,

Fempo – J’ai testé la culotte de l’espace

Aujourd’hui, je viens vous parler d’une culotte tellement particulière et surprenante qu’elle est surnommée la culotte de l’espace !
Je l’ai rencontrée par hasard, au détour d’une photo sur le net et, immédiatement, elle a su attiser ma curiosité, moi qui ait peu le temps de m’intéresser à la lingerie habituellement et qui n’en ai pas toujours envie non plus d’ailleurs.
Il faut dire que cette culotte va au-delà de ce qu’on peut attendre habituellement de ce type de vêtement, elle vient combler un besoin supplémentaire que celui de se vêtir ou de s’apprêter. Un besoin que connaissent toutes les femmes pendant une (trop) grande partie de leur vie. Un besoin qui arrive en général chaque mois et qui ne nous ravit pas forcément car il est synonyme d’inconvénients, de contraintes et parfois même de fatigue et de mauvaise humeur (non ce n’est pas toujours un cliché, osez m’approcher à ce moment là et tu t’en rendras vite compte).

Bref, vous l’aurez compris, cette culotte va vous servir pendant vos règles et va considérablement améliorer ce moment au point que vous allez peut-être même l’oublier  ! Si, si, testée et approuvée ici, je viens donc vous présenter la culotte menstruelle ! On en rêvait, Fempo l’a fait !

 

Fempo c’est qui ?
Avant d’être une marque de culotte menstruelle, Fempo c’est d’abord deux femmes, Claudette et Fanny qui ont eu envie de créer une entreprise pour aider les femmes. Il y a deux ans, suite à la médiatisation sur les protections féminines toxiques, elles ont lancé une discussion sur ce problème via Facebook et il s’avère que les besoins étaient bien là vu l’ampleur que ça a pris en peu de temps. Les femmes étaient majoritairement insatisfaites de leurs protections hygiéniques. C’est donc ainsi, à force d’écoute et de communication que cette culotte de guerrière qui redonne le pouvoir au femmes est née, une culotte pour ne plus subir son corps mais en faire un allié.

La culotte menstruelle comment ça marche ?
Et bien je crois qu’on ne peut pas faire plus simple, vous l’enfilez le matin comme une culotte tout à fait lambda et vous pouvez la garder toute la journée (en moyenne 12 h en fonction de votre flux) sans vous préoccuper de quoi que ce soit. Le soir, vous l’ôtez, vous la rincez à l’eau froide (pas chaude sinon ça peut fixer le sang dans le tissu) puis vous la lavez en machine à 30 ° avec votre linge habituel ou à la main. Le sang ne tâche pas le reste du linge et part très bien en machine même sans rinçage. Vous pouvez la réutiliser rapidement car le temps de séchage est relativement court. Attention, le séchage doit se faire uniquement à l’air libre. Bien entendu, cette culotte peut aussi être portée la nuit sur le même principe.

La culotte se compose de 3 tissus différents :
du coton pour la doublure qui est en contact avec la peau et la protège
du bambou qui retient le sang grâce à ses propriétés hyper absorbantes, anti-bactériennes et anti-odeur. Le sang est ainsi bien gardé à l’intérieur.
un tissu imperméable pour empêcher les fuites

Pourquoi choisir la culotte menstruelle FEMPO ?
– pour réduire ses déchets bien entendu, les serviettes hygiéniques sont avec les couches, les lingettes, les coton-tige, les pailles, … ce qu’il y a de plus polluant au quotidien car utilisé en très grand nombre. Donc le lavable est une bonne solution pour protéger son environnement.
– pour ne pas mettre en danger notre santé puisque l’on sait désormais officiellement depuis un moment qu’une majorité de protections jetables ne sont pas saines (pesticides, colorants et j’en passe). Les tissus sont certifiés OEKO-TEX STD 100 (standard des vêtements pour nourrissons)
– pour faire des économies parce qu’acheter une fois quelques culottes, au final sur une vie de règles, ce sera toujours moins cher et surtout moins contraignant qu’acheter x fois des paquets de serviettes. La culotte coûte entre 32 et 37 euros en fonction du modèle. Il existe plusieurs couleurs et trois modèles : culotte, hipster (shorty) et flux abondant.
– pour plus de confort et de praticité : ne pas changer de geste le matin en période de règles, juste enfiler une culotte comme n’importe quelle autre, ne pas devoir vérifier sans cesse et avoir des toilettes à disposition pour changer sa protection, …
– pour soutenir une création française et deux femmes convaincues et passionnées. Les créatrices sont françaises, les tissus eux sont français et italiens pour la simple raison qu’en France, certains tissus ne sont pas fabriqués en haute qualité. De même les culottes sont fabriquées en France et en Tunisie, car malheureusement, il y a peu d’ateliers en France et qu’ils ne réalisent pas de petits volumes.

Et le crash test ça donne quoi ?
J’ai testé le modèle hispter sur deux cycles et je suis conquise. J’étais déjà aux serviettes lavables depuis quelques années mais avec cette culotte, les trois fonctions importantes que je recherche dans une protection féminine sont pleinement remplies :
– l’efficacité : portée plus de 12h d’affilée, il n’y a eu aucun débordement. Tout comme les serviettes lavables sur ce point. J’ajoute qu’il n’y a pas d’odeurs désagréables puisque ce qui donne ces odeurs, ce sont les composants des serviettes jetables. Donc même placée dans mon panier à linge plusieurs jours avant de faire une machine, on ne sent absolument rien.
la discrétion : elle est plus fine qu’une majorité de serviettes jetables et lavables et visuellement rien ne la distingue d’une culotte lambda. J’ai pu me promener en culotte chez moi sans que tout le monde ne soit informé du détail de mon cycle menstruel.
–  le confort : comme c’est une tout en un, il n’y a aucune gène à bouger, rien ne se déplace. Et surtout, grande nouveauté pour moi, j’ai pu porter des jupes. Oui parce que je ne le faisais pas avec des serviettes ou alors en ajoutant une culotte par dessus, je trouve ça plus agréable de sentir sa serviette bien maintenue par un pantalon. Ici c’est différent, la culotte adhère complètement à notre peau.
Je n’ai pas eu non plus la sensation d’humidité que je peux avoir parfois avec les serviettes. Et enfin, avec les serviettes, j’ai parfois des traces de sang au niveau de l’aine (laissées en particulier lorsque je baisse ma culotte pour aller aux toilettes, ce n’est pas agréable) parce que la culotte avec serviette n’adhère pas aussi bien à la peau qu’une culotte tout court, ici aucun problème avec la culotte Fempo.

 

Personnellement, les serviettes lavables, c’était déjà super mais la culotte c’est le top du top, le must et je vais m’empresser d’en racheter une puis plus tard encore un peu plus lorsque mes serviettes seront en fin de vie.

Et vous convaincues ? Le mieux c’est encore de la tester cette culotte de la liberté ! Et pour ça, vous pouvez utiliser le code ARAIGNEE pour bénéficier de 10 %  sur le site de Fempo ici.

 

 

Merci à Fempo qui m’a permis de faire ce test en m’envoyant la culotte de mes rêves et en particulier à Magali, mon interlocutrice qui a été au top pour répondre à toutes mes questions. 

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *