,

Un déguisement de dinosaure en carton

Dans un peu plus d’une semaine, c’est Halloween ! L’occasion parfaite de confectionner des costumes.
Et cette année encore, ils seront entièrement en carton, ma matière de prédilection. Un bon moyen de recycler et de s’amuser puisque c’est une matière que l’on trouve sans difficulté et que les enfants peuvent peindre ou décorer facilement.
Pour cette fête, j’ai choisi de transformer mes garçons en dinosaures, et cette idée a remporté l’adhésion générale.

A vrai dire, comme souvent, je n’ai pas eu cette idée seule. L’inspiration m’est venue de cette vidéo découverte par hasard sur Facebook il y a quelques mois : cliquer ici
Les enfants, en particulier Marmouset (mais Caillou l’a rejoint depuis peu), ayant atteint la phase « dinosaure » de l’existence, j’ai mis cette vidéo dans un coin de ma tête et de mon ordinateur pensant déjà à l’occasion où je la ressortirais.

Le temps est donc venu. Et puis ce déguisement pourra aisément resservir s’ils me demandent un anniversaire sur ce thème (hé, hé pas folle la guêpe) ou/et pour Mardi Gras, il faut rentabiliser le travail.

 

Si vous souhaitez vous aussi, réaliser un costume de dinosaure, voici un semblant de tutoriel de confection pour vous guider un peu. Je suis consciente que c’est probablement un peu complexe à comprendre car c’est bien plus simple à montrer qu’à décrire (il va falloir que je me mette au tutoriel vidéo mais avec deux garçons à moitié nus, faisant les fous et créant de l’invraisemblable dans les chutes de carton, pendant que je bossais, ç’aurait été comment dire euh peine perdue) mais avec les photos, j’espère que vous vous en sortirez, sinon n’hésitez pas à me demander des précisions.

Matériel  
Pour un dinosaure, il vous faudra :
– du carton (pensez à conserver vos emballages de colis tout au long de l’année, à en récupérer chez un commerçant ou à mettre vos voisins dans le coup)
– un pistolet à colle et moins d’une dizaine de bâtons de colle
– un crayon à papier
– un grande règle
– un cutter
– un compas
– de quoi protéger le sol, un tapis de coupe ou un calendrier épais (c’est ce que nous utilisons ici).

 

Etapes de réalisation

– Le corps
Pour le corps l’idéal est de trouver un carton qui correspondra directement à la taille de l’enfant (je parle en largeur surtout car niveau hauteur, on recoupe facilement), d’une forme proche d’un cube avec 4 pans d’ouverture pour le haut du corps (là où passera la tête). Ici j’ai utilisé un carton de tabouret de bar (récupéré sur la poubelle des voisins avant qu’il ne les aplatisse 😉 ) avec des côtés de largeur équivalente (de 37 cm) mais assez long en hauteur et je l’ai coupé à peu près en deux, ce qui m’a permis d’avoir directement deux corps, un pour chaque enfant.

Pour l’ouverture du cou, les 4 pans/rabats rectangulaires de fermeture/ouverture du carton doivent être assemblés les uns aux autres et doivent donc devenir des trapèzes réguliers collés par les côtés.
Pour ce faire, j’ai tracé des traits comme sur la photo ci-dessous partant des coins en bas des rabats rectangulaires et rejoignant le haut à 10 cm environ du bord.


Je les ai pliés vers l’intérieur en plaçant une règle en métal le long du trait pour que la pliure soit nette puis j’ai assemblé au pistolet à colle (avant de fixer, j’ai fait un essai pour voir si la tête des enfants passaient bien). Le carré d’ouverture obtenu fait ici 17 cm de côté.


Après l’assemblage j’ai coupé les pointes intérieures pour que ça ne gêne pas le passage du corps. Pour Caillou qui a une grosse tête, j’ai du ouvrir un peu plus le haut en arc de cercle.

 

Sur deux des trapèzes opposés, j’ai tracé un cercle de 5,5 cm de rayon que j’ai ôté au cutter pour le passage des bras.

 

-La queue
Pour la queue, c’est assez simple, il suffit de prendre un rectangle de carton de largeur équivalente à la hauteur du corps (sans le cou bien entendu), ici 33 cm et de longueur plus grande, ici 42 cm. Puis il faut le couper en deux dans le sens de la diagonale.

On obtient alors deux triangles identiques que l’on assemble à l’aide du pistolet à colle le long des côtés du corps que l’on aura choisi pour être le dos. On ajoute également une pointe de colle sur les pointes libres des triangles pour les joindre.

Pour le haut de la queue, j’ai placé un carton sur le haut des triangles assemblés et j’ai fait le contour au feutre.

Puis je l’ai découpé et collé au pistolet à colle.

 

– La tête
Dans un premier temps, on dessine un côté de la tête avec mâchoires sur un morceau de carton.

Attention à ce que le haut de la tête monte bien pour laisser suffisamment de place à la tête de l’enfant et que le bas ne monte pas trop, ne soit pas trop oblique au risque que cela bloque le menton. Néanmoins si vous commettez ces deux erreurs comme je l’ai fait pour Marmouset, il suffira d’ouvrir un peu plus le bas de la mâchoire au niveau du cou et d’agrandir le cou en hauteur en ajoutant un carton plié en trois.
Une fois le dessin terminé, on le découpe au cutter en mettant un autre carton en dessous pour l’avoir en double.
On coupe ensuite un rectangle de largeur équivalente ou un poil supérieure au côté de l’ouverture du cou (ici 17 cm) et de longueur nettement supérieure pour être sûr (on recoupera après) à la courbe haute de la tête dessinée et découpée préalablement. On enroule ce rectangle pour lui donner une forme arrondie. On colle au pistolet un côté de la tête au bord de ce rectangle progressivement, puis l’autre sur l’autre bord. On découpe l’excédent.


On découpe un rectangle pour le bas de la tête en procédant de la même façon mais en s’arrêtant à l’ouverture du cou au moment du collage évidement (pour Marmouset, suite à mon erreur évoquée plus haut, je me suis arrêtée avant l’ouverture du cou, ce qui agrandit l’ouverture et lui permet de bien voir)
On assemble la tête ainsi faite sur le haut du corps au pistolet à colle.

 

– Les piquants
Pour les piquants, il faut avoir un carton suffisamment long mais on peut aussi le faire en plusieurs morceaux.
On trace un long rectangle de 7 cm de large sur la longueur désirée en fonction de si l’on veut recouvrir tout le dos du dinosaure jusqu’à la queue (ici, environ 80 cm). A l’aide d’un compas et d’une règle, on trace des triangles qui se touchent à la base de part et d’autre de la bande tout le long de celle-ci (j’ai espacé le dernier qui se trouvera sur la queue).


Les triangles ici ont une base de 7 cm et des côtés de 9 cm sauf le dernier placé sur la queue qui est plus gros (base de 10 et côtés de 13 cm). On découpe le tout au cutter, on plie les piquants à l’aide d’une règle pour plus de netteté si c’est compliqué et on les assemble à la pointe avec un peu de colle.

Puis on colle le tout sur le dos du dinosaure au pistolet à colle.

 

Et voilà, il ne reste plus qu’à laisser l’imagination de vos enfants parler si vous voulez le peindre ou le décorer !
Ici, largement inspirés par leur livre de dinosaures préféré, ça a donné ça :

 

N’hésitez à me faire un retour avec ou sans photos si vous avez suivi le tuto, ici ou sur la page facebook du blog.

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *