,

La demande des enfants pour Noël

A Noël, pour une déco qui nous ressemble, nous sommes plutôt en mode sapin écolo, et le plus écolo en matière de sapin, ben c’est de ne pas avoir de sapin en fait 😉
Bref, vous l’aurez compris, on est donc plutôt sapin DIY avec un minimum de recyclage ou une possibilité de réutilisation. Le genre de sapin qui en plus nous donne l’occasion d’une ou plusieurs activités sympas en famille, qui occupe un week-end, qui nous permet de nous amuser, de créer, d’imaginer, de fabriquer, de récolter, …. Tout ce qu’on aime !

Il y a deux ans, nous avons testé le sapin en pliage que vous pouvez retrouver ici et l’année dernière le sapin suspendu et très nature que vous pouvez retrouver . En général, on aime le simple, l’épuré, le discret,… Je dis bien en général car cette année, Noël ne sera pas tout à fait comme les autres.

 

La tradition

Je suis une grande fan de la période de Noël, cette période où il me semble à chaque fois que tout va bien, que tout danse et sourit autour de moi, que flotte une musique enchanteresse en permanence dans l’air, et que la vision complètement utopiste et bisounoursienne que j’ai du monde est enfin réelle !  Je suis probablement dans ma bulle mais c’est aussi une manière, encore une de plus, de me protéger de ce monde des adultes bien compliqué, souvent trop compliqué pour moi. Cette période est idéale pour ça, pour oublier et oublier c’est parfois nécessaire pour mieux redémarrer.

Et il y a une autre chose à laquelle je suis particulièrement attachée de manière générale : les traditions.
Et Noël, c’est un peu une immense foire aux traditions.
Certaines sont là depuis toujours, d’autres sont passées au second plan et d’autres encore sont venues s’ajouter aux premières. Ainsi pour une période de Noël réussie, il me faut :
– de la musique de Noël tous les jours et chanter à tue-tête
– une belle fête de Saint-Nicolas avec défilé, légende, et tout le toutim…. (je suis Lorraine et je l’assume pleinement, Saint-Nicolas est plus important que le Père-Noël)
– des moments culinaires et festifs : sablés, maneles, pâtisseries, bûches glacées, raclette (oui chez moi, la dinde n’est pas la tradition, la raclette l’emporte haut la main, convivial et tellement pratique pour se préoccuper de l’essentiel, être en famille sans se prendre la tête)
– des téléfilms de Noël un peu (ok beaucoup 😉 ) niais où tout le monde s’aime et tout finit bien et où je pleure à chaque fois (voui mais j’ai appris récemment que c’était signe d’une grande empathie 😉  on tente de rehausser la situation comme on peut)
– des vêtements et accessoires parfois légèrement (ou pas) exagérés au niveau des symboles !

Et le sapin me direz-vous ?
Car pour beaucoup, Noël c’est d’abord le sapin et un vrai ! Bizarrement, la tradition d’avoir un vrai arbre de Noël n’est pas la plus importante à mes yeux. Pourtant petite, c’était le moment que j’appréciais particulièrement, mon moment ! C’est moi qui faisait la sapin, qui choisissait et accordait les couleurs, qui plaçait les éléments, qui décidait du moment de son arrivée et je n’en étais pas peu fière. Il faut croire que mes considérations écologiques, elles aussi présentes depuis l’enfance ont pris le dessus.
Quoique,…

 

Un Noël un peu différent

Oui, cette année, il y va y avoir quelques changements à Noël.

Déjà parce qu’on va le passer seuls, en petit comité, nous 4 et le chat, tranquillement à la maison. Un moment de repos et un besoin de se ressourcer dans une période d’effervescence et de grande fatigue. J’ai toujours été d’avis que l’hiver devrait être une période où l’on ralentit le rythme, comme tous les autres animaux et le reste de la nature d’ailleurs. Mais forcée de constater que dans notre société, même si notre corps tente de ralentir, notre esprit cavale et c’est une période où l’on court, où l’on force et où l’on tombe souvent malade de fait. Alors une semaine de Noël au calme sera notre petite hibernation à nous.

Ensuite parce que dans ce petit comité, il n’y aura pas de cadeaux individuels mais la réalisation d’un rêve commun (je vous en parle dans un prochain article).

Mais surtout parce qu’on va un peu déroger à nos principes sur un point.

Allez je crache le morceau, vous l’avez bien compris, cette année, sapin véritable il y aura !

Et la discrétion habituelle va en prendre un coup parce que la demande de Marmouset a été ainsi exprimée : « Maman, j’aimerais bien avoir un vrai sapin, plus grand que papa, qui touche le plafond ».
Un sapin de plus d’1,80 mètre, ça a de l’envergure, et ça ne s’accroche pas comme ça simplement au mur, ça ne se pose pas non plus dans un petit coin sans se faire remarquer. On a essayé de trouver mais non, c’est un sapin, pas un thuya, c’est généreux et ça se voit !

 

 

Bon, comme l’amour de la nature est toujours le plus fort, on n’a quand même pas tout laissé au hasard. Et si vous voulez découvrir le fruit de nos petites recherches sur la manière de choisir un véritable sapin pour Noël tout en respectant au mieux nos principes écologiques, c’est par ici.

 

Sur ce, je vous laisse, le téléfilm de Noël commence 😉 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *