Une rentrée sereine en maternelle

Je vous retrouve aujourd’hui, en cette semaine de rentrée pour un article qui sera peut-être plus à destination des enseignants de maternelle mais ça peut aussi inspirer les parents qui pourront adapter certaines choses.
Je vous y délivre les petites choses que j’ai mises en place dans ma classe ces dernières années pour accueillir le plus sereinement possible mes élèves de maternelle et en particulier mes petites sections. Des astuces simples pour pallier les inquiétudes des enfants comme celles des parents, calmer les pleurs plus vite, rassurer tout ce petit monde qui pour les uns découvrent l’école et pour les autres en ont parfois un mauvais souvenir.

Bon cet article arrive un peu tard oui, c’est vrai, (ça compte si mon excuse c’est que j’ai essayé de gérer la préparation de la rentrée de mes propres enfants avec un bébé de 2 mois collé au sein ? 😉 ) mais il sera encore temps de mettre ces choses en place dans la semaine si besoin en fonction de la manière dont se déroulera la rentrée et puis beaucoup d’écoles fonctionnent aussi en rentrée échelonnée pour les petites sections.

Voici donc mes 4 secrets pour une rentrée toute douce :

  • Accorder de l’importance au visuel !
    Soigner la présentation, accrocher l’oeil des petits et des grands, transformer sa classe en un espace accueillant où l’on se sentira bien, apaisé, bref donner envie de rester. C’est le premier et principal secret en fin de compte. On entre beaucoup plus sereinement dans un lieu ordonné, avec de jolis plateaux d’activités, du matériel bien rangé, de beaux livres sélectionnés avec soin, de beaux affichages,… Les parents me font souvent remarquer qu’ils resteraient bien dans ma classe car elle leur donne envie, envie de jouer, d’apprendre, de découvrir et ça c’est un point positif. Des parents rassurés donnent des enfants bien moins inquiets.

    N’hésitez pas à y apporter votre touche personnelle. Cela peut passer par des choses très simples, une petite guirlande, des origamis, des plantes, des décorations, … quelque chose qui vous ressemble.
    Vous pouvez également aménager un petit coin cocooning, relaxant, … dans le coin lecture par exemple avec des petits coussins, des outils de méditation-yoga-relaxation (balles relaxantes, balle à respirer, bouteilles sensorielles, coussin tout doux, fiches de yoga, …), un coin cabane, …

    Il faut penser au visuel dès la porte d’entrée, une belle affiche où vous aurez inscrit : « Bonne rentrée » avec de jolis petits dessins colorés. Une citation ou un dessin choisi avec soin, plein de bienveillance, qui vous parle et qui rassurera les parents au premier coup d’oeil et les enfants aussi de fait.
    Voici des exemples que j’aime particulièrement :
    L’affiche de Papacube à laquelle j’avais ajouté un panneau juste avant disant « Chers parents, rassurez-vous »
    Une affiche avec les règles de la classe comme cette traduction adaptation d’un template canva trouvée sur l’Instagram de la fabuleuse Solineseveiller.

    Une affiche que je n’ai pas encore mais que je vais recevoir très vite car j’ai contribué avec joie au financement du projet « Dans ma classe » sur Ulule. Ce projet va permettre d’imprimer un superbe album aux Editions Ailes et Graines que je vous encourage à découvrir si vous ne les connaissez pas encore. L’affiche « Extraordinairement ordinaire » qui correspond à l’album va pouvoir orner le couloir de ma classe !

    N’oubliez pas votre présentation à vous également, les enfants vont devoir rester avec vous alors il faut inspirer confiance. Cela passe par l’attitude bien entendu, le sourire, l’accueil, les petits mots gentils, la bienveillance (accueillir sans insister et sans brusquer, laisser l’enfant s’acclimater progressivement et s’approprier l’espace) mais aussi encore une fois par le visuel, des petites touches qui parfois permettent à l’enfant de se focaliser sur un détail qui fera la différence et créera du lien instantanément. Testé et approuvé ici depuis plusieurs années : les chaussures à paillettes, les boucles d’oreille Lego, le tablier à gommettes, … Et désormais un super masque avec un grand sourire dessus et plein de couleurs par exemple, soyez créatif et amusez-vous !

 

  • S’équiper de bouteilles magiques
    C’est le nom donné aux bouteilles sensorielles de ma classe.
    Si vous ne savez pas ce que sont les bouteilles sensorielles, j’avais fait un article pour en fabriquer il y a longtemps et vous pouvez le retrouver en cliquant ici. C’est rapide et simple à faire. A la base, je n’en avais que deux dans la classe dans un petit coin calme pour se relaxer mais elles ont eu tellement de succès au moment des chagrins ou des émotions de colère dans l’année que les enfants tentaient même de faire semblant d’être triste pour en avoir une 😉
    Rien que de les avoir en main réglait instantanément tous les problèmes ! J’ai donc choisi d’en constituer une série et de les proposer dès la rentrée aux enfants ayant la larme à l’oeil, de leur confier comme un précieux trésor, une petite amulette magique. Je leur permets parfois d’en emporter une à la cantine ou sieste quand un enfant est vraiment en difficulté dans ces moments de transition. Souvent je leur propose d’ailleurs d’en confectionner une pour chez eux par la suite s’ils le souhaitent et cette activité fait toujours l’unanimité !

  •  Créer un mur des retrouvailles
    Ici c’est la piste graphique que j’ai installée dans le couloir, sous les porte-manteaux d’une salle accolée à la mienne qui fait office de mur des retrouvailles. Au moment de la séparation, quand les parents tentent de partir, qu’ils sont prêts mais que c’est un peu compliqué, je leur  propose de se l’approprier avec leur enfant, un petit moment partagé qui apaise les tensions et qui permet de se dire au revoir.
  • Constituer un panier aux mots doux ou à tout autre objet facilitant la transition
    C’est un panier rempli de coeurs en feutrine, je l’accroche à l’entrée et je propose aux enfants et parents de piocher dedans au moment de la séparation si besoin. Un coeur pour l’enfant et un pour le parent à garder précieusement dans sa poche pour qu’ils se retrouvent en fin de journée.
    On peut aussi tout simplement proposer un feutre pour se tatouer un petit coeur ou autre symbole secret au creux du poignet, un petit dessin commun à l’enfant et à ses parents qui montre à chacun que l’autre pense à lui quand besoin.

 

J’espère que ces petites astuces vous inspireront pour les jours à venir et vous permettront d’apaiser vos petits élèves progressivement pour qu’ils viennent à l’école avec plaisir et sourire aux lèvres ! Bonne rentrée !

 

 

 

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *