{Projet 52, semaine 15} Le ciel au-dessus de ma tête

Cette semaine, le thème du Projet 52 s’écrit avec plus de mots que d’habitude mais au moins, il est on ne peut plus clair. 

Après, on peut jouer sur diverses métaphores, symboliques, … mais non, j’ai simplement décidé de m’allonger sur le balcon et de photographier « Le ciel au-dessus de ma tête » comme demandé et ça m’a fait du bien. Car avant de photographier, il faut observer. Un moment que je ne m’étais pas posée là, sur le transat rose déplié sur l’herbe synthétique de mon semblant de jardin, sans téléphone portable (ah si zut pour prendre la photo), sans livre, sans quelque chose à faire, sans rien. Juste pour le plaisir de m’arrêter et je me suis rappelée que je l’avais déjà fait mais je ne savais plus quand. Je me suis souvenue que c’était agréable de ne rien faire, indispensable de lâcher prise, précieux de savoir juste regarder sans rien attendre, juste pour admirer, rêver, s’ennuyer.

IMG_2803

Et le voici, ce ciel. Ce ciel qui depuis 3 semaines me rend parfois folle puisqu’il change en quelques secondes. J’aurais pris la photo deux minutes plus tard, il aurait été tout différent et pas juste parce que les nuages bougent un peu, non, mais parce que d’un coup, il s’assombrit, les nuages deviennent noirs, il pleut puis les nuages s’écartent, le soleil chauffe, puis les nuages reviennent et le vent avec eux, et on recommence. On a trop chaud et l’instant d’après on attrape un rhume. A quand l’invention des bottes de pluie avec partie amovible pour les transformer en chaussures ouvertes d’été ? (je tiens un concept là non ?)

Mais ce ciel changeant est finalement très agréable à regarder quand on y réfléchit bien, il n’est pas monotone, il est capable de nous surprendre même lorsque l’on ne s’y attend pas et on se rend compte des multiples variations, des nombreuses nuances de couleur, des formes invraisemblables qu’il peut renfermer.
C’est juste au-dessus de ma tête, et je ne l’avais plus remarqué depuis quelque temps.

 

2 comments

    • Marie says:

      C’est une bonne philosophie de vie, je vais reprendre cette bonne habitude et tacher de la transmettre aux enfants !

Laisser un commentaire