,

DIY Halloween – suspensions gentiment effrayantes

Le petit défi spécial Halloween, « une déco par jour pendant une semaine« , touche à sa fin et pour cet avant-dernier jour, après la guirlande ensorcelée, on reste un peu dans le thème des suspensions.

Jour 6 – des suspensions effrayantes (mais mignonnes) 

Nous y travaillons depuis plusieurs jours en réalité car elles demandent un peu de temps.
Pour les réaliser, il vous faudra : 

  • des ballons de baudruche
  • des journaux
  • de la colle liquide (beaucoup)
  • de la peinture orange et blanche
  • des pinceaux
  • de la ficelle
  • un feutre noir (genre marqueur indélébile)
  • un cutter et une paire de ciseaux
  • des bougies électriques

Pour réaliser nos suspensions, nous avons gonflé des ballons de différentes tailles et nous avons utilisé la technique du papier mâché. Sur la deuxième photo, j’ai ajouté de la ficelle sur mes gros ballons car à l’origine, je voulais tenter de recréer une forme de citrouille mais ça ne sert à rien, une fois recouvert si on ne le fait pas minutieusement, ça ne se voit plus et puis pour l’opération découpe à la fin, la ficelle gêne donc oubliez cette étape.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons déchiré des morceaux de papier dans des vieux journaux ou des publicités (je ne sais pas si je dois dire merci à celui qui m’a bourré la boîte aux lettres de pub alors que nous avons un autocollant stop pub…) et nous les avons collés sur les ballons pour les recouvrir tout entier.
Un seul mot d’ordre : de la colle et encore de la colle !
Les enfants furent donc ravis d’entendre qu’il fallait en mettre partout, trois tonnes, que ça pouvait dégouliner, que ce n’était pas grave qu’il y en ait sur la nappe et ils se sont pris au jeu (enfin jusqu’à ce que l’un décide de goûter la colle et que l’autre soit obsédé par le retrait minutieux des petits bouts de colle séché sur ses doigts 😉 ). 


On laisse sécher et on recommence et ainsi de suite. Idéalement, plus on a de couches, plus c’est solide. Ici, on a mis juste 2 couches faute de temps, c’est certes légèrement mou au toucher mais ça fait l’affaire.
On peint ensuite les boules obtenues, certaines en orange, les autres en blanc, là encore, au moins 2 couches. 
On dessine au marqueur noir un visage à la manière de « L’étrange Noël de monsieur Jack », ou une citrouille.
On peut également creuser les gros ballons comme de véritables citrouilles, pour ouvrir leurs yeux, nez et bouche et y placer une bougie, effet boooouuuuuhhhhhh dans la nuit garanti.
Pour les suspendre, on ajoute une ficelle fixé au scotch sur les petites boules, passées dans un trou que l’on aura fait avec une pointe de ciseaux pour les grandes et nouées.

A demain pour une nouvelle et dernière décoration d’Halloween ! 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *