Les trouvailles du week-end

« Quoi, comment ? » me direz-vous, « Encore le temps de flâner et de chiner juste après avoir tout récemment accueilli Caillou dans leur toile ?! ».
Meuh non ! Bien sûr, je n’ai plus une minute comme tout parent. Il ne s’agit donc pas ici de parler des trouvailles du week-end dernier.
Ce petit article revient sur les découvertes du week-end précédent, les trouvailles du dimanche 29 novembre exactement, soit quelques heures avant que Caillou ne montre le bout de son nez ! Ouf, c’était moins une !

Le matin même de ce dimanche 29 novembre, vers 5-6h, je me suis résolue à aller à la maternité, quelques maux de ventres et contractions devenant un peu plus intenses. Visiblement en pré-travail, Caillou risquait fort de faire son apparition dans la journée aux dires de la sage-femme, mais habitant à quelques minutes de la maternité, je pouvais rentrer chez moi jusqu’à ce que ça s’accélère.
C’était mieux en effet, histoire de manger, prendre une douche, profiter encore un peu de Marmouset, lui expliquer ce qui allait se passer, … et peut-être aller à la braderie de jouets à quelques rues de la maison ! Oui même à ce moment important de notre vie,  je pensais à la braderie, mère indigne ! 😉 Pour la bonne cause évidemment 😉 , marcher allait sûrement permettre d’accélérer le travail.
Nous nous étions donc dit qu’après la sieste de Marmouset, on y filerait en famille. C’était sans compter sur le retour fulgurant des contractions juste avant le dit réveil. Mais je n’avais pas dit mon dernier mot, Paparaignée et Marmouset iraient et se feraient chercheurs d ‘or à ma place pendant que je resterais au repos, prête à dégainer mon téléphone pour leur dire si oui ou non il fallait prendre tel ou tel jouet.
Quelques coups de fil après, je récupérais 2 trésors ! Au retour des garçons, je montais en mode baleine sautais dans le bus pour la maternité. Quelques heures après, Caillou arrivait.

Quel timing ! Et voici ce que j’ai enfin eu le temps de bien nettoyer, tester, admirer dernièrement.

IMG_0449Une machine à piquer le papier, vintage ! En parfait état, elle permettra à Marmouset et Caillou de faire comme maman et dans un même temps d’entraîner leur motricité fine avant que je leur cède mon tricotin 😉 Une bien belle machine en boîte avec mode d’emploi et premiers petits modèles de couture. Elle fait des trous dans le papier, et ensuite à l’aide d’une aiguille en plastique on passe la laine dessus dessous, dessus dessous pour coudre. Il manque malheureusement l’aiguille mais une aiguille type de celles à faire du crochet devrait faire l’affaire, je vais bien trouver.

IMG_0450Une machine à imprimer sans encre de chez Nathan, là encore datant des années 80, en parfait état, quasi complète, en boîte avec manuel. Elle permet d’imprimer en série, des lettres, mots, images, … grâce à des craies type craies grasses et un système rotatif.
IMG_0456Eh eh, à moi les billets de banque en série, je suis riche !IMG_0455 IMG_0454

Et dire qu’à quelques heures près, nous serions passés à côté de ça !!

Laisser un commentaire