Articles

Le vide-grenier du week-end

Les vide-greniers ont repris et septembre et octobre nous promettent de belles opportunités.

Aujourd’hui, l’un de mes préférés, où l’on est certain de trouver des dizaines de vieilleries à retaper ! Evidemment j’ai loupé des opportunités en réfléchissant un peu trop, j’ai laissé des choses parce que ça encombrerait autant que ça réjouirait, j’ai hésité longuement ou je n’en ai pas eu le temps parce que deux petits me couraient entre les pattes 🙂 Mais je me dis que ce que je laisse c’est toujours pour trouver autre chose plus tard et puis, j’essaie tout de même de ne pas tomber dans une consommation inutile (je dis bien j’essaie).

De ce vide-grenier, nous avons tout de même rapporté :

Un album jeunesse

Un livre « dont vous êtes le héros » version album à partir de 4 ans et je ne suis pas encore convaincue après première tentative de lecture car on retombe souvent au début et on ne s’en sort pas (quoique j’étais à moitié assoupie quand j’ai fait la lecture, ceci explique peut-être cela, on retentera).

Des animaux Papo et Schleich

Pour 3,50 euros, nous complétons ainsi nos univers « ferme » avec le cheval, « jungle » avec la panthère, « forêt » avec l’écureuil, le renard, la biche et le faon et « mer » avec le phoque et le dauphin (ces derniers complètent nos jouets de bain).

Une poussette pour poupée

Colorée et vintage, pliable, ça change de celles que l’on voit habituellement toujours rose bonbon. J’ai trouvé que celle-ci avait le style qui conviendrait parfaitement à l’univers poupées des garçons,  à la taille de Caillou, elle remplacera très bien l’autre poussette qui pourra rejoindre la chambre d’un autre enfant.

Une brouette

En plastique, c’est bien son seul défaut. Made in France et tellement mignonne avec ses illustrations que je n’ai pas pu résister.

Des jeux

Le verger de Haba, encore sous blister, il va remplacer notre verger dont les paniers sont en piteux état et qui ira à l’école dès lundi pour alimenter notre future ludothèque (oui nous n’avions pas ce classique à l’école, incroyable mais vrai ! )


Oudordodo de Djeco, sous blister également, celui-ci nous l’avons à l’école et je l’aime beaucoup. Et surtout j’apprécie toujours particulièrement les formats des petits jeux Djeco que l’on peut emmener partout en vacances.


Un loto japonais des années 50, des pièces dont le verso présente des fleurs à retrouver sur sa carte et le recto des images qui une fois assemblées forme un conte de Perrault. Un bonheur pour mon amoureux de la nature qui peut ainsi découvrir et reconnaître une multitude de fleurs. Et pour travailler la reconnaissance visuelle, un exercice parfait !

Une petite construction en légo collector : la boule à neige.

Elle rejoindra la boîte des décos de Noël, je crois que l’idée va être cette année de faire un thème légo ou construction pour faire plus large mais je cherche une idée de sapin dans le thème (si vous avez des pistes).

Une boîte à oeufs

Pour mes courses à l’épicerie, je réutilisais la boîte en carton mais quand je n’avais pas encore terminé les oeufs, je devais en prendre une seconde et puis le carton commençait à s’abîmer à force. Avec cette boîte, ils sont bien protéger dans mon panier à vélo et c’est pratique.

Une étagère en bois à compartiments

Je ne sais pas encore ce que je vais en faire et il rejoint le musée des vieilleries à retaper à l’atelier 😉 L’idée de bas était une étagère à bonhommes fisher price mais je n’ai plus beaucoup de murs disponibles dans la salle de jeux et je ne veux pas trop encombrer. Ou alors une boîte à lettres montessori pour composer les mots  pour l’école. Je vais réfléchir.

Les vide-greniers de juin

Les vide-greniers reprendront à la rentrée de septembre mais je ne vous avais pas fait part des jolies trouvailles de juin, les voici donc. De quoi satisfaire l’oeil ou qui sait, peut-être rappeler des souvenirs à certains, une dose de madeleines de Proust, ça fait toujours du bien.

Lire la suite

Le dernier vide-grenier de l’année

Le 8 octobre, c’était le dernier vide-grenier de l’année.
Un vide-grenier que l’on aime beaucoup, où nous avons souvent fait de bonnes trouvailles et où j’espérais enfin retrouver quelques little people vintage de Fisher Price, mais toujours pas, cette année n’aura pas été un bon cru en la matière. 
Qu’à cela ne tienne, nous avons tout de même rapporté de quoi nous consoler et comme c’était le dernier vide-grenier, on s’est fait plaisir 😉 

Lire la suite

Les vide-greniers du week-end

Un article qui arrive un peu en retard pour vous présenter le résultat de la première pêche du mois d’octobre

Deux vide-greniers au tout début de ce mois.

Le premier, tout petit, celui de la fête des enfants, juste pour eux, avec uniquement des jouets et des livres, où je ne me remets pas d’être passé à côté d’un magnifique lot de dînette vintage qui est parti juste sous mes yeux au moment où je revenais en courant pour l’emporter. Je n’hésiterai plus, je réfléchirai moins, je me dis, comme à chaque fois que ça a pu m’arriver, que ce n’était pas pour nous, que c’était écrit ainsi et que ça laissera la place à autre chose, une autre trouvaille à un autre moment mais quand même, pour ce lot, les regrets sont là, je sais que je ne retomberai pas de sitôt sur un trésor aussi beau.

Le second, le plus grand de la ville, avec quelques petites trouvailles. Je me souviens encore quelques années en arrière que mes deux bras ne suffisaient pas à ramener tout ce que j’y découvrais, que j’y ai fait mes meilleures pêches, mes premières « maisons » vintage little people de Fisher Price, le garage, l’école, … Aujourd’hui, ce genre de découverte se fait rare. Aucun little people vintage sur toute cette saison, ni sur la dernière d’ailleurs. Mes trouvailles sont moins empreintes d’histoire, de nostalgie ou de vécu. On ne trouve presque plus que du récent, du connu, du classique, on trouve aussi quelques bonheurs mais les perles se font discrètes, il n’y a plus que sur ebay ou leboncoin que l’on peut encore les dénicher mais le charme n’y est pas, en revanche le prix y est bien lui, un peu trop peut-être. La valeur financière prise par l’objet m’importe moins que sa valeur sentimentale et son capital émerveillement.

Je fonctionne au coup de coeur, pour le récent comme le plus ancien, et voici le résultat.

Lire la suite