,

Au coeur de la toile – semaine du 20/08/2018

Dernière semaine de vacances dont je viens vous faire le compte-rendu.
Théoriquement, il en reste encore une mais nous sommes dans les préparatifs de rentrée pour les garçons et je suis pas mal à l’école pour continuer à avancer un peu plus sur mon travail. Les enfants sont donc en mode « autonomie totale » ou presque 😉 Ils redécouvrent leurs jouets et activités après 10 jours de vacances donc ils n’ont pas de quoi s’ennuyer : puzzles, bac à sable, légos, et imagination débordante pour mettre en place des scénarios avec les petits voisins toute la journée.

Mais la semaine précédente, il y a eu :

– un peu d’immersion….ou pas

Marmouset et Caillou se sont baignés matin et soir ou presque et en ont bien profité. Marmouset a encore très peur de mettre la tête sous l’eau même si nous avons essayé de jouer, de le détendre, ça reste compliqué mais il a tout de même très envie d’être dans l’eau. Caillou est plus à l’aise, il saute, s’immerge sans trop de difficultés et rit de bon coeur lorsqu’il est mouillé (sauf à la douche, allez savoir pourquoi). Bref, on a testé la frite, la planche, les brassards, on a essayé de souffler dans l’eau avec la bouche, on a appris à fermer la bouche avant de sauter (même si Caillou est tellement content que dès qu’il saute il l’ouvre à nouveau pour dévoiler un large sourire et c’est la tasse assurée 😉 ), on a appris à battre des pieds, à mettre ses bras à la surface pour avancer, à se déplacer, … Prémisses de leçons mais à priori la nage ce n’est pas pour tout de suite, il faut du temps.

– des pieds dans le sable

A nouveau la plage et la mer mais pas la Manche cette fois, son opposée : la Méditerranée. Plus chaud, plus de monde, plus de déchets aussi malheureusement. Comme nous ne sommes pas très bronzette et soleil (enfin de manière mesurée), nous y sommes allés le matin pour ne pas avoir trop chaud et nous avons été bien actifs.
Jouer avec les vagues, nager, faire la course avec de minuscules poissons transparents (et ils ont gagné haut la main), faire des châteaux de sable et choisir un animal de circonstance que l’on a souvent vu ces jours-ci pour une nouvelle sculpture.

Le lézard. Façonné proche de la mer, les enfants ont tenté d’ériger un mur pour faire barrage aux vagues de plus en plus invasives et qui allaient reprendre leurs droits sur l’animal. Pas facile d’arrêter les éléments naturels 🙂

– le début d’une nouvelle collection

Nous avons enfin réussi à trouver du verre poli et nous avons acquis péniblement quelques techniques pour tenter d’en obtenir plus : garder l’oeil ouvert en permanence, réfléchir avant de plonger pour ne pas le rater, creuser entre la plage et la mer là où c’est bien humide et où les cailloux se déposent, marcher le long de la mer, les pieds dans l’eau en creusant avec le pied à chaque pas.
Pour le moment nous en avons trop peu pour envisager un projet mais nous ne désespérons pas. Parfois, il faut du temps pour acquérir un bien.

– des parties de jeux

Et les heureux élus de la semaine sont : le mille bornes, les dominos et Le Monopoly version junior (et en franc s’il vous plaît).

– une nouvelle méthode de couleur

Nous avons poursuivi notre travail sur l’aquarelle. Marmouset a toujours en tête la vidéo qui nous a permis d’apprendre les techniques de base. Et a chaque fois il  se demande quelles couleurs il va pouvoir étirer pour qu’elles se fondent, quel rendu cela va donner. Une activité sur laquelle il peut rester une bonne heure.
Pour ce nouveau cours, il a choisi un modèle, le paysage de jardin qu’il avait devant lui.  Et nous avons utilisé des feutres pour les parties précises du sujet à peindre. Beaucoup d’observation, une belle lumière. Marmouset a ensuite voulu utiliser l’aquarelle mais s’est rendu compte que le feutre se fondait dans l’eau. Des feutres aquarellables. Pas besoin de peinture pour le sujet principal. Simplement des caresses avec le pinceau puis ensuite des ajouts de peinture pour le reste du paysage et les pointes des feuilles de palmier dorées par le soleil.

– une piqûre de rappel

Marmouset qui me réclame de coudre à la machine régulièrement, (il faudra vraiment que je lui fasse un vrai projet couture) brode de temps à autre en attendant d’appuyer sur la pédale. Il a donc repris un château commencé il y a longtemps mais qui prend un peu de temps. Une activité de patience.

– des personnages un peu névrosés

Marmouset et Caillou ont fait le plein d’histoires de Monsieur et Madame, vous savez ces petits livres qui traitent souvent avec humour des petits défauts qu’il peut y avoir en chacun de nous en mettant en scène des personnages simples et colorés. Ils vivent de joyeuses aventures et finissent toujours par apprendre à accepter et à modérer leurs petits tocs comme Monsieur Grand ou Madame Indécise. En outre, on y apprend pas mal de vocabulaire avec en premier lieu, des adjectifs qualificatifs bien entendu.

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *