,

DIY – petit salon d’extérieur pour enfant

L’année dernière, j’ai réalisé un peu de mobilier pour la cabane en bois des enfants. Un petit intérieur qui a toujours autant de succès et que ne n’avais pas encore eu le temps de vous présenter ici.

Avec uniquement de la récup et un petit coup de main de Pépèraignée (mon super papa bricoleur), les enfants ont pu avoir un mini chez eux tout équipé pour laisser libre court à leurs histoires imaginaires et inviter leurs copains.

La cabane était déjà là à notre emménagement. Notre jardin n’est pas immense et elle empiétait pas mal sur l’espace. J’ai hésité à la conserver puis j’ai envisagé de la déplacer au fond du jardin mais j’ai abandonné l’idée après avoir conclu qu’il serait compliqué et risqué de le faire, elle n’aurait peut-être pas tenu le coup, elle devait être là depuis longtemps.
Nous l’avons donc laissée à sa place et avons seulement ôté sa grande avancée et donc rapproché les quelques marches qui y montaient pour les rattacher directement à l’entrée de la cabane.
Nous avons gagné l’espace désiré et de quoi faire une table au besoin en posant l’avancée retirée sur deux tréteaux. D’une pierre deux coups.

Désormais certaine de conserver cette cabane, j’ai eu envie de créer un petit intérieur pour la rendre encore plus mignonne et en faire une petite cachette douillette pour les enfants.

Je vous livre ici nos astuces et nos idées qui je l’espère pourront vous aider ou vous inspirer pour vos propres projets similaires.

 

Première étape – La banquette

Pour réaliser une banquette pour cabane, il vous faudra :
– 1 ou 2 palettes en fonction de la taille (disons que si la largeur de la palette correspond à celle du mur de la cabane contre lequel vous voulez la placer c’est l’idéal)
– une scie à main ou une scie sauteuse
– des grandes pointes et un marteau
– un rectangle de mousse de la dimension de la banquette
– du tissu, une machine à coudre et des boutons pressions

Dans un premier temps, il suffit de découper les palettes à la scie sauteuse (ou/et à la scie à main) pour obtenir 4 longueurs comme celle visible sur la seconde photo, c’est-à-dire en conservant les pieds.

Puis, on place les longueurs obtenues l’une sur l’autre par deux et on cloue de biais au niveau de chaque « pied » par le milieu (là où les deux morceaux se touchent).

Ensuite, on scie des planches de la largeur que l’on souhaite pour la banquette, dans les chutes des palettes.

Et on les cloue tout du long.

Pour terminer, j’ai décidé de scier les planches du milieu, placées entre les pieds, à l’avant de la banquette afin de créer deux ouvertures pour pouvoir ranger des objets sous la banquette.

Matelas et coussins
Pour la mousse servant de matelas pour la banquette, vous pouvez en trouver sur le net découpée sur mesure. J’ai commandé la mienne chez Morel mousse, 120 cm sur 35 cm avec 4 cm d’épaisseur pour 6 euros environ.
Il suffit ensuite de lui coudre une housse. C’est très simple : on découpe un grand morceau de tissu de la longueur de la mousse et de deux fois sa largeur + une fois sa hauteur (auxquels on additionne une marge pour les coutures et l’épaisseur de la mousse). On fait des ourlets sur chacun des côtés puis on replie un morceau de tissu de la largeur de la banquette sur le reste du tissu envers contre envers et on coud les côtés. On retourne le tout et on pose des pressions pour fermer le trou restant. On peut ainsi y enfiler la mousse et la retirer pour laver la housse au besoin. Le morceau qui pend sert à cacher le devant de la banquette.

On peut également coudre des coussins assortis facilement : on découpe deux morceaux de tissu de la taille du coussin (avec un peu de marge de couture), on coud les tissus envers contre envers sur 3 côtés, on retourne le tout et on pose des pressions pour fermer l’ouverture sur le côté restant (après avoir fait des ourlets au préalable pour que ce soit plus propre)

Deuxième étape – La table

Pour la table, j’ai utilisé :
– un gros pot de fleur en terre cuite
– une plaque tournante pour pot de fleur (trouvée dans le sous-sol à notre emménagement)
– du gros scotch de marquage
– une feuille légèrement abrasive
– un reste de peinture pour l’extérieur, un rouleau, un pinceau
– une chute de bois et une scie cloche
– un boulon : vis et écrou

On fixe de manière aléatoire ou en composant un motif, des bandes de scotch sur le pot de fleur et on peint les espaces libres puis on ôte le scotch.
On peint également la plaque tournante en bois, après l’avoir légèrement poncée à la feuille abrasive.
Pour fixer la plaque sur le pot de fleurs, j’ai voulu utiliser de la colle mais c’était trop instable, ça se décollait facilement, et lorsque l’on soulevait la table, le pot, très lourd, risquait de lâcher à tout moment. Avec les enfants qui tiraient souvent dessus pour la déplacer, ce n’était pas une bonne option. La plaque tournante comprend un trou au centre, j’ai donc découpé deux cercles de bois à la scie cloche d’un diamètre un peu supérieur à ce trou. J’ai peint le premier dans la même couleur que la plaque, je l’ai placé sur la plaque à l’endroit du trou, j’ai enfilé une vis dedans qui traverse donc le cercle, le plaque mais aussi le trou du fond du pot de fleur. J’ai placé l’autre cercle à l’intérieur du pot de fleur contre le fond et j’ai serré avec un écrou.

Troisième étape – L’étagère

Pour réaliser une étagère, il vous faut
– un support pour jardinière
– une chute de planche
– une scie sauteuse
– un reste de peinture pour l’extérieur et un rouleau

On accroche le support pour jardinière à une fenêtre de la cabane mais vers l’intérieur.
Il suffit ensuite de tracer la forme de l’étagère aux mesures du support sur une planche de bois puis de la découper à la scie sauteuse et de peindre des deux côtés.

Quatrième étape – Décorations
On peut ensuite achever la composition de l’intérieur de la cabane avec des petites touches de déco diverses et variées ça et là.
Pour ma part, j’ai ajouté :
– une guirlande colorée à piles achetée chez Hema
– la petite lampe boule en papier à énergie solaire qui éclairait le balcon de notre ancien appartement
– un mobile coquillage en guise de sonnette réalisé avec Marmouset
– quelques jardinières aux fenêtres à l’extérieur
– une petite chaise vintage pliante trouvée sur un vide-grenier dont j’ai d’ailleurs refait la housse récemment

2 réponses
  1. Mon Joli Coeur
    Mon Joli Coeur dit :

    Sympas toutes ces idées !!!
    Tes enfants doivent se régaler dans leur cabane 🙂
    Nous allons déménager le mois prochain et nous aurons un minuscule bout de jardin. J’envisage de leur prendre une cabane (mais la nôtre sera sûrement en plastique, le jouet quoi). La tienne est super !

    Répondre
    • Marie
      Marie dit :

      Ils sont très contents, c’était vraiment chouette que cette cabane soit là à notre arrivée, je ne sais pas d’où elle vient mais nous sommes chanceux. Bon courage pour le déménagement, ce n’est pas de tout repos mais c’est pour la bonne cause et je suis sûre que ta cabane sera super aussi et que les enfants seront ravis !

      Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *