Les vide-greniers de mai


Les vide-greniers de printemps ont bel et bien repris et cela pour mon plus grand plaisir ! Déjà trois ce mois-ci, tous bien agréables, tous dans le quartier ou très proches et tous sous le soleil ! Que demande le peuple !

Des vide-greniers que l’on connaît bien et où l’on sait que l’on va toujours trouver un petit quelque chose même si avec les enfants c’est désormais plus long et plus complexe, en particulier depuis qu’ils ont un petit porte-monnaie à gérer (enfin Marmouset surtout) et l’envie de dévaliser chaque stand. Car malheureusement ils n’ont pas encore l’œil et si on les écoutait on repartirait avec tout ce qui est énorme, fait le plus de bruit possible et semble bien souvent le pire que l’on puisse faire en matière d’esthétique, de design ou de graphisme ! Bref, le temps que leurs yeux et leurs connaissances s’aiguisent (et qu’ils avancent sur le chemin du bon goût 😉 ), on trouve de gentils stratagèmes qui marchent à tous les coups : attirer l’œil ailleurs, trouver rapidement un objet/jouet distrayant mais de bon goût, miser tout sur la proximité d’un parc ainsi que sur le stand saucisse/frites afin qu’un de nous deux les occupe laissant l’autre finir de chiner tranquillement 😉 Et nous finissons par repartir avec de véritables coups de cœurs utiles et des trésors comme on les aime !

Et pour ce mois de mai, voici les trouvailles qui nous ont fait succomber !

  • Des albums de littérature de jeunesse
    L’incontournable achat bien que j’essaie de me limiter parce que sinon je pourrais ouvrir une bibliothèque 😉


Ce mois-ci dans notre panier :
– Un livre en anglais parce que la propriétaire me l’a bien vendu et que je suis fan de Quentin Blake
– Un petit album de Philippe Corentin parce qu’il ne prend pas de place, que j’apprécie l’auteur dont nous avons pas mal de livre et qu’il m’a fait rire
– Un album de la Petite Taupe parce que c’est la première idole télévisuelle de Marmouset et qu’on l’adore tous dans la famille
999 grenouilles, parce que Marmouset a été immédiatement attiré par les chiffres et qu’il voulait absolument vérifier que l’auteur avait bien dessiné le compte de grenouilles à l’intérieur (et qu’on n’avait pas vraiment le temps sur place 😉 )
– un album de Spot pour notre collection, ce petit chien que j’adorais petite (enfin j’aimais surtout le fait que ce soit un livre à volets/animé) et si je l’ai délaissé depuis, j’ai visiblement transmis le virus à Paparaignée
– Mon coup de coeur : Petit Tom fait un herbier de fleurs. Aussitôt acheté, aussitôt lu et aussitôt mis en application. Un livre documentaire avec ses adorables illustrations vintage et un texte super riche niveau structure et vocabulaire et qui a tout de suite donné envie à Marmouset de commencer un herbier de notre jardin.

  • Des jeux de société

Comme d’habitude, les jeux de notre marque préférée Djeco pullulaient sur les stands, il a donc fallu faire un choix. On s’est arrêtés sur deux petits jeux, Djeco en a un certain nombre à son actif, ils prennent moins de place et sont pratiques pour le voyage. Deux découvertes : Stop Spot, parfait parce qu’il est accessible dès le plus jeune âge donc Caillou (2 ans et demi) peut en profiter et Bogoss qui permet à Marmouset d’apprendre à établir des stratégies. Nous avons aussi craqué pour un jeu plus grand, Big pirate, qui est dans la continuité d’un jeu que l’on possède déjà et que l’on adore Woolfy. Big pirate est un cran au dessus niveau difficulté et stratégie. Parfait pour Marmouset qui adore jouer.
Une petite entorse a Djeco avec le Dobble Kid, un jeu qui en cache 5 basé sur l’observation et la rapidité. On connaissait la version adulte et on adore aussi désormais la version enfant qui faisait d’ailleurs partie des envies de la liste de Noël dernier.

  • Une boîte à musique portative Fisher Price

Un petit trésor de 1968, une boîte à musique bien mignonne qui joue Frères Jacques, semblable à une petite radio.

  • Une veste imperméable

Et pas n’importe quelle veste, une Mini Rodini. Pour les connaisseurs, vous saurez que c’est le genre de vêtement que l’on trouve rarement sur les vide-grenier et dont il faut impérativement s’emparer si c’est le cas (même quand la taille n’est pas encore la bonne pour son enfant, ça viendra 😉 ). C’est une marque suédoise et on sait combien les pays d’Europe du Nord font dans la qualité et l’originalité niveau vêtements.  Fondée par l’illustratrice de mode Cassandra Rhodin, les vêtements sont majoritairement en coton bio et les coloris et motifs sont super chouettes. Je regrette presque de ne pas avoir de fille car la vendeuse avait aussi des robes de toute beauté de cette marque et d’autres.

  • Un filet de pêche et un joli panier

Marmouset a craqué sur le filet dès le début du vide-grenier, et avait les 50 centimes nécessaires à son acquisition dans son porte-monnaie, lui qui rêve d’aller à la pêche et qui nous en parle toutes les semaines ou presque, il a décidé qu’il était temps de prendre les choses en main 😉 Il ne reste plus qu’à programmer une sortie à la mer maintenant 😉  J’ai trouvé ce panier très joli et on a jamais assez de paniers pour ramasser tous les trésors que la nature nous offre entre autre donc l’affaire était vite conclue. J’ai passé l’intégralité de la matinée à me promener avec ces deux objets ayant droit tous les 5 minutes à des blagounettes du genre « Vous vous pêchez des trésors ! » ou encore « Génial, vous allez pouvoir pêcher plein de choses sur mon stand » quand les spécialistes de la pêche n’essayaient pas de me revendre leur canne et équipement complet.

  • Une loupe

On avait justement évoqué l’idée d’en acheter une à Marmouset qui se plaît à observer les insectes sans cesse dès qu’il le peut et qui a 1000 questions pour connaître leur nom, leurs habitudes, … Celle-ci tombait à pic et bien solide encadrée par un large cercle en bois.

  • Un animal Papo

Tradition oblige !  En général, on rapporte un animal par vide-grenier pour la collection des enfants mais nous n’en avons trouvé aucun en ce mois de mai sauf un cerf, planqué dans un carton au milieu de mille et une babioles. Nous rêvions de commencer une collection animaux des bois après la ferme et la savane, parfait pour débuter donc.

  • Un petit panier vintage en plastique

C’est un panier pour poupée, il m’a tout de suite fait de l’oeil, s’approchant du style de celui que je possède taille adulte.

  • Un peu de dînette et d’accessoires pour la cuisine des enfants

Un petit service en plastique orange (la désormais couleur préférée de Marmouset avec le bleu et qui succède au violet). Il contient une théière, un pot à lait, un pot à sucre, une tasse et trois verres à pied.

Un panier à couvert avec des petits couverts pour les poupées et quelques jolis ustensiles en métal blanc. Et un mixer comme papa et maman, pour faire de bonne soupe « pour semblant ».

  • Une petite machine à coudre pour enfant

Le coup de coeur du mois de mai, Marmouset l’a vue, il l’a désirée très fort et j’ai bien entendu craqué sans réfléchir. Une petite machine avec un couvercle, une pédale, une canette, … tout comme celle de maman en miniature alors forcément l’idéal pour remplacer sa petite machine manuelle et certes mignonne mais moins pratique à manier. Et le côté vintage pour me séduire encore plus. Après quelques frayeurs, elle ne fonctionnait pas alors que la vendeuse m’avait dit le contraire, elle fut comme neuve grâce à l’achat d’un fer à souder pour réparer les soudures endommagées dans la pédale. Il ne me manquait plus que la notice notamment pour savoir changer la canette et connaître tous les petits accessoires, et c’est Aurore, du blog Délices et facéties qui m’est très généreusement venue en aide en me la transmettant par mail. Merci !

Rendez-vous le mois prochain pour les vide-greniers de juin !

2 réponses
  1. celine
    celine dit :

    je suis jalouse,

    je ne trouve pas autant de belle chose dans les vides greniers que je fréquentes. J’adore les ustensiles de cuisine en fer blanc, et je ne pense pas avoir assez l’œil et de patience pour déniché uin animal papo dans un lot de bazar.

    Répondre
    • Marie
      Marie dit :

      J’ai l’oeil aguerri désormais à force, finalement c’est un entraînement 🙂 Je ne fouille pas trop trop dans les caisses à bazar, ça prendrait trop de temps mais je vois rapidement si ça vaut le coup maintenant, en voyant le reste du stand, en jetant un oeil rapide à la caisse et en voyant les quelques jouets visibles, je sais si ça vaut le coup de fouiller plus 🙂 J’ai l’habitude maintenant, ça vient vite, parce qu’avec les enfants malheureusement, c’est pas toujours simple de réussir à avancer et à prendre le temps. C’est vrai qu’il y a de chouettes vide-greniers près de chez moi, et en fonction des années et des quartiers, c’est marrant il y a des choses qu’on ne trouve plus ou qu’on retrouve au contraire, … Demain matin, j’en fais un dans un quartier sympa où j’ai fait mes premières grosses trouvailles fisher price vintage, croisons les doigts 🙂

      Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *