, ,

Des fournitures « green » pour la rentrée

Dans une semaine, la cloche de l’école va à nouveau retentir et si ce n’est déjà fait, il va bien falloir vous résoudre à parcourir les rayons des magasins à la recherche des traditionnelles fournitures scolaires.

Pour ma part, c’est la première et peut-être la seule fois de ma vie où je ne fais pas la rentrée en tant que maîtresse et où j’ai donc tout le temps de me consacrer à celle de mes enfants que je pourrai même accompagner le jour J, youpi !
Je viens donc vous redonner un peu de motivation en vous partageant nos astuces et coups de coeur pour être matériellement prêt à plonger dans une nouvelle année scolaire ! Et je vous réserve une petite surprise en fin d’article ! 

 

Marmouset rentre au CP, c’est donc la première fois que nous devons penser cartable et fournitures, les années passées s’étant résumées à la confection d’un petite sac à dos pour les sorties (dont vous pouvez trouver le diy ici), un petit sac pour le change et un coussin pour le temps de repos.
De manière générale, pour nos achats, l’upcycling et l’occasion font partie de nos habitudes et même si c’est loin d’être parfait, on essaie toujours de réduire nos déchets, de ne pas consommer inutilement et à outrance et de veiller à la provenance et à la confection quand c’est possible.

 

Le cartable

Pour le cartable, nous ne ferons donc pas dans le neuf. Outre nos préoccupations écologiques, Marmouset avait un rêve bien précis en tête. En réalité, sa première envie, c’était de faire sa rentrée avec le cartable que j’ai moi-même endossé pour ma première rentrée à l’école élémentaire (et oui je l’ai encore). Mais, bien que je ne sois pas si âgée, c’était une autre époque et aujourd’hui, les connaissances sont les mêmes mais le poids du savoir, lui, a visiblement augmenté. Et pas sûre que mon petit cartable puisse le contenir. Bref, je pense tout de même le nettoyer et lui refaire une petite beauté chez le cordonnier car il est encore bien mignon.
Mais pour être certaine que Marmouset ait un bon cartable suffisamment grand et qui lui fera plusieurs années si tout va bien, nous avons tout de même décidé de lui en acheter un.
Il rêvait d’un cartable à fleurs, avec de grosses fleurs et si possible dans un esprit un peu jungle. Écumant les sites internet à la recherche du dit sac, nous l’avons enfin trouvé. Il en a vu et revu des dizaines mais celui-là sortait toujours du lot, c’était lui. Un ancien modèle, difficile à trouver en neuf, Marmouset était encore plus ravi, conscient qu’acheter de l’occasion, c’est redonner vie à un objet qui ne finira pas à la poubelle et éviter d’en produire un autre 🙂
J’ai donc pour la première fois expérimenté Vinted. Pour les cartables, c’est une mine d’or, il y en a à la pelle et beaucoup en très bon état, d’autres avec quelques traces d’usure superficielles ou facilement réparables ou personnalisables. On peut donc se faire plaisir tout en faisant du bien à la planète.

 

Les fournitures

Sa trousse sera fournie par la ville mais il fallait une autre trousse, si possible double pour accueillir crayons et feutres. J’ai mis ma soeur à contribution qui a eu la gentillesse de lui en coudre une super dans un tissu avec des couleurs qu’il adore en plus !

Côté fournitures, nous avons découvert un site, LE site qu’il nous fallait. Toujours dans un esprit « zéro déchet », même si on ne l’est jamais totalement, nous avons commandé l’essentiel de nos fournitures chez Tout Allant Vert.

Ce site ne se contente pas de proposer des fournitures scolaires générant le moins de déchet possible, il fait aussi dans la qualité en faisant attention à la provenance et à la composition des produits pour respecter au mieux l’environnement et la santé. Vous y trouverez également quantité de produits dans bien d’autres domaines que l’école bien entendu.
Ainsi, dès que nous aurons réceptionné notre commande, Marmouset trouvera dans sa trousse entre autre : une règle graduée en bois, un bâton de colle rechargeable (j’en ai pris 3, histoire qu’il en ait toujours un plein dans sa réserve de classe et un à la maison également), un feutre d’ardoise à cartouche (à la maison nous avons les fameux crayons Woody pour l’ardoise mais il faut un taille crayon spécifique et j’ai jugé que ce serait moins pratique en classe si c’était confondu avec d’autres crayons de couleurs en plus, …) et même un surligneur rechargeable grâce à une bouteille d’encre (bouteille qui restera à la maison je pense).
J’y ai découvert aussi un outil que j’ai trouvé bien judicieux, un porte crayon qui permet de rallonger les crayons trop petits pour être encore bien tenus et donc utilisés. Marmouset devra donc rapporter les crayons trop petits à la maison que nous continuerons d’utiliser au maximum grâce à cet outil.

Il ne restera plus qu’à faire comprendre au maître ou à la maîtresse qu’il ne faut pas jeter les bâtons de colle et crayons/feutres quand ils ne fonctionnent plus 😉 mais je fais confiance à Marmouset qui avait déjà l’habitude d’en parler dans les pique-nique avec ses gourdes de compote et emballages de sandwich réutilisables (si bien qu’il me rapportait même les barquettes plastiques de fromage ou pot de yaourt des goûters fournis par la ville « au cas où on puisse en faire quelque chose », … voilà voilà, vis ma vie d’instit en maternelle qui fait les poubelles pour les activités de loisir créatif, ça m’apprendra). Nous verrons donc ce que ça donne,…

 

Les étiquettes

Qui dit matériel personnel, dit étiquetage. Il est d’ailleurs demandé sur la liste de fournitures. Comme pour les vêtements en maternelle, il faut marquer tout le matériel au nom de l’élève. Cela évite les pertes, les disputes quand ils ont tous le même stylo, … Et en tant que maîtresse je sais de quoi je parle. Avoir du matériel personnel et s’organiser à cet âge est tout nouveau et les crayons qui tombent des tables et que nous ramassons en fin de journée retrouvent parfois difficilement leur propriétaire, certains n’ont plus de matériel au bout d’une semaine !!?? Si, si.
Bref, en la matière, nous sommes fidèles à Ludilabel chez qui nous avions déjà commandé les étiquettes pour la nounou et la maternelle. Les étiquettes sont personnalisables et très résistantes. Il est très facile en quelques clics de passer commande sur leur site. Marmouset a choisi un motif à fleurs comme il aime et a pu étiqueter ses affaires lui-même tellement c’est simple !

Ils se sont également diversifiés et proposent aujourd’hui des produits divers et variés et toujours personnalisables, dans un esprit zéro déchet comme des gourdes, boîtes à goûters, des trousses,… des étiquettes « Stop pub », des bracelets d’identification pour les sorties ou encore des étiquettes effaçables et réutilisables pour les pots de conservation par exemple. J’avais d’ailleurs besoin d’une trousse d’urgence pour les sorties avec mes enfants, je me suis fais ce petit plaisir supplémentaire.

Et bonne nouvelle, si vous aussi avez envie de craquer, rendez-vous sur la page facebook du blog en cliquant ici pour tenter de remporter un bon d’achat de 30 euros à valoir chez Ludilabel.
Vous pouvez aussi utiliser ce code quand vous le souhaitez pour bénéficier de 10 % de remise sur vos commandes : IN-FR-8444

Nous sommes donc presque prêts pour la rentrée de CP.
Il ne me restera plus qu’à lui coudre un nouveau sac à dos un peu plus grand que le précédent, pour les sorties et pour son activité sportive du vendredi soir et à lui acheter une gourde plus grande, la sienne ira à son frère qui lui-même transmettra sa petite gourde à sa soeur.

Bonne rentrée à tous !

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *