DIY – Coudre un sac pour la maternelle

Aujourd’hui, je viens vous présenter le sac que j’ai cousu pour la première rentrée de Marmouset à l’école, en petite section de maternelle donc.
Bon, je suis bien placée pour savoir qu’à cet âge, il n’a pas tellement besoin d’un sac pour l’école en fait, mais comme beaucoup de parents, pour la première rentrée (et certainement pour toutes les autres après également), on aime bien en faire dix fois trop ;). Il lui fallait donc un sac pour la traditionnelle photo de rentrée (oui je suis du genre à faire ça, l’ayant moi-même vécu petite) et pour les sorties avec pique-nique (comme ça au moins j’ai une vraie excuse).


Bref, à un peu plus d’une semaine de la rentrée, ne trouvant pas mon bonheur (ni le sien car il aime toujours tout en fait) et rêvant secrètement de lui en coudre hein, je suis partie farfouiller sur le net à la recherche d’un tutoriel. J’ai trouvé des tas de photos de beaux sacs, quelques mesures, des indications pour d’autres types de sac, mais pas de véritables pas à pas, du coup, avec les quelques infos glanées par ci par là, en mesurant un petit sac à liens coulissants de Marmouset, en observant les sangles d’un vieux sac à dos Eastpak à moi, en me triturant le cerveau, en me lançant et surtout en faisant des erreurs (la base), je suis finalement arrivée à ce résultat.

Devant l’avalanche de compliments (oui en plus d’avoir toujours raison et de ne jamais changer d’avis, j’ai une autre qualité, la modestie 😉 ), et surtout comme j’ai un peu galéré à trouver les bonnes étapes, je me suis dit qu’un tutoriel pourrait peut-être être utile à d’autres.

 

Le sac à dos de maternelle (adaptable pour les plus grands)

Matériel
– tissu pour doublure (ici lin) 110 cm x 35 cm
– tissu pour extérieur 150 cm x 35 cm si vous prenez tout dans le même tissu (ici j’ai choisi deux tissus donc avec les mesures de découpe que vous trouverez plus bas, vous pouvez aisément calculer combien il vous en faudra de chaque)
– entoilage thermocollant ou vlieseline (non obligatoire, mais donnera plus de tenue au sac, il en faut presque autant que pour la doublure)
– molleton ou ouatine pour renforcer les bretelles (35 cm x 10 cm)

– sangle coton 1 mètre
– deux boucles coulisse
– cordon (j’ai pris deux lacets rouges de Paparaignée noués ensemble)
– un bouton pression
– deux oeillets 4 mm
– pince à percer et à poser oeillets et pressions (ici Vario Prym)
– biais 31 cm
– passepoil 52 cm environ
– ciseaux – fil – épingles – mètre ruban – cutter rotatif à tissu (pas obligatoire mais hyper pratique), épingle à nourrice, feutre ou craie à tissu
– machine à coudre – Fer et table à repasser

Temps
Je dirais 5 h maximum mais ça peut aller plus vite (j’ai dû découdre, faire des essais, … donc bon je ne peux pas affirmer un temps exact)

Etapes

Première étape : la découpe

Il vous faudra découper dans vos trois tissus : doublure, entoilage thermocollant et tissu extérieur (attention sur celui de Marmouset, il y en a deux différents pour l’extérieur, à vous de voir ce que vous souhaitez faire), des rectangles de différentes tailles.
– 31 cm x 33 cm (dos)
– 31 cm x 33 cm (devant)

– 33 cm x 10 cm ( pour les côtés donc il faut le faire deux fois dans chaque tissu ce qui vous donnera 6 rectangles)
– 31 cm x 10 cm (fond)
– 31 cm x 15 cm (rabat), celui-ci je ne l’ai pas coupé dans l’entoilage et je l’ai modifié pour qu’il ait une forme arrondie et pas rectangle. Il fait 15 cm de largeur dans le plus bas de l’arrondi donc. J’ai pris un feutre et une ficelle en guise de pseudo compas.
A couper uniquement dans le tissu extérieur

– 31 cm x 15 cm ( pour la poche du dos)
– 35 cm x 10 cm (2 fois pour faire les bretelles)

Deuxième étape : les bretelles
Prendre le morceau de tissu extérieur de 35 x 10 cm et plier un tout petit bord à une extrémité pour que ça fasse comme un ourlet puis plier le rectangle en 2 dans le sens de la largeur endroit sur endroit pour former la bretelle, piquez le long du bord.
Repasser la bretelle de manière à ce que la couture soit au milieu (ainsi elle sera cachée à l’arrière lorsque la bretelle sera en place).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Découper un petit morceau de sangle (5 cm) et le faire passer dans la boucle coulisse puis insérer le tout à l’intérieur de la bretelle (coulisse vers le bas) en laissant dépasser juste un petit morceau de sangle. Piquer au bord de la bretelle pour fixer.

 

 

 

 

 

 

 

 

Découper une bande de ouatine thermocollante de la taille de la bretelle et la fixer au fer à repasser sur une face de la bretelle (celle sans couture) toujours sur l’envers. Cela permettra de la rendre un peu plus moelleuse en fonction de l’épaisseur de votre ouatine.
Retourner la bretelle par l’extrémité  non cousue.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Faire de même pour la seconde bretelle.

Troisième étape : le rabat
Si vous souhaitez poser un appliqué sur le rabat ou une décoration quelconque, c’est le moment.
Pour un appliqué, dessiner ou imprimer puis découper votre motif dans du papier. Découper une forme plus grande que votre motif dans du tissu et de la vlieseline. Placer la vlieseline sur le tissu face rugueuse contre envers du tissu et bien repasser sur le tissu pour ue ça adhère. Reporter le motif sur la vlieseline en faisant le contour avec un feutre puis  découper.
Il faut ensuite enlever le voile protecteur de la vlieseline. Attention, si on n’a pas repassé bien longuement, parfois, toute la vlieseline se décolle et pas juste le voile, ce n’est pas toujours évident et il faut parfois repasser à nouveau.
Poser l’appliqué sur le tissu extérieur du rabat à l’endroit souhaité et repasser.
Faire un point zigzag court et serré le long de l’appliqué pour le fixer définitivement.

Assembler le tissu extérieur et la doublure du rabat en posant du passepoil le long de l’arrondi. Pour ce faire, voici une vidéo parmi tant d’autres qui pourra vous aider : ici.
Retourner le rabat par le côté non cousu.

Si vous ne souhaitez pas de passepoil, vous pouvez aussi simplement coudre les deux pans du rabat endroit contre endroit en laissant le côté qui sera fixé au dos du sac ouvert pour pouvoir retourner le tout.

Quatrième étape : la poche arrière
Préparer la poche arrière si vous en souhaitez une en bordant de passepoil la longueur qui sera placée en haut. Pour la pose du passepoil, là encore, une vidéo explicative ici.

 

Cinquième étape : assemblage de la doublure
Placer vos morceaux d’entoilage thermocollant sur l’envers de vos morceaux de doublure et bien repasser. Ce n’est pas obligatoire mais cela permettra de donner un peu plus de tenue à votre sac.



Assembler les 5 morceaux de la doublure en commençant par les côtés, le dos et le devant, les uns après les autres toujours endroit contre endroit. Puis assembler le fond en commençant par les deux grandes longueurs. Pour les deux petites longueurs restantes, plier le bas du sac de sorte que les coutures des côtés et du bas se retrouve l’une sur l’autre (comme sur le schéma ci-dessous). Aplatir et piquer sur toute la longueur (pointillés rouges sur le schéma). Laisser ce sac sur l’envers.


Sixième étape : assemblage du sac extérieur.

Procéder comme pour la doublure en pensant à intégrer les sangles (35 cm pour chaque sangle) et la poche arrière.
Pour que tout soit bien fixé, épingler la poche arrière envers contre endroit du dos du sac avant d’assembler dos, côtés et devant, l’un après l’autre, endroit contre endroit comme pour la doublure.
Au moment de l’assemblage du fond, épingler les grands côtés avant de coudre en prenant bien le bas de la poche en compte et en insérant les deux sangles à environ 2 cm du bord du sac (la sangle doit être placée vers l’intérieur du sac, vous ne la voyez quasiment pas ou peu lors de la couture).
Terminer par la couture des deux petits côtés du fond comme pour la doublure.
Retourner ce sac sur l’endroit

 

Septième étape : assemblage du rabat au sac extérieur
Épingler le rabat au dos du sac extérieur, endroit contre endroit, en intégrant les deux bretelles et la poignée du sac et piquer le long du bord. La poignée est un morceau de sangle d’environ 18 cm placé au milieu comme un pont, il y a 1 cm entre les deux pieds de ce pont. Les bretelles en tissu sont placées contre la poignée. Poignée et bretelles doivent être sous le rabat au moment de la couture.

Huitième étape : assemblage des deux sacs
Enfiler le sac extérieur à l’endroit dans le sac doublure qui lui est toujours sur l’envers (vos sacs sont donc endroit sur endroit).
Épingler pour faire correspondre les angles et piquer à l’intérieur en haut sur tout le tour à 1 cm du bord (sauf 12 cm sur l’avant qui vous serviront à retourner le sac).
Retourner le tout par l’ouverture non cousue et replacer la doublure dans le sac extérieur.
Pour cette étape, je me suis aidée du tutoriel du sac à goûter disponible gratuitement sur le site Etoile de coton. Les schémas en page 6 pourront vous donner une meilleure idée de cet assemblage.

Neuvième étape : finitions
Poser deux oeillets au niveau du bord haut du sac sur le devant, uniquement sur le tissu extérieur (en utilisant l’ouverture par laquelle le sac a été retourné), à deux cm d’intervalle environ.


Piquer au niveau des oeillets juste en dessous et ainsi en faisant tout le tour du sac par l’intérieur (attention à bien relever les bretelles pour ne pas les piquer avec), cela va créer une sorte de petit tunnel pour faire passer votre lacet. Faire passer le lacet (pour le faire avancer plus facilement, il existe des passe lacet, je n’en ai pas mais j’utilise une épingle à nourrice fermée à laquelle j’accroche le lacet) et faire sortir chaque bout par les oeillets.



Refermer l’ouverture par laquelle le sac a été retourné, à la main, en faisant une couture invisible. Une vidéo explicative ici.
Placer un bouton pression pour la fermeture du sac.
Attacher les sangles aux bretelles par les boucles coulisse qui permettront de les régler.

 

C’est fini !
Comme c’est plus simple à faire qu’à dire (si, si 😉 ),  si certains points ne sont pas clairs, n’hésitez pas à me contacter, j’essaierai de vous répondre au mieux.

N’hésitez pas à laisser un commentaire ou une photo de votre réalisation (ici ou sur le facebook du blog), ça fait vivre le blog et ça fait toujours plaisir.

 

Le tissu écailles jaune et les accessoires (sangle, biais, …) proviennent de chez Mamzelle Fourmi. Le tissu tipi orange provient de la boutique Antone et Linette.

Laisser un commentaire