,

DIY- transformer des coussins en doudous animaux

Depuis que les enfants sont dans la même chambre avec un lit à étage, ils ont gagné en espace et nous avons progressivement tout réorganisé. J’ai également fait un gros tri et préparé un certain nombre de cartons de jouets et vêtements pour un futur vide-grenier ce qui a permis d’aérer encore leurs pièces de vie.

Du coup pas question de remplir à nouveau l’espace avec des tas d’étagères à bazar ou une montagne de jouets, ils n’en manquent pas. A la place, j’ai réintégré le tipi que je leur avais confectionné il y a 2 ans et qui était sagement rangé dans le sous-sol en attendant de pouvoir sortir un peu dans le jardin aux beaux jours.
Je me suis dit qu’ainsi, ils auraient un coin où se cacher, un coin cabane comme ils aiment souvent à tenter de s’en faire un en me transformant le canapé en champ de bataille empilant de manière hasardeuse mais néanmoins vraisemblablement amusante pour eux, les coussins du canapé. Un coin pour s’isoler en cas de chagrin ou colère trop envahissante, un coin pour s’allonger le moment venu et mieux accepter un temps de repos (notamment depuis que Marmouset a laissé tomber la sieste). Une petit coin avec une petite lumière, quelques livres et le panier du calme qui trônait avant sur la mezzanine du salon. Il y trouverait parfaitement sa place, juste à côté et les enfants pourraient y piocher de quoi se détendre, tranquillement et sans être à la vue de tous.

Il fallait donc rendre ce tipi accueillant, attirant et en faire un véritable nid douillet pour qu’il ait réellement l’effet escompté.

Un ancien plaid orangé en laine dont nous n’avions plus l’utilité, le tapis Ferm living de l’ancienne chambre de Marmouset et il ne manquait plus que quelques coussins. Après une hésitation entre les faire ou les acheter, j’ai vite réalisé que ça pouvait rapidement revenir au même niveau coût et que je souhaitais consacrer mon temps à d’autres choses. J’ai déniché quelques jolis coussins artisanaux au détour d’un magasin et dans ce même magasin, deux petits coussins sans prétention ont attiré mon oeil d’experte en « tentons de faire un truc avec ce bidule ». Avec un prix aussi petit que leurs dimensions, je me suis dit que je pourrais en effet tenter quelque chose sans trop de risque.

En réalité j’avais déjà une idée derrière la tête. Je bavais depuis quelques jours sur les coussins animaux, renard et autres que l’on trouve dans tout bon magasin de déco tendance pour bambins, le truc pas plus utile qu’un simple coussin mais trop meuuuuugnon, et qui peut tout de même devenir un compagnon de jeu si on lui cherche une valeur ajoutée. Mais le truc qui coûte surtout un bras, enfin j’exagère, disons sur lequel l’effet de mode actuel a permis aux fabricants de se faire plaisir…

Et les deux petits coussins allaient me permettre de réaliser mon rêve à moindre coût, d’obtenir des modèles uniques et de donner le sourire à deux bambins en ajoutant du charme, du douillet et du câlin à leur petite cachette.
Et en plus, mon côté « mémé qui aimerait tricoter devant son feuilleton » allait être enfin satisfait. Que demande le peuple !

Quelques coups d’aiguilles plus tard, j’obtenais les précieux.

Si vous aussi vous souhaitez transformer un coussin en compagnon animalier moelleux, il vous faudra
– des coussins rectangulaire de petite dimension (ici achetés 4 euros l’un environ chez Zodio)
– du fil à broder de différentes couleurs
– une aiguille à broder
– un feutre à tissu (effaçable à l’eau)
– des stickers pour tissu (ici un pack trouvé chez Zodio, ce sont des yeux, museau, moustache, … à appliquer au fer)
– des chutes de tissu
– de l’imagination ou des photos de coussins sur le net pour s’inspirer

Réalisation
1- On dessine sur le coussin l’animal ou autre que l’on souhaite créer, avec le feutre effaçable spécial tissu. Le hibou et le renard se prêtent bien à la forme rectangulaire des coussins.

2- On fait une couture avec les fils de couleur en suivant les traits de notre dessin. Il ne faut pas oublier de faire un noeud à notre fil au départ pour le bloquer et à la fin pour terminer la couture.

3- On applique les yeux, nez, … thermocollants au fer (ce n’est pas obligatoire, on peut aussi les faire en fil à broder)

4- On ajoute quelques détails.
Pour les oreilles du hibou
, j’ai tiré pour dégager les coins en haut du coussin et je les ai passés une première fois sous la machine pour faire un trait de couture à la base. Puis j’ai replié chaque oreille en deux et à nouveau une couture.
Pour le renard, dans une chute de tissu orangé, j’ai découpé deux triangles par oreille que j’ai cousus envers contre envers sauf sur un côté (celui du bas), j’ai retourné l’ouvrage et j’ai replié l’ouverture sur l’intérieur puis je l’ai fixée au coussin avec le fil à broder.
J’ai procédé de la même manière pour les pattes du hibou.
Pour la queue du renard, j’ai brodé à l’arrière du coussin.

Et voilà, les coussins-doudous sont prêts !

Deux petits coussins grâce auxquels les garçons ont vite ré-adopté le tipi. Lorsqu’une crise se fait sentir, un trop plein à évacuer, une impatience difficile à contenir, ils dégainent la boîte à histoires et s’y réfugient ou je leur souffle subtilement l’idée.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *