil qui te motive si tu n’es plus bien sûr de toi : « Nous vous souhaitons beaucoup de plaisir à coudre ces moufles ». L’invitation au plaisir, forcément, qui n’y succomberait pas 😉

Le patron en lui-même : 4 couleurs bien distinctes pour les quatre tailles, des traits bien épais pour un découpage facile, et des marges de couture incluses. Dans les patrons gratuits dont j’ai pu me servir, ce n’était jamais le cas et j’avoue que c’est pour moi un gain de temps et un avantage. Ainsi, on reporte simplement le patron sur le tissu et on découpe en étant certain d’avoir une marge partout égale.

Tout le détail des opérations. De l’impression du patron à la dernière piqûre d’aiguille, en passant par la découpe. Schémas très clairs à l’appui et couleurs bien visibles pour différencier les différents tissus et face de tissus, flèches par ci, indications importantes par là, traits de couture bien visibles. On ne peut pas se tromper, à moins d’être très fatiguée (bon ok, je suis super crevée et j’ai dû commettre une mini erreur de rien du tout vite réparée mais chut on ne dit rien)

Des photos. Sur le site, lorsque l’on choisit un patron, on trouve avant même de choisir de l’acheter, les tissus dont on a besoin et les photos de la réalisation sous toutes ses coutures, avec différentes couleurs ou motifs.

 

IMG_6731

Tout ça pour te dire merci L’étoile de coton ! J’ai cousu des moufles grâce à toi, et à un mois du printemps, il était temps. Et puis, comme j’ai décidé de tout te dire, j’ai déjà un oeil envieux sur d’autres belles propositions de ton site pour de nouvelles cousettes à venir alors on va se revoir très vite !


Et si vous voulez vous lancez vous aussi, retrouvez les patrons de l’Etoile de coton et tout plein d’autres choses ici.