Dans l’article précédent je vous parlais de la déco.
Aujourd’hui je vous en dis un peu plus sur l’organisation des jeux et activités du jour J.
Forcément, avec un tel thème, une chasse au trésor pour petits minéralogistes en herbe était tout à fait appropriée. Mais comme j’aime mener des activités manuelles et jouer à la maîtresse ;), la chasse se devait d’être ponctuée de petits bricolages ou de découvertes.

Pour cette chasse au trésor, à chaque fois, les enfants disposaient d’un rébus à déchiffrer pour savoir dans quelle pièce de la maison se rendre. Dans cette pièce ils devaient alors trouver un petit message leur indiquant l’activité à réaliser et le cas échéant, le matériel à récupérer. Une fois l’activité réalisée, ils remportaient le rébus suivant ainsi qu’une pièce de puzzle.

Les activités

1- La boîte à pierres précieuses

Evidemment, pour démarrer, il fallait une petite boîte pour chacun afin de remporter un peu du trésor découvert si tout se déroulait bien 😉
Une boîte en forme de pierre précieuse dont je vous mets le patron à disposition juste en-dessous.

Il suffit de l’imprimer sur du papier légèrement cartonné. Mon imprimante de l’époque n’appréciant pas le papier cartonné, j’ai mis toutes les feuilles cartonnées sous le patron avec des trombones et j’ai découpé tout en même temps pour aller plus vite, ensuite j’ai tracé les traits manquants au feutre noir.

Les enfants ont pu décorer leur boîte puis effectuer le pliage pour le montage.


2- La loupe
Un bon minéralogiste ne sort jamais sans sa loupe bien entendu ! Et pour trouver des pierres précieuses, c’est indispensable. La deuxième activité consistait donc à s’en fabriquer une. Enfin plutôt à la décorer.
Une activité très simple pour les enfants mais qui demande pas mal de préparation en amont.
D’abord, il faut tailler les loupes dans du carton très épais (ici récupéré dans un colis).
Ensuite, il faut découper un petit rond dans une partie un peu bombée d’une bouteille plastique puis on y met un peu d’eau et le pouvoir grossissant se met alors en marche ! Pour que les enfants puissent conserver leur loupe et la manipuler sans que de l’eau ne coule partout, j’avais réalisé en avance 6 petites capsules avec deux disques de bouteille plastique à chaque fois, le tout fixé au pistolet à colle, en laissant une petite ouverture pour y mettre de l’eau avant d’ajouter le point de colle final pour que tout soit étanche. A ce jour, soit plus d’un an après, les loupes de mes enfants fonctionnent encore.

Pour mieux comprendre, vous pouvez visionner cette vidéo.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est IMG_0542-1030x773.jpg.

Avant de leur donner les capsules, j’ai fait un petit cours express sur le fonctionnement d’une loupe, mon côté pédagogue trop content de pouvoir s’incruster à l’anniversaire, et nous avons expérimenté tout cela ensemble.
Pour terminer, place aux feutres, masking tape, faux diamants autocollants et gommettes pour la décoration des loupes et il ne restait plus qu’à fixer la capsule dans la loupe.

3- La fouille
Une activité très facile à mettre en place :
un bac rempli de cailloux (ici le bac sensoriel des enfants et tous les cailloux qu’ils me ramènent depuis l’enfance et qu’ils déposent dans un gros pot de fleur qui reste à l’extérieur)
quelques ustensiles (cuillères, pinces diverses, pinceaux,…) pour dénicher la perle rare
– et, dissimulé dans ce mélange, quelques petites pierres précieuses (facile au vue de la collection de Caillou)

En plus de ces pierres bien distinctives, les enfants ont naturellement pris plaisir à récolter parmi les cailloux, des cailloux qu’ils trouvaient particulièrement jolis et qu’ils ont pu conserver.
Pour imiter encore plus un site de fouille, j’avais tendu des ficelles avec du scotch pour séparer le bac en 6 parties permettant à chaque enfant d’avoir sa zone de fouille.

4- Les pierres de lune
Cette expérience magique nécessite une petite préparation quelques jours à l’avance.
Il suffit de mélanger 500 gr de bicarbonate de soude avec un peu d’eau (environ 100 ml) et un peu de marc de café, de colorant ou de terreau pour donner une couleur de pierre/terre. Pour le côté précieux, on peut ajouter des paillettes colorées également. On essaie de travailler le tout pour obtenir une consistance permettant de façonner des boules imparfaites (comme de grosses pierres) et on y cache une petite pierre précieuse ou un joli caillou à l’intérieur. On laisse durcir le tout quelques jours, ça a été très rapide pour nous, en une nuit il me semble.
Ces pierres magiques ont été cachées dans une pièce de la maison. Le message trouvé dans cette pièce était accompagné d’une bassine, d’une fiole (contenant du vinaigre blanc), d’une pipette et de lunettes de protection (non nécessaires mais ils avaient vraiment l’impression d’être de véritables scientifiques entomologistes) et leur disait de trouver 6 pierres de lune cachées dans la pièce et de les placer dans la bassine. Ils ont ensuite à tour de rôle déversé le liquide de la fiole à l’aide de la pipette sur les pierres et comme par magie, elles ont bouillonné, et se sont mises à fondre pour dévoiler leur secret. Une grande réussite pour cette expérience dont le principe avait déjà été expérimenté à la Dino Party du grand frère juste ici.

Les pierres précieuses contenues dans les pierres de lune étaient de petites pierres que nous avions en double mais on trouve facilement sur internet à moindre coût des lots de petites pierres, véritables ou imitation comme sur le site Tout pour le jeu par exemple. Les petits invités peuvent ainsi repartir avec.

5- L’expertise
Un bon minéralogiste doit pouvoir identifier les pierres qu’ils découvre.
Cette activité consistait donc à observer des cartes de nomenclature de pierres disposées sur la table et à les associer avec les pierres récoltées dans les activités précédentes. On peut trouver ces cartes facilement sur internet en tapant quelques mots clé dans le moteur de recherche puis sélectionner les cartes en fonction des pierres que l’on possède. On peut aussi se servir de livres sur le sujet si on en possède ou en emprunter à la bibliothèque pour l’occasion. Les enfants adorent feuilleter les livres de pierres précieuses, les admirer, connaître leur nom, faire des associations, élire leur préférée,…

6 – Les pendentifs
Après toutes ces découvertes et connaissances, la chasse au trésor s’achevait par la fabrication d’un pendentif en forme de pierre précieuse. Avec un petit moule en silicone que vous pouvez trouver par exemple chez cultura, et quelques restes de pâte fimo, cette activité se fait en un tour de main. Les enfants malaxent, choisissent leur forme, n’oublient pas le petit trou au cure-dent pour passer le cordon et ensuite, au four à 110° pendant 30 minutes. A la sortie du four, il n’y a plus qu’à passer le cordon.

Le trésor

Après ces 6 activités, les enfants disposaient donc de 6 pièces de puzzle (rapidement faites 10 minutes avant l’arrivée des invités puisque je n’avais pas eu le temps, donc vraiment basique, vous pourrez prendre le temps de faire mieux).

En les assemblant, ils découvraient l’endroit où était caché le trésor : dans le gros diamant suspendu en décoration juste au-dessus de leur tête depuis le début. Un diamant fabriqué facilement avec un carton de colis.

Après l’avoir décroché, il suffisait de le vider par la petite trappe au-dessus et de nombreuses billes plates, et autres formes scintillantes ou translucides se déversaient sur le tapis. Ils ont pu en choisir deux chacun à ajouter à leur petite boîte.


Ces billes plates ont été récupérées facilement en vide-grenier, en don et sur leboncoin à deux pas de la maison. Les enfants aiment beaucoup jouer avec, créer des mondes avec en ajoutant figurines ou animaux ou encore les aligner, créer des mandalas,…. leur soeur les utilise actuellement pour des activités de transvasement qu’elle adore, un bon investissement durable donc.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *