,

DIY – passion volcan

Je ne sais plus si je vous l’ai dit mais ici la folie volcan a fait son apparition il y a pile un an et s’est mêlée à la folie dinosaures présente depuis plusieurs années celle-ci. Je savais que les enfants et en particulier Caillou aimait ça mais pas à ce point. Il y avait toutes ses questions auxquelles je ne savais pas répondre bien souvent (merci internet) et le rendez-vous de mi-année avec sa maîtresse de moyenne section, qui, dans la conversation, m’a dit qu’il passait énormément de temps à dessiner des volcans, à lire des documentaires qu’elle avait apportés sur le sujet et à parler d’expérience d’éruption qu’il voulait présenter à la classe. Bref le message était clair.

Aujourd’hui, je viens donc vous proposer 2 activités manuelles sur le thème du volcan.

 

Le volcan pop-up

Cette idée nous vient d’un superbe livre en volume : « Pop-up volcans » de Fleur Daugey, Bernard Duisit et Tom Vaillant.
Les quelques pages observées sur le net avaient totalement absorbé Caillou notamment parce que le visuel tout en volume était très attirant. C’est un livre destiné en principe à des enfants un peu plus grands que lui, mais la passion étant là depuis un moment, il semblait même en comprendre le contenu bien plus que moi. En attendant de le commander pour une occasion spéciale, nous avons décidé de créer notre volcan pop-up. Ainsi, il serait plus facile de patienter.
Nous avons farfouillé sur le net à la recherche d’idées puis dans nos petites affaires de loisirs créatifs pour voir ce que nous pourrions récupérer. Et voici ce que ça a donné.

Pour faire un volcan pop-up, il vous faudra :
– une grande feuille marron (format A3 environ)
– des chutes de feutrine et ou de papier cartonné dans les tons verts
– des chutes de papier légèrement cartonné marron, gris, noir
– des chutes de papier légèrement cartonné rouge, orange et jaune
– du papier crépon vert

Ensuite, il ne reste plus qu’à sortir votre paire de ciseaux et votre pistolet à colle ou colle blanche liquide et à faire preuve d’imagination et d’un poil de patience.


Dans un premier temps, Caillou a découpé des formes au hasard dans la feutrine verte et le papier gris que nous avons collées ça et là sur la grande feuille marron.
Puis il a fallu former le volcan qui doit pouvoir se replier à la fermeture du livret et se déployer à l’ouverture. C’est la seule étape un peu compliquée. Il ne faut pas hésiter à faire quelques essais avec du papier brouillon en petit format pour voir quelle forme doit prendre le volcan. C’est une sorte de cône avec deux pans distincts qui sont plutôt arrondis à leur base et il faut couper dans chaque pan une sorte de petite languette (ou les écraser légèrement pour qu’ils adhèrent bien) que l’on va fixer sur la grande feuille marron avec du scotch ou de la colle forte. Le volcan ne doit être fixé que part ces deux petits endroits afin de pouvoir se replier à la fermeture du livret.
On a ensuite découpé des coulées de lave dans le papier rouge et orange pour recouvrir le volcan et notamment cacher les deux endroits du volcan scotchés ou collés. Le papier est découpé en forme de vagues ou collines d’un côté et droit de l’autre. Le coté droit est replié à l’intérieur du volcan.
Pour l’éruption, Caillou a découpé des fines bandes dans le papier jaune, orange et rouge et elles ont été collées contre la paroi intérieure du volcan.
Pour terminer, Caillou a déchiré de petits morceaux de papier crépon vert et il les a chiffonnés pour les coller à certains endroits et former ainsi de petits buissons.

Et voici un volcan très pratique à replier et à emporter partout, un décor idéal pour nos dinosaures en plastique !

 

 

Le volcan en pâte à sel pour une expérience explosive

Grâce à l’abonnement Pandacraft offert par la famille aux garçons à Noël, ils avaient appris comment créer une éruption, opération très simple à réaliser.
A la demande générale, on a décidé de réitérer l’expérience en créant notre propre volcan pour ajouter un effet « on s’y croirait » 😉

Dans un premier temps, on s’occupe de la construction du volcan en pâte à sel.
On mélange 4 verres de farine, 2 verres de sel et 2 verres d’eau. Il faut veiller à verser l’eau progressivement pour ne pas que ça colle trop (sinon on rajoute de la farine).
Une fois prête, on étale un peu la pâte à sel (disons plutôt qu’on l’écrase avec la paume de la main) et on pose dessus un rouleau de papier toilette verticalement qui sera la cheminée du volcan. On modèle le volcan avec la pâte autour de ce rouleau.
La pâte à sel a l’inconvénient de mettre longtemps à sécher alors pour accélérer le processus, il suffit de mettre le volcan au four pendant environ 2 heures à 150°, on peut augmenter un peu la température à la fin et coucher le volcan en milieu de cuisson pour que le dessous durcisse également.


Une fois refroidi, on peut le peindre. Je vous conseille d’utiliser de l’acrylique puis de vernir si vous voulez le conserver très longtemps et refaire l’expérience autant de fois que désiré.

Place ensuite à l’éruption ! Le meilleur moment qui fait toujours surgir les « whouaaaaaaa ! » et les étoiles plein les yeux.
Il vous faudra du bicarbonate de soude, du vinaigre et du colorant rouge.
Attention à placer le volcan sur un plateau sous peine d’inondation garantie. On rempli la moitié de la cheminée de bicarbonate (disons 2 cuillères à soupe). On dépose une ou deux gouttes de colorant sur le bicarbonate. On verse du vinaigre blanc. Plusieurs fois. Succès garanti !


Ensuite, on vide le volcan des résidus de bicarbonate, on l’essuie et on le laisse sécher pour pouvoir recommencer !

 

Si la passion volcan passe par chez vous, n’hésitez pas à venir me laisser un petit commentaire si ces activités vous ont été utiles ou si vous en avez d’autres en stock.

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *