Des choco BN maison un peu revisités

Dernière recette en date testée et approuvée par Marmouset, voici les « choco BN » maison !

Mais si, rappelez-vous, ces biscuits au chocolat agrémentés de deux yeux et d’un sourire, vous les connaissez forcément puisqu’ils sont là depuis 1952 ! Si, si ! Des biscuits français (cocorico !) qui rassemblent des générations donc ! Enfin le sourire lui n’est là que depuis 1992, il avait été ajouté à l’époque pour relancer les ventes (c’était le point wikipédia de l’article mais rassurez-vous, je m’arrête là et vous n’aurez pas le droit à tout l’historique de la fabrique de biscuits, cachez votre joie 😉 ).

Bref, pour la petite histoire (et au moment où j’écris, je me demande si cette histoire à rallonge qui ne va rien faire qu’éventuellement au mieux vous embrouiller, au pire vous ennuyer, est utile), il y a quelques jours, passant au rayon bio de mon supermarché préféré, je me rends compte qu’ils ont une panoplie de biscuits sympas dont des lunettes à la fraise. Cela tombe bien puisque je cherche des biscuits quelque peu « enfantins » et donc attrayants susceptibles de plaire à Marmouset pour changer un peu des petits beurres, son biscuit habituel. J’en achète et là, il y en a un qui est tout foufou à me voir mon paquet de lunettes à la main, et, surprise, ce n’est pas Marmouset mais Paparaignée, ravi de me dire qu’il adorait ça petit et que ça lui rappelle des souvenirs et qu’il faudra en racheter, … Mais bon, c’est un poil cher les biscuits, qui plus est bio, et c’est que ça part vite surtout, et c’est tellement sympa des les faire soi-même. C’est à ce moment que me vient l’idée de ressortir une recette de mes tiroirs, celle d’un autre biscuit phare de notre jeunesse : le « choco BN » mais version lunette c’est-à-dire à la confiture, un « confi BN » donc.
Voilà, ça valait le coup de savoir d’où m’était venue cette idée de génie n’est-ce pas ? Une histoire de madeleine de Proust en somme, en beaucoup moins bien racontée 😉

IMG_2955
A présent, place au plus important, la recette des « confi BN ».

Ingrédients
Pour une petite trentaine de minis « confi BN » maison, il vous faut :
– 180 g de farine
– 100 g de beurre
– 60 g de sucre
– un petit fond de verre d’eau
– de la confiture à votre goût (mais ça marche aussi avec du chocolat, pâte à tartiner ou autre), ici de la brimbelle (myrtille)

Vous pouvez doubler les quantités car ce sont vraiment des biscuits de petite taille (emporte-pièce à sablé) dont on ne fait qu’une bouchée.

Etapes
1- Mélanger sucre et beurre (n’hésitez pas à y aller avec les doigts ! )

2- Ajouter la farine

3- Ajouter l’eau pour que la pâte se tienne, vous pouvez commencer par deux ou trois cuillères à soupe jusqu’à ce que la pâte ne soit ni trop sèche, ni trop collante. Si elle est trop collante, il suffira d’ajouter de la farine.

4- Laisser reposer la pâte 30 minutes (bon nous, on n’a pas réussi à attendre et ça fonctionne quand même).

5- Abaisser la pâte sur quelques millimètres d’épaisseur et découper des formes à l’emporte-pièce. Faire des yeux et une bouche sur la moitié des biscuits. Pour les yeux, nous avons utilisé l’embout d’une poche à douille et pour la bouche, la pointe d’un couteau.

6 – Mettre au four une petite dizaine de minutes à 190° (en gros, jusqu’à ce que les bords commencent juste à dorer)

7 – Laisser refroidir les biscuits avant de placer une noisette de confiture pour les sceller deux à deux.
L’inconvénient de la confiture et que ça peut faire un peu glisser les deux parties du biscuits, ça donne l’impression de ne pas bien tenir. Il suffit d’attendre et la confiture sèche et colle réellement. Evidemment, la patience étant notre fort, surtout culinairement parlant, nous avons attendu.
Au moins 30 secondes 😉
Et nous avons donc ainsi fait la joie de Marmouset, encore plus que prévu, puisqu’il s’est rendu compte qu’on pouvait ouvrir le biscuit et lécher l’intérieur avant de le croquer, et s’en mettre partout ! Encore plus drôle que bon !

IMG_2950 IMG_2951 IMG_2953 IMG_2958 IMG_2957

 

2 réponses
  1. Maman2loulous
    Maman2loulous dit :

    Il y a aussi des plus gros modèles en forme de « bonhommes » pour les grands gourmands … 😉 Tu as de la chance d’avoir un p’tit gourmand patient : le mien a 2 ans et 3 mois mais pas évident de le faire participer car il veut tout goûter, sans attendre la phase « cuisson » !

    Répondre
    • Marie
      Marie dit :

      Ah oui 🙂 Il est vrai que j’ai un spécimen rare, il adore cuisiner mais pas trop manger tout ce qui est gâteau, tarte, pâtisserie, … Donc il fait mais pour les autres. Il est plus jambon et fromage (et chocolat aussi tout de même). Son frère en revanche est déjà très attiré par le sucré…

      Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *