Articles

{Projet 52, semaine 52} Merci

Nous y sommes ! 
La dernière semaine du Projet 52.
Enfin !

Non alors, entendons-nous bien, j’ai adoré participer à ce projet hein mais avec le retard que j’avais pris, je n’en voyais plus le bout 🙂

Alors « Merci », mais merci à quiiiiiii, à quoiiiiiiiiiiiiiii (pardon, une petite poussée de Patrickbruélite ou un moment de tristesse et de solitude infinie ou les deux peut-être 😉 )
Bref, il y a tellement de monde à qui je pourrais dire merci, la famille, des amis, des collègues, des connaissances, et même des inconnus en fait, plein !
Et bien finalement, pour éviter de m’étendre et de faire pleurer dans les chaumières, je dirai juste merci à ces deux bouilles d’amour, parce qu’ils ont été les sujets d’au moins 80 %  des articles du Projet, qu’ils ont pris la pose (ou pas) pour tout autant de photos et que sans eux, je n’aurais probablement pas commencé tout ça ! Et voilou (oui je vous avais caché que j’aimais terminer mes phrases par « voilou », je sais un mythe s’effondre)

img_5969

Oui je sais, c’est horrible, mes enfants n’ont pas de tête ! 

{Projet 52, semaine 51} Famille

Pour cette semaine 51 du Projet 52, et en ces temps de fêtes de fin d’année, évidemment avec le thème « famille », la photo s’annonçait facile.

Et pourtant non, pas une de ces photos de groupe devant le sapin ou attablés, pas une des ces photos où l’on trinque ou bien où l’on s’embrasse, pas une de ces photos pleine de rires et de paillettes.

Une famille, oui, mais pas celle là. Une autre image de la famille, plus intime, plus restreinte, plus imaginaire, une famille tout en douceur, une famille en devenir.
img_6077

 

{Projet 52, semaine 50} Dans mon lit

Le Projet 52 touche à sa fin et pour la semaine 50, il s’approche au plus près de mon intimité pour vous faire voir ce qui se passe « Dans mon lit »

Hé hé,…

Oui mais non, pas d’infos croustillantes en vue, c’est pas la fête du slaïp non plus (oui parfois je m’écarte du droit chemin littéraire mais je fais ce que je veux, c’est mon blog ha ha).
Et dans mon lit, en fait, à bien y regarder, voici ce qu’on y trouve le plus et le plus souvent !

img_5493

Une tétée, une caresse, un peu de jalousie par ci, un peu de câlinou par là et du plaisir partagé. 

 

{Projet 52, semaine 49} ça brille

Et pour la semaine 49 du Projet 52 et son thème « ça brille », cette photo.

img_5747

Oui, ici, les poissons sont violets et volent dans le ciel.
Je ne vous avais pas dit que j’habitais le pays des Bisounours ? 

{Projet 52, semaine 48} Au boulot

Pour cette semaine 48 du Projet 52, la photo sera encore en lien avec le sujet de ces dernières semaines, à savoir le déménagement ! Le thème : « Au boulot ».

Parce qu’après avoir vidé et rangé un certain nombre de cartons, est venu le temps de monter les meubles que nous avons achetés pour achever l’aménagement des espaces.

Et ici, tout le monde s’y met. Il faut dire que pour certains meubles d’une grande enseigne suédoise bien connue, pas besoin d’être un expert, même Marmouset a réussi à visser avec les petites clés fournies.
Pour Caillou, n’exagérons rien, le tournevis en plastique fera l’affaire histoire de, mais il a déjà le geste 🙂

img_5647

{Projet 52, semaine 47} C’est chiant

Difficile de répondre au thème de cette semaine concernant le Projet 52 : « C’est chiant ». Difficile car ma maman n’aura eu cesse de répéter à la fausse rebelle que je suis que l’on ne dit pas « c’est chiant ». Et là, je dois l’écrire. Je ne dois pas écrire c’est pénible, c’est désagréable ou c’est ennuyeux mais véritablement ce qui me viendrait naturellement et que j’essaie d’arrêter de dire 😉

Et en cette semaine 47, il y a quelque chose de véritablement pénible qui pourrait me pousser à ressortir mon éternel « c’est chiant ». 
Las cartons !

Pas les cartons à ouvrir et dont il faut ranger le contenu (même si ça aussi, à défaut d’être chiant c’est un peu relou) mais les cartons vides qu’il reste après le rangement. Les cartons à déplier, à aplatir et à plier à nouveau pour les faire entrer dans les poubelles de tri. Les cartons que les éboueurs ne peuvent plus prendre car il y en a beaucoup trop ou qu’ils sont bien trop imposants au point qu’il nous faudrait probablement une benne juste pour nous. Les cartons que l’on ne peut pas laisser dehors en attendant le passage des encombrants au risque qu’ils prennent la pluie et qu’ils se transforment en espèce de mélasse impossible à déplacer. Les cartons dans lesquels saute le chat ou se cachent les enfants et qui envahissent la maison car ils sont un formidable château fort ou le lendemain une maison des trois petits cochons. Les cartons que l’on remplit d’autres cartons inlassablement puisque de petites mains ne cessent de les vider pour en mettre partout ou faire une barricade.
Je croyais que ce serait plus facile de défaire les cartons que des les faire.
Je crois bien que j’ai eu tort.

Il y a plus grave, c’est vrai, mais quand même, si on ne peut pas le dire, on peut peut-être le chuchoter discrètement « les cartons de déménagement, c’est chiant »

15541229_711671395658296_5444432684616562261_n

{Projet 52, semaine 46} Cocooning

Pour cette semaine 46 du Projet 52, le thème est : « cocooning ».
Mais le cocooning, c’est quoi ?
Et bien sur un site bien connu dont je ne citerai pas le nom (commençant par « wiki » et se terminant par « pedia »), on trouve cette phrase lorsque l’on recherche ce mot : l’attitude consistant à se trouver si bien chez soi qu’on n’est guère poussé à en sortir excepté pour les nécessités vitales.

La parfaite définition de ce que l’on vit en ce moment donc ! Parce que depuis notre emménagement, et surtout depuis que nous avons sorti un peu plus la tête des cartons, le cocooning est devenu notre maître mot. Nous nous sentons juste bien. Il y a de l’espace et des espaces différents en fonction des activités et des envies.

L’attrait de la nouveauté qui donne l’envie d’y rester des heures durant et de se couper du monde. La nouveauté s’estompera progressivement mais l’attrait et le bien-être resteront encore bien longtemps j’espère !

img_5774

Un petit bout de notre chez nous où l’on cocoone volontiers, la mezzanine du salon, un grand tapis en moumoute, des coussins et c’est parti pour de longs moments à écouter des histoires ou de la musique et à câliner. Même le chat y trouve refuge régulièrement.

 

{Projet 52, semaine 45} Dans sa chambre

La semaine 45 était celle du 7 novembre dernier. Et le Projet 52 lançait le thème « dans sa chambre ».
A ce moment, nous avions déménagé depuis une bonne semaine, les travaux venaient à peine de prendre fin et je m’attelais à défaire progressivement les cartons et à tenter de mettre un peu d’ordre ça et là malgré l’absence de mobilier que nous projetions d’acheter un peu plus tard.

Pourtant, dans sa nouvelle chambre pour lui tout seul, un placard quasi vide et la plupart de ses jouets encore en carton, Marmouset était déjà le plus heureux. Son lit, le tipi juste à côté, un puzzle et une ferme avec ses animaux offerts par sa Maminou et rien ne lui manquait. Le plus heureux dans SA chambre

img_5512

{Projet 52, semaine 43 et 44} Ca se boit / Ca se mange

Comme je suis très en retard concernant le Projet 52, deux semaines en une pour cette fois-ci ! « Ca se boit », « ça se mange » et bien un peu des deux en fait puisqu’il s’agit d’une photo du petit déjeuner ou d’un goûter ou peut-être même d’un en-cas d’après repas du soir voire du repas du soir tout court si on l’additionne de quelques tartines en plus. Oui, chez nous, la tisane/thé et céréales au lait, ça peut faire office d’un peu tout finalement. Le matin parce que c’est rapide, pour combler un petit creux dans la journée, pour se réchauffer un soir d’hiver où l’on aura la flemme d’un véritable repas.

img_5749

Alors voilà, une photo pas vraiment artistique, pas du tout attendrissante ni même amusante, pas tellement intéressante finalement mais un petit morceau de notre quotidien, un vrai.

 

{Projet 52, semaine 42} Bonheur

La semaine 42 du Projet 52 amène un thème où ce n’est pas une mais mille photos que je pourrais trouver en fouinant dans mon téléphone rempli de sourires, de moments de jeux, de joie, de vie : « bonheur ».

Mais puisqu’il n’en fallait qu’une, voici celle qui m’aura cette semaine là, apporté une touche de bonheur supplémentaire.

img_5362-effects