,

DIY – Recycler un emballage de colis en voiture deux places

Aujourd’hui, je ne résiste pas à vous présenter ma dernière création, des heures et des heures de réflexion, un matériel de professionnel et un montage digne des plus grands magasins suédois, j’ai nommé la voiture en carton recyclé ! 😉


Je ne pensais pas lui consacrer un article sur le blog mais devant le succès de cette dernière sur facebook et instagram, j’ai voulu la mettre encore plus en avant. Sachant que je considère comme étant un succès toute publication de ma part comptabilisant plus de 3 likes (histoire de garder le motivation et le sourire en toutes circonstances, même en cas de publication inutile ou désespérante). Alors là, avec 20 likes sur facebook et 2 commentaires sur instagram, vous imaginez, c’est danse de la joie et fête du slaïp réunis ! 

Bref, trêve de plaisanterie, juste quelques astuces qui vous permettront de faire de même en cas de moment de désespoir face à vos enfants déchaînés, au hasard, à 9h du matin, un jour de vacances et de pluie.
Avec un peu de chance, et si vous n’avez pas deux enfants susceptibles de se battre pour un objet permettant pourtant de les contenir tous les deux, vous aurez la paix au moins une matinée avant que la voiture ne succombe (non rassurez-vous, ici déjà un jour de vie ! 😉 ).

Pour réaliser cette voiture, il vous faut : 
– faire une commande du genre « trois tonnes de compotes sur ventes privées » et récupérer le carton.
– des attaches parisiennes
– de la ficelle
– une paire de ciseaux
– un cutter

L’astuce première est de ne pas détacher le couvercle complètement lors de l’ouverture du colis mais de laisser le couvercle fixé sur une largeur
On peut ainsi le redresser et le replier pour le fixer grâce à deux bandes de cartons (qui étaient à l’intérieur pour maintenir le contenu du colis en place) et former ainsi une fenêtre à l’arrière du véhicule.

Avec des chutes de carton (bon pour les roues j’ai triché, j’ai pris sur un autre carton), on peut découper 4 roues, un volant, et des phares.
On peut fixer les phares et le volant avec des attaches parisiennes, surtout le volant en fait car ça lui permettra de tourner et donc d’éviter un scandale diplomatique entachant la belle journée qui se profilait enfin. 

Pour toutes les autres fixations, j’ai utilisé de la ficelle, seule possibilité, les agrafes (même d’une agrafeuse murale) et les attache parisiennes étant trop petites pour les épaisseurs de carton. On fait donc des trous avec les ciseaux et on y passe la ficelle, on noue et le tour est joué. 
La ficelle est finalement ce que j’ai trouvé de plus solide puisque la voiture a résisté au trainage sur 10 mètres, aux collisions avec à peu près tous les autres meubles du salon, au chat, au tam-tam sur le toit, aux passages par la fenêtre, aux courses endiablées, aux barres de rire mouvementées ou encore à l’installation prolongée de bête à 4 pattes et à moustaches !

Dans le fond du carton, on découpe au cutter deux grands rectangles qui permettront aux enfants de se mettre debout et d’y passer leurs jambes pour avancer au besoin. 

Et voilà, il ne vous reste plus qu’à trouver un truc « un peu conséquent ou encombrant » à commander, l’excuse rêvée pour acheter un certain nombre de paires de chaussures non ? Je dis ça, je dis rien 😉 

PS : Et sinon, si vous êtes des fous, vous pouvez aussi la peindre (enfin n’achetez pas de la peinture exprès quand même, je ne garantis pas la durée de vie de l’objet)

4 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *