{Projet 52, semaine 32} Girly

Semaine 32 du Projet 52.
Ce n’est pas la première fois qu’un thème m’inspire moins que d’autres. Mais tout de même, là, on frôle le néant.
Et pourtant, je pourrais sûrement en dire des choses car ce thème me pose bizarrement beaucoup de questions et ajoute un petit coup de fouet à ma masturbation cérébrale habituelle.

Ce thème c’est « Girly ».

Girly, déjà il faut comprendre ce que ce mot signifie.
Une petite recherche internet et on trouve : « ce qui est proprement féminin ». Mouais.
Girly signifierait donc « très fille ». Mais je ne suis pas sûre de bien comprendre ce que signifie « très fille ».
Je ne sais pas pourquoi, je sens qu’on peut être très près du grand n’importe quoi et du grand cliché là alors je ne sais que faire de ce thème.

Bref, ce thème me perturbe. Peut-être ai-je, depuis quelques temps maintenant, l’oeil trop tourné vers le féminisme (quoiqu’il ne l’est certainement jamais assez) alors je m’interroge plus sérieusement dès que des mots me semblent plus connotés que d’autres.

Cela n’empêche qu’il fallait une photo de quelque chose de « très féminin » et j’ai pour cela eu l’aide d’un photographe bien plus expérimenté que moi en la matière (je le remercie) qui, cela tombait bien, avait pris cette photo durant la semaine concernée et me l’a gentiment proposée.

Une photo que je trouve très jolie, la tétine de Marmouset entre les mains d’une jeune femme, dont les ongles sont vraisemblablement passés par la case manucure avec un résultat ma fois que je trouve très réussi (j’aime beaucoup la couleur).
Plusieurs images qui s’entrecroisent par le biais de cette photo, l’image d’une maman, l’image d’une femme. L
es deux peuvent très bien cohabiter.
Alors « girly » d’accord mais peut-être avec un autre sens, un sens plus positif que je ne l’aurait cru, un « être féminine » interprété par chacune d’entre nous comme elle le souhaite.

 

2016_08_07_9999_165

Et finalement la question existentielle après avoir bien regardé cette photo :  pourquoi je n’ai pas fait ce type de manucure plus jeune ? Je suis passée à côté de quelque chose là 😉

Plus sérieusement, je réalise que je me suis réellement interdit des choses plus jeune et que, comme de nombreuses adolescentes, j’ai cru bon de devoir cacher mon côté « girly » en m’habillant dans des couleurs très sombres et des habits plutôt amples. Puis quelques années après, dans un ras le bol général, je suis tombée dans l’excès inverse, j’ai fait exploser mon côté « girly » à coup de trop plein de couleurs vives (des amis me surnommaient gentiment le smarties, c’est dire), de cheveux ondulés et de collants résille violet et rose superposés. Mais là encore une façade pour tantôt correspondre à une image, tantôt faire passer des messages.

Et encore aujourd’hui il m’arrive de me changer à la dernière minute parce que je me dis que c’est trop comme ci ou pas assez comme ça, ou plutôt parce que j’ai peur que d’autres pensent que c’est trop comme ci ou pas assez comme ça.

Mais je progresse, j’apprends à faire comme j’en ai envie, à me dire que j’ai le droit de mettre des jupes si je le souhaite (bon pour les talons, on va attendre quelques années, je n’arrive pas à courir après les enfants avec 😉 ), d’avoir les jambes plus blanches qu’une paire de fesses qui ne voit jamais le soleil et de les montrer  (belle métaphore n’est-ce pas), de mettre des baskets bleues fluos avec un petit noeunoeud blanc de temps en temps et de sortir en mode jogging-tong (la grande classe) quand c’est l’humeur du jour (et que les enfants ont vomi sur tous mes habits 😉 ).  Il y a encore du chemin à faire mais je trouve et j’assume progressivement mon côté « girly » à moi.

Peut-être bientôt les supers manucures de jeune fille alors 😉

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *