, ,

Des fournitures « green » pour la rentrée

Dans une semaine, la cloche de l’école va à nouveau retentir et si ce n’est déjà fait, il va bien falloir vous résoudre à parcourir les rayons des magasins à la recherche des traditionnelles fournitures scolaires.

Pour ma part, c’est la première et peut-être la seule fois de ma vie où je ne fais pas la rentrée en tant que maîtresse et où j’ai donc tout le temps de me consacrer à celle de mes enfants que je pourrai même accompagner le jour J, youpi !
Je viens donc vous redonner un peu de motivation en vous partageant nos astuces et coups de coeur pour être matériellement prêt à plonger dans une nouvelle année scolaire ! Et je vous réserve une petite surprise en fin d’article ! 

 

Lire la suite

Wishlist de Noël 2019 et autres occasions

Depuis l’année dernière, nous fêtons Noël quelque peu différemment avec un cadeau commun pour toute la famille que nous choisissons en amont parmi les rêves qui nous viennent au cours de l’année et que nous plaçons dans notre petit bocal à souhaits. L’année dernière, le Père-Noël nous a donc apporté une tente de camping familiale et cette année, il se pourrait bien que nous recevions un appareil photo mais on est e,core en réflexion. Bien entendu, cela ne nous empêche pas de rêver tout de même régulièrement, comme tout à chacun, devant des livres ou des objets qui nous séduisent. Mais nous les réservons pour d’autres occasions, nous les trouvons quand possible d’occasion ou nous soufflons ces idées à la famille lorsqu’ils souhaitent offrir un présent aux enfants.

Pour ces raisons et pour vous inspirer si vous êtes toujours à la recherche du Graal pour vos bambins d’environ 4 à 6 ans, voici notre Wishlist 2019.

De quoi satisfaire les artistes en herbe

  • Un taille-crayon
    Parce que les cadeaux utiles et nécessaires, c’est aussi bien et les enfants adorent car au moins ça leur sert au quotidien ! Tailler les crayons tout seul, à cet âge, ils aiment beaucoup. Et en tant que maîtresse, je sais que des taille-crayons qui fonctionnent bien et qui durent, ça ne courent plus les rues visiblement 🙁 Aujourd’hui, après quelques tailles, ça devient compliqué et les enfants abandonnent et finissent par me demander de l’aide. Comme ils sont encore un peu jeunes pour apprendre à tailler les crayons au cutter, la manière la plus pratique et efficace à mon sens (que ma soeur ma enseignée petite), il faut donc tout de même un bon taille-crayon en attendant.
    Je n’ai pas fait de recherches suffisamment poussées sur le sujet mais je sais que les meilleurs sont les plus simples, en bois ou en métal et qu’il en existe avec lames changeables au besoin.

 

  • Des coloriages lavables
    Ayant deux amoureux de coloriage et de dessin à la maison, j’ai découvert cette alternative récemment et je risque de craquer car même si nous utilisons du brouillon la majorité du temps, ça défile beaucoup, beaucoup trop.
    Un petit coup de coeur pour ce cahier entièrement lavable, composé de feuilles en tissus à colorier mais aussi de feuilles unies pour dessiner et d’une poche pour glisser les feutres.

 

  • Des crayons pour ardoise
    Ce sera l’achat que je ferai pour mes élèves très prochainement car les feutres d’ardoises qui sont jetés par dizaines chaque année, qui sont fichus au bout de deux utilisations car ce n’est pas un outil adapté aux plus jeunes qui appuient trop fort bien souvent, qui ne durent pas même si on les utilise bien, je n’en veux plus. J’ai donc découvert récemment les Woody, crayons effaçables pour toutes surfaces, que l’on peut tailler et donc user jusqu’au bout sans déchets plastiques. On peut aussi écrire sur les vitres avec.

 

  • Une belle boîte de crayons de couleurs
    Pour qu’ils ne les perdent pas, ne vident pas une trousse par terre pour chercher la bonne couleur au risque de fragiliser la mine, s’organisent, car mes petits gars tiennent de leur mère et préfèrent s’allonger par terre pour dessiner que se mettre à un bureau.

 

  • Un chevalet
    J’ai donné le goût à Marmouset de peindre ce qu’il voit et on se promène donc parfois avec un carnet, un gobelet d’eau, son aquarelle et un pinceau, alors un petit chevalet portable serait bien sympathique.

 

De quoi satisfaire les petits danseurs

  • Une place pour « Mon premier lac des cygnes »
    J’ai hésité à en faire le cadeau d’anniversaire de Caillou cette année mais je me dis qu’il est peut-être encore un peu jeune même s’il adore danser dès que l’on met de la musique car le spectacle est à partir de 5 ans et il vient tout juste d’avoir 4 ans. C’est une idée que je garde tout de même en tête et que je trouve vraiment chouette. Un cadeau qui ne laisse pas de trace à part de merveilleux souvenirs et des étoiles plein les yeux.

  • Un abonnement pour des cours de danse
    Caillou va déjà à la danse mais il a des idées bien arrêtées. Monsieur a un faible pour le Twist, on avouera que c’est peu commun et que c’est peut-être un peu de ma faute. J’ai mis un jour la chanson Twist again de Chubby Checker et il est tellement tombé sous le charme qu’il me la réclame régulièrement en dansant comme un fou.
  • Un livre sur la danse
    Je n’ai pas creusé mais je me dis que ça doit bien existé, un petit album ou un joli petit documentaire sur l’histoire de la danse ou simplement avec de belles photos de différents styles de danse. Caillou me demande parfois à voir des chorégraphies alors pour un petit passionné de danse, un livre sur le sujet serait parfait.

De quoi satisfaire les dévoreurs d’albums

  • La mythologie en bd
    Une collection que Marmouset adore, et avouons-le, en passionnée de mythologie grecque, moi aussi. J’aurais adoré que ça existe quand j’étais adolescente. Il y a une belle offre désormais pour les amoureux de la mythologie en terme de littérature jeunesse. Nous les possédons presque tous et ils viennent tout juste de sortir le coffret complet pour Noël.

  • Petit Poilu
    Une bande dessinée que nous adorons toujours autant, sans texte et donc lisible par les enfants eux-mêmes très tôt. Une bande dessinée qui aborde des thèmes importants à chaque fois permettant de parler, faire parler, réfléchir, avancer tout en étant drôles, passionnants ou en donnant de gentils frissons. Ici on est fan depuis presque le début. Et il existe un tout petit format souple et vraiment peu cher désormais.

  • Les albums d’Astrid Desbordes.
    Je n’en démords pas depuis que je l’ai découverte, je suis amoureuse des albums de cette auteure. Nous n’avons pas encore le dernier « Ma maison », mais ce n’est qu’une question de temps 😉 Je suis touchée et émue à chaque lecture. Comment arrive-t-elle à si bien aborder certains thèmes (séparation, différence, arrivée d’une petite soeur ou d’un petit frère, grandir…), c’est poétique, de magnifiques métaphores à chaque fois qui me font succomber.

 

  • Dinogommettes de Peggy Nille
    Peggy Nille, nous l’avons découverte il y a plus d’un an je crois, nous l’avons même rencontrée, nous aimons beaucoup ses illustrations et ses livres en mode « Où est Charlie » hyper colorés et  adaptés aux plus jeunes puisque l’on recherche des animaux cachés. Nous avons acheté cet album à Caillou pour la Saint-Nicolas notamment car il commence à s’intéresser beaucoup aux chiffres et parce qu’il est toujours passionné de dinosaures. Cet album est très chouette, il invite à chercher les dinosaures cachés bien entendu mais aussi à connaître leur nom, à les compter, à faire de petits calculs et à ajouter soi-même les dinosaures manquants à l’aide de gommettes fournies. Bref, de multiples entrées !

 

De quoi satisfaire les explorateurs

  • Des jumelles
    Pour explorer le monde. Nous en avons une petite paire à la maison qui devait être à Paparaignée plus jeune donc nous n’en achèterons pas, elles feront parfaitement l’affaire. Pour ceux qui en cherchent, chez Nature et Découvertes par exemple.
  • Un petit sac de randonnée
    Parce que nos petits baroudeurs commencent à faire des balades de plus en plus grandes lorsque l’on part en vacances. Un sac qui pourrait servir aussi aux piques-niques, et à d’autres excursions, c’est toujours une bonne idée.
    Chez Nature et Découvertes par exemple ou chez Les petits baroudeurs

  • Quelques documentaires sur lesquels je lorgne et qui pourraient leur plaire sans aucun doute
    « Animalium » et « Botanicum »  de Katie Scott
    Ceux-ci ferait le bonheur de mon Caillou, amoureux inconditionnel de la nature, en particulier des fleurs.

« Et toi, où habites-tu ? » de Gaia Stella
Pour découvrir le monde différemment.

 

  • Un microscope
    Pour commencer à observer plus en détails les trésors trouvés dans la nature, les fleurs, les insectes, les cailloux, … Ce sera le cadeau d’anniversaire de Marmouset, il l’a trouvé lui-même à une braderie de jouets il y a peu avec quelques minéraux. Il était aux anges.
  • Une boîte à trésors et trouvailles
    Une malle, une boîte à compartiments, ou quelque chose dans le genre pour ranger minéraux, fossiles, fleurs, trouvailles et trésors du jardin, cartes de nomenclature liées aux savoirs et passions du moment, tout ce qui passionnera votre enfant à un moment donné. Des trésors, ils en ramènent à la pelle alors une petite boîte consacrée permettra de limiter, de bien choisir, de ne pas ramasser n’importe quoi, de chercher à en apprendre plus pour savoir si on veut vraiment conserver la dite trouvaille, … Nous venons tout juste de trouver la malle rêvée, sur Leboncoin, avec compartiments, porte, petite poignée de transport et du cachet. Il ne manque plus que de petites boites adaptées à tirer pour bien tout ranger, sur ce coup là je vais faire appel à Pépèraignée je crois ! Paparaignée a bravé les grèves de transport et a mis 2 heures à la ramener mais ça valait le coup ! Le petit coin « scientifique » de la chambre des garçons va pouvoir prendre forme.

 

De quoi satisfaire les plus élégants

  • Des chaussettes arc-en-ciel
    Parce que c’est le top de l’élégance pour Marmouset. Malheureusement, ça devient compliqué pour cet amoureux des couleurs et des paillettes de trouver des vêtements adaptés à ses goûts, il grandit et les vêtements dits « de garçon » deviennent sombres ou virent dans le cliché masculin dans les magasins 🙁 Il est désormais obligé d’expliquer à ses copains que « Non les arcs-en-ciel ce n’est pas pour les filles mais pour tous ceux qui aiment ça ! ». Bon de toute manière, on ne fait quasiment jamais les magasins puisque l’on récupère les vêtements de copains et pour la « Marmouset touch », je couds à l’occasion quelques pièces plus originales 🙂
  • Une sacoche
    Maintenant que chacun a un petit porte-monnaie et gère ses piécettes notamment lorsque l’on va aux vide-greniers, un petit sac à main serait d’usage.
  • Un surpyjama dragon
    Oui bon, je vous l’accorde, on n’est plus forcément dans l’utile là. Quoique, les enfants ont froid la matin désormais alors un surpyjama, c’est la bonne idée pour éviter les réveils de mauvaise humeur. Et pour coocooner le soir et le weekend, ça marche aussi. Et triple emploi, ça peut faire déguisement 😉
    Caillou a eu le sien pour son anniversaire de la part de mes parents et Marmouset a trouvé le sien à la braderie. Et on ne regrette pas.

 

De quoi satisfaire les envies de découvertes et de jeux

  • Balance Monkey
    Bon c’est mon gros écart pas écolo du tout qui craint…, un jouet en plastique, acheté sur le net, …. mais Caillou l’a reçu pour son anniversaire et il servira aussi à mes élèves si besoin. J’en ai eu des échos par une collègue qui m’a convaincue.

  • Des Legos
    Parce que c’est universel, intemporel, qu’on en trouve d’occasion, que peu importe les pièces, les enfants trouvent toujours des idées pour construire et imaginer. Et même que même les parents adorent y jouer mais chuttttt. Ils y passent des heures le matin pendant que l’on fait la grasse matinée le week-end et ça, ça n’a pas de prix.
  • Un abonnement à la Cité des Sciences ou un ticket pour un atelier Little Villette ou une entrée pour un atelier dans un musée parisien.
    Un cadeau qui va satisfaire à coup sûr vos enfants si vous habitez non loin de Paris ou qu’il est prévu que vous y séjourniez. La Cité des enfants est toujours un énorme succès, les ateliers Villette sont vraiment très bien faits et pas si chers mais il faut s’y prendre parfois bien à l’avance. De nombreux musées proposent également des ateliers qui ont l’air formidables, il faut en profiter.
  • Un abonnement à un « journal ou une box d’activités » comme Pandacraft ou Merci Mercredi.
    L’abonnement peut être de courte durée, c’est une bonne idée notamment si plusieurs personnes se mettent ensemble pour faire un cadeau commun.

 

De quoi satisfaire les gourmands

  • Mes goûters 100% faits maison
    Un livre qui invite à cuisiner avec ses enfants et à fabriquer ses goûters.

  • Le grand livre de cuisine des enfants
    Marmouset est entré dans la période « je veux faire des recettes tout seul pour la famille » et aimerait faire un repas entier seul (oui cette période magnifique existe, pourvu que ça dure longtemps), alors ce livre lui conviendrait sûrement.
,

Fempo – J’ai testé la culotte de l’espace

Aujourd’hui, je viens vous parler d’une culotte tellement particulière et surprenante qu’elle est surnommée la culotte de l’espace !
Je l’ai rencontrée par hasard, au détour d’une photo sur le net et, immédiatement, elle a su attiser ma curiosité, moi qui ait peu le temps de m’intéresser à la lingerie habituellement et qui n’en ai pas toujours envie non plus d’ailleurs.
Il faut dire que cette culotte va au-delà de ce qu’on peut attendre habituellement de ce type de vêtement, elle vient combler un besoin supplémentaire que celui de se vêtir ou de s’apprêter. Un besoin que connaissent toutes les femmes pendant une (trop) grande partie de leur vie. Un besoin qui arrive en général chaque mois et qui ne nous ravit pas forcément car il est synonyme d’inconvénients, de contraintes et parfois même de fatigue et de mauvaise humeur (non ce n’est pas toujours un cliché, osez m’approcher à ce moment là et tu t’en rendras vite compte).

Bref, vous l’aurez compris, cette culotte va vous servir pendant vos règles et va considérablement améliorer ce moment au point que vous allez peut-être même l’oublier  ! Si, si, testée et approuvée ici, je viens donc vous présenter la culotte menstruelle ! On en rêvait, Fempo l’a fait !

 

Lire la suite

J’ai testé : les tableaux et affiches Posterlounge

Aujourd’hui, nous allons parler décoration.

C’est un sujet qui m’anime et si je m’écoutais, je changerais les meubles de place et je repenserais les espaces régulièrement. J’ai l’esprit rêveur et créatif et ça me plaît d’imaginer, de ranger, d’essayer, d’agencer même si d’autres le font bien mieux que moi. Et ça tombe bien car je prends aussi beaucoup de plaisir à simplement contempler et admirer ce qui se fait chez les autres, nourrir mon oeil d’images agréables.

Je suis donc toujours avide d’astuces, de diy, d’inspirations mais aussi de bons plans ou de recommandations en matière d’enseignes sur le sujet. Et c’est sur ce dernier point que va porter cet article puisque je viens vous présenter un e-shop d’images murales et de reproductions d’art : Posterlounge.


Et surtout, soyez bien attentif, il est possible qu’une petite surprise vous soit réservée ! 🙂 

Lire la suite

,

Un e-shop à découvrir : Les Petits Raffineurs

Aujourd’hui, je viens vous parler d’un e-shop de jouets et objets dédiés aux enfants : Les petits raffineurs.

 

Comme son grand frère Les raffineurs, Les petits raffineurs rassemblent de belles trouvailles originales venues des 4 coins du monde à la différence qu’ils se consacrent exclusivement à nos bambins. Je prend plaisir à fureter sur leur site depuis un certain temps maintenant puisque je les ai découverts lorsque Marmouset était encore bébé. J’avais à l’époque succombé à leurs Matryoshkas et à leur imagier pour bébé qui faisaient tous deux partie de notre liste de naissance.

Lire la suite

Wishlist de Noël 2018

Bien que nous ayons un projet particulier cette année concernant les cadeaux de Noël, comme je vous l’expliquais dans mon précédent article, cela ne nous empêche pas de rêver, d’avoir des envies et de donner des idées aux autres.

Pour la famille, les amis et tous ceux qui cherchent encore des idées de dernière minute, ceux qui font leurs achats au tout dernier moment, ceux qui ont encore le temps car ils remettent leurs cadeaux plus tard, ceux qui sont toujours avides d’ idées pour toutes les occasions ou ceux qui ont juste envie de connaître nos coups de coeur et découvrir des boutiques ou marques que l’on apprécie, voici enfin la wishlist de Noël 2018 de la famille Araignée.

Lire la suite

,

J’ai testé : décorer son intérieur avec des stickers Pixers

Aujourd’hui, je viens vous parler de déco et plus particulièrement de stickers.

Nous avons emménagé dans notre maison il y a presque 2 ans et nous avons fait un choix peu original mais assez pratique et plutôt efficace au niveau des murs : du tout blanc, partout. Zéro prise de risques. Paparaignée voulait pouvoir changer l’agencement du mobilier, la destination et la déco des pièces en fonction des envies, des goûts, de l’évolution de notre vie, … sans contraintes. Il préfère donc miser sur « l’accessoirisation » qui reste parfois compliquée tout de même car il n’aime pas trop non plus le fait de faire des trous dans les murs pour accrocher un tableau ou une étagère. Il aime ce qui laisse peu de traces, la simplicité, la sobriété et ne veut jamais rien abîmer, rien d’irrémédiable. Aucun regret et la possibilité de revendre facilement plus tard (bref, il a dû trop regarder les émissions de Stéphane Plazza ;)).

Il faut dire que lorsque nous sommes arrivés, nous avons dû changer un certain nombre de choses, les tapisseries très marquées de chaque chambre n’étaient pas vraiment à notre goût et la moquette encore moins et il y a eu des travaux de plus grande ampleur à faire avant de se préoccuper de l’esthétique. A la fin du chantier, c’est un peu comme si nous emménagions dans une maison en grande partie « neuve » ce qui en a rajouté à la psychose de Paparaignée qui avait des sueurs froides si j’émettais l’idée de planter une pointe quelque part. J’avoue que je n’étais pas loin de la syncope moi-même à chaque fois que les garçons posaient une main sur un mur.

Puis nous nous sommes progressivement détendus et Paparaignée a accepté petit à petit que la maison vive. Nous avons accroché plus de tableaux, placé des petites pointes ça et là et même posé des meubles qui nécessitent de faire de bons gros trous. Mais le blanc des murs lui n’a pas bougé (mis à part quelques traces de mains, de feutres, de peinture de jouet, … dont nous tentons de faire abstraction 😉 )

Il y a quelques mois, nous avons entrepris de nouveaux aménagements, rien de spectaculaire mais une étape importante. Notre petit quittait son lit de bébé et notre grand son lit de « moyen » et tous les deux allaient se retrouver dans une chambre commune avec un lit de grand pour 2 tandis que l’ancienne chambre du plus petit deviendrait une salle de jeu. Bref, je me suis lancée dans la réorganisation et la déco de ces deux nouveaux espaces.

Et comme le hasard fait bien les choses, c’est à ce moment là que Pixers m’a contactée et m’a fait une jolie proposition : fouiner sur leur site et transformer un peu mon intérieur grâce à eux. L’occasion de tester autre chose que des murs blancs !

Lire la suite

, ,

J’ai testé : Les Secrets d’Amy

Il y a presque deux mois, je vous parlais dans cet article d’une boutique de puériculture découverte il y a peu : Les Secrets d’Amy.

Les Secrets d’Amy, c’est une boutique qui s’attache à mettre en avant des produits choisis avec soin pour la qualité de leurs matériaux, de leur composition, de leur provenance et de leurs conditions de fabrication. Des produits bio,  respectueux de l’être humain et de l’environnement et du local le plus possible. Une puériculture raisonnée. Avec tout ça, c’est donc forcément également une boutique qui souhaite valoriser les produits artisanaux, un point de plus pour me plaire. Et parmi ceux-ci, j’ai eu la chance de pouvoir en choisir et en tester deux. Après plusieurs semaines d’utilisation, je viens vous les présenter ici et faire un petit bilan.

L’attache sucette

L’attache sucette, un accessoire que vous devez certainement connaître si vous avez ou avez eu un bébé dans votre entourage ! Ou si ce n’est pas le cas, un accessoire pour lequel vous allez craquer dans quelques minutes, qui se compose en général de perles ou de tissu décoratif et dont une extrémité est constituée d’une pince et l’autre, d’un fil qui s’accroche à la tétine de l’enfant. Elle permet d’attacher la tétine au vêtement de l’enfant ou ailleurs (poussette, cosy,…) et de ne pas la perdre. Nous n’en possédions pas pour Caillou ou plutôt, nous n’en possédions plus. Il en avait une, bébé, mais l’efficacité de la pince s’était rapidement altérée, elle ne se clipsait plus très bien après quelques utilisations (certes parfois un peu musclées lorsque Caillou la forçait à se détacher en tirant dessus). Bref, j’avais donc abandonné l’idée et l’attache sucette de Caillou avait atterri dans le coin poupée pour des bébés nettement moins remuant (pour qui l’attache ne présente donc aucun intérêt mais Caillou était ravi 😉 ).

Sauf que cet accessoire est tout de même vraiment pratique ! Qui plus est quand la tétine est entièrement en caoutchouc naturel comme chez nous, ce qui lui confère une propriété  que n’ont pas forcément les autres tétines : elle rebondit ! Une tétine qui tombe et qui roule, ça peut aller loin mais une tétine qui rebondit, ça peut se retrouver dans des endroits improbables jusqu’à ne plus se retrouver du tout. Bref, sans la fameuse attache, il faut donc acheter plus de tétines que nécessaire et jongler entre les pertes et les réapparitions soudaines.

J’étais donc ravie d’en faire à nouveau l’expérience ! Le retour de l’attache sucette tombait même à pic, car quelques temps auparavant, Caillou s’était mis à redoubler d’efforts pour trouver toutes les excuses possibles pour garder sa tétine avec lui sans arrêt, en particulier avec la diminution de l’allaitement et donc de la « tétine » naturelle 😉

Les attaches sucette de la boutique

Ce que j’aime
La provenance, les attaches sucettes sont fabriquées par la boutique en Provence, les perles sont en bois de cyprès et les pinces sont en bois ou en tissu
La personnalisation, on peut faire graver les lettres que l’on souhaite sur les perles. Une jolie idée cadeau donc et un moyen d’éviter les confusions s’il y a plusieurs bébés à la maison, pour la crèche, chez la nounou et ensuite à l’école pour la sieste, on sait tout de suite à qui est la tétine que l’on retrouve.
La solidité de la pince : mes attaches précédentes ayant succombé rapidement, c’était ma crainte première, d’autant que Caillou a maintenant la force de tirer dessus et ne manipule pas toujours les choses de manière conventionnelle. Et bien, je suis épatée, il semblerait que la pince des Secrets d’Amy soit comme le roseau, elle résiste à toute épreuve, plie mais ne rompt pas. Désormais, plus de sueurs froides lors des sorties car perdre la tétine chez soi, passe encore, la perdre sur les rails du métro alors que l’enfant est visiblement en besoin express de sieste , bon, …. Plus de Caillou pleurant (que dis-je hurlant), de ne pas retrouver sa tétine, sa « précieuse », vraisemblablement solution à tous ses maux (comme le sein mais le sein a demandé l’exil depuis peu). Et des parents sereins qui la voient en un clin d’oeil et ne passe pas trois heures par jour le dos courbé à se plier en quatre pour voir où elle a bien pu rouler. Bref un véritable achat de paix sociale !

Ce que Caillou aime
jouer avec la pince et exercer sa motricité fine sans risque, il a beau la manipuler, la presser, la tirer, essayer de l’ouvrir, la refermer, … elle reste intacte !
le hibou peint sur l’attache, un animal dont Caillou est fan et qui lui a fait rapidement adopter l’objet un peu comme un totem
les lettres de son prénom, il est encore petit mais avec un frère qui va à l’école et qui lui montre les lettres, il s’y intéresse et adore me demander « c’est quelle lettre ?, les lire, les triturer, les observer les répéter, …, j’ai donc une solution toute trouvée, en douceur et sans même s’en rendre compte pour l’apprentissage du prénom (arrêtez tout, on tient un concept là, le B-A BA et la méthode globale, c’est de la rigolade, faites place à l’attache sucette, fun et révolutionnaire ! )

Bilan : accessoire validé à 100% à retrouver sur le site de la boutique.

Le bola de grossesse

Alors, je vous arrête tout de suite avant de recevoir des tas de messages (ça c’est pour me donner l’illusion qu’une horde de fans suit mon blog comme ils liraient Voici ou Gala 😉 ), je ne suis pas enceinte, non, non. Je sors à peine la tête de l’eau, non en fait non mais je sors des couches et de l’allaitement, c’est déjà ça 😉
Alors un bola de grossesse, me direz-vous quel intérêt et bien vous allez voir que c’est un produit qui a des qualités insoupçonnées même sans bébé en devenir.

Le bola est un bijou que je n’ai jamais utilisé durant mes grossesses tout simplement parce que j’ignorais son existence. Je n’ai appris qu’après ce que c’était : un long pendentif aux origines indonésiennes qui tombe sur le ventre et dont la boule renferme une ou plusieurs billes émettant un son léger comme une clochette que le bébé peut percevoir dès 20 semaines dans le ventre de sa maman et qui aurait un effet apaisant. Après la naissance, on peut continuer à le porter, le bébé habitué continue ainsi à être bercé et rassuré dans nos bras par ce bruit familier.
Les bolas de la boutique sont fabriqués par les Secret d’Amy. La cage renfermant la bille est un alliage de fer/argent ou fer/cuivre selon les modèles, la chaîne également mais elle peut être en tissu aussi et la bille est en cuivre. Ils sont disponibles sur la boutique en cliquant ici mais vous pouvez aussi les retrouver sur la page Facebook de la boutique.

Ce que j’aime
– sans être enceinte, quand j’ai reçu le bola, j’y ai trouvé un intérêt non négligeable : j’étais sur la fin de notre allaitement et je peinais à faire arrêter Caillou. Le bola a constitué un bon début de transition, Caillou le regardait et jouait avec au lieu de s’occuper du sein. Une sorte de collier d’allaitement auquel il s’est véritablement attaché, et qu’il a gentiment nommé « maman hibou », surnom qu’il m’avait donné quelques temps auparavant et qu’il a reporté sur ce collier. Je me dis que si le lien avait été fait au travers de ce collier pendant la grossesse, ça aurait très bien fonctionné, Caillou est extrêmement réceptif aux sons, aux bruits, aux chants, …
– les matériaux, coloris, formes, me plaisent beaucoup, j’aime l’alliance du bijou argenté avec le cordon en tissu fleuri qui a un côté japonisant je trouve.

Ce que Caillou aime
la référence au hibou dans la forme de la cage du bola choisi, comme dit plus haut un animal qu’il apprécie particulièrement
le doux bruit de la bille, Caillou est très sensible au son et à la musique et ça lui a beaucoup plu de le secouer
la texture de la cage, il aime passer ses doigts dessus, ce n’est pas un bijou lisse, il a des reliefs ce qui donne un côté tactile appréciable pour les petites mains

Encore une fois, on approuve et qui sait, peut-être aurais-je un jour l’occasion de l’utiliser en situation 😉

, ,

Les secrets d’Amy, boutique de puériculture raisonnée

Aujourd’hui, je viens vous parler d’une boutique que j’ai découverte il y a peu : Les Secrets d’Amy.

Les Secrets d’Amy, c’est une jeune entreprise basée dans le Sud de la France, près de Marseille, qui fait de la vente à distance d’articles de puériculture. Mais loin de la grande enseigne commerciale qui vend à tors et à travers tout ce qui peut-être lié de près ou de loin à l’univers des bébés, ici, c’est tout à fait le chemin inverse qui a été emprunté et c’est bien ce qui m’a séduite. Des articles sélectionnés avec soin pour accueillir votre bébé en toute sécurité et de manière responsable.
C’est ce que j’appellerais de la puériculture raisonnée.

Lire la suite

,

Un anniversaire et un dessin animé

Le 30 novembre dernier, nous avons fêté l’anniversaire de Caillou ! Ses 2 ans !
Et là, je me dis que non ! Ce n’est pas possible ! Au même âge, Marmouset avait déjà un petit frère de 3 mois et moi, j’avais donc un petit bébé en plus ! Mais comment j’ai fait ?? Caillou me semble encore si petit… Serais-je atteinte du syndrome des mères qui ont du mal à voir leur bébé grandir ? Moi ???? Non, impossible ! Impossible et pourtant, …

Bref passons sur cet épisode que j’assume peu 😉 et revenons au sujet de cet article.
Si vous me suivez depuis le début, vous vous dites que je vais probablement vous présenter le fameux gâteau des 2 ans et vous vous demandez donc à quelle sauce nous avons décidé de le manger cette fois-ci ou plutôt quel héros ou quelle héroïne a eu l’honneur d’y siéger 😉  Car comme vous le savez, à 2 ans, le traditionnel muffin basique du premier anniversaire qui sert juste à marquer le coup et à s’entraîner à souffler laisse place au premier gâteau coloré et plus personnalisé.
Un gâteau réalisé à la demande, enfin je fais ce que je peux et j’oriente subtilement les choix au besoin (grrr mère indigne 😉 ). Un gâteau avec des figurines réalisées en pâte fimo car nous avons abandonné la pâte à sucre pour deux raisons : pour les garder (Marmouset était trop triste de ne pas pouvoir jouer indéfiniment avec) et parce qu’on ne les mangeait finalement jamais vraiment, on n’est pas suffisamment pâte à sucre donc ce serait trop de gâchis.

Lire la suite