,

L’horloge de routine 24h pour les petits – Pourquoi, comment ?

Aujourd’hui, je vous retrouve pour vous parler d’un objet d’esprit « montessorien » que j’ai mis en place il y a quelques temps à l’école et à la maison, un outil de repérage dans le temps adapté aux très jeunes enfants : l’horloge 24 h.

A quoi ça sert ?

Cette horloge sert au jeune enfant, qui n’a pas encore la notion de temps qui passe, à se repérer dans la journée en visualisant facilement les différents moments qui la composent.

Elle peut servir à la maison pour les grandes étapes de la journée (lever, habillage, repas, brossages de dents, activités, bain/douche, coucher, ….), ou les moments plus particuliers (activité, sport, rendez-vous récurrent, sortie prévue). L’enfant se repère, arrive mieux à patienter et on évite ainsi plus facilement les conflits liés à certaines routines. On peut par exemple anticiper une sortie prévue pour que le moment de mettre ses chaussures ou son manteau soit moins de l’ordre du combat (Quand l’aiguille sera sur, … ce sera l’heure de,… tu as vu ?)

L’horloge peut aussi servir à l’école pour que les enfants qui sont particulièrement perdus au début puissent visualiser en un clin d’oeil où ils se situent dans la journée, ce qui va venir après, l’heure des parents, … et se sentir rassurés.

 

Comment ça fonctionne ?

L’idée est que l’horloge doit être lisible et simple au niveau des informations données pour une lecture facilitée et induite rapidement chez les plus petits. Elle doit également être personnalisable en fonction des enfants et de leur emploi du temps.

Elle est en général composée d’un mécanisme 24h et comporte une seule aiguille pour une lecture plus aisée dès le plus jeune âge. Elle permet ainsi de représenter directement une journée entière.
Elle est séparée en 5 morceaux repérables grâce à une marque de couleur : matin, midi, après-midi, soir et nuit. Dans un premier temps, cela permet à l’enfant de connaître les 5 grands temps qui composent la journée.
Les chiffres sont indiqués, de l’heure approximative du lever à celle du coucher d’un jeune enfant. Il n’y a pas de chiffre sur le temps de nuit pour plus de simplicité.
Des images ou symboles repositionnables de la vie quotidienne de l’enfant sont placées sur l’horloge pour l’aider à s’y repérer.

 

Les bienfaits de l’horloge 24h en classe ?

L’idée m’est venue en discutant avec une amie (toujours pleine de bons conseils) qui connaissait cet outil et qui m’en a tout de suite fait part lorsque je lui ai parlé du besoin d’être rassurés de certains de mes petits à l’école. C’est un besoin qui est présent à chaque rentrée mais il m’a particulièrement frappé cette année.
En effet, un de mes élèves avait des questions très récurrentes et incroyablement précises sur le déroulement de la journée et semblait véritablement apaisé à chacune de mes réponses pour peu qu’elles soient claires, honnêtes et elles aussi, précises. Seulement, ça revenait assez souvent et ceux qui passaient près de nos conversations dans ces moments là commençaient aussi à tendre l’oreille et à s’interroger.
Par ailleurs, un autre de mes élèves était particulièrement sensible à la sonnerie de l’école au point que cela l’effrayait et qu’il la redoutait, il avait besoin d’anticiper un peu son arrivée et de bien comprendre son rôle ou visualiser ce moment de transition pour se sentir mieux.

Bref, le temps qui passe, le déroulement de la journée,… était devenu un sujet de conversation important dans ma classe et les enfants avaient besoin de donner rapidement du sens et de l’organisation à tout cela pour avancer et se concentrer sur autre chose. « Maîtresse, après la cantine, c’est les parents ?, Maîtresse, on va où là ? Mais c’est pour faire quoi, mais après on revient ?…. »

Habituellement dans les classes on trouve des photos en ligne ou colonne des moments de la journée et on avance un aimant ou autre dessus tout au long de la journée mais c’est un système qui me convient peu car encore faut-il y penser et qu’aucune petite main n’y touche et mette l’aimant n’importe où n’importe quand 😉
J’ai aussi remarqué que certains enfants au lieu de profiter du temps présent focalisent sur cette tâche routinière et passent leur temps à guetter le moment de changer l’aimant ou interrompent l’activité  car « Maîtresse on n’a pas changé l’aimant ». Il faut dire qu’on ne voit pas clairement arriver l’activité suivante et que  souvent le changement d’aimant intervient quand on est déjà dans l’activité, donc trop tard,. On perd donc l’utilité première de cet outil et ce rituel devient limite parasitant. Ce système ne favorise pas non plus l’autonomie puisqu’on a besoin de l’adulte pour changer l’aimant et il est donc le seul à être en possession de l’information de temps et à pouvoir anticiper.

L’idée de l’horloge m’a tout de suite séduite car en plus d’éviter ces soucis, elle intègre la notion de cycle ( un perpétuel recommencement) mais aussi de ce qu’est une journée, 24h et ses différents moments. Ce n’est pas juste un déroulé d’activités qui s’arrêtent, c’est continu.

 

Les bienfaits de l’horloge 24h à la maison

L’idée de cette horloge m’a parue tellement excellente que j’en ai également fait une pour mes garçons, souvent très impatients, comme beaucoup d’enfants, mais aussi parce que nous commencions à entrer dans une phase quelque peu compliquée et conflictuelle sur le brossage des dents, la durée des histoires le soir, la possibilité de faire un jeu ou non en fonction de l’heure, … L’horloge est une véritable aide, ils vont vérifier eux-mêmes si c’est l’heure du goûter au lieu de se rouler par terre en posant la question et deviennent plus autonomes en regardant combien de temps il leur reste à jouer avant la prochaine routine !

 

Pourquoi fabriquer son horloge 24h ?

Je ne l’ai pas achetée parce que l’argent ne coule pas à flots dans les écoles et que c’est un outil qui n’est pas donné. Par ailleurs, c’est un outil qui est plutôt vendu pour un cadre familial donc les pictogrammes vendus avec ne sont pas forcément ceux dont une école a besoin, la fabriquer moi-même me permettait de la personnaliser. Et pour terminer, ça m’a paru tellement simple à fabriquer que je n’avais pas de raison de l’acheter (la meilleure raison, sans doute.

 

Convaincu-e-s ? Alors si vous voulez vous lancer, vous pouvez suivre mon DIY ici.

 

 

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *